Santé Entretien et Qualité de l'air

Conférence du Dr David O. Carpenter intitulée The Precautionary Principle in the Wireless Age


Date: 
Samedi, 19 Mai, 2012 (Toute la journée)
Montréal, Quebec, Canada

Le magazine la Maison du 21e siècle et l’Association québécoise de la lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) sont fiers de présenter la conférence (en anglais) du Dr David O. Carpenter intitulée The Precautionary Principle in the Wireless Age (Le principe de précaution à l'ère du sans fil), le samedi, 19 mai 2012 à 15h, dans le cadre de la foire Projet Écosphère Montréal (prix d'entrée: 10 $ incluant les conférences, dont celles de David Suzuki et Hubert Reeves).

Médecin en santé publique, David O. Carpenter est le coauteur principal du fameux rapport du groupe de travail BioInitiative, publié en 2007 et rédigé par 15 experts indépendants qui ont examiné plus de 2 000 études portant sur les impacts sanitaires des champs électromagnétiques. Il dirige l'Institute for Health and the Environment à l'université d'Albany, dans l'État de New York. Il y enseigne les sciences de la santé environnementale à l'école de santé publique, qu'il a fondée en 1985 avant de diriger les laboratoires de recherche Wadsworth du département de la Santé de l'État de New York. Au début des années 1980, ce même État l'a nommé à la tête du New York Power Lines Project, un programme d'études qui a notamment permis de confirmer que la surexposition aux champs magnétiques résidentiels augmente le risque de leucémie infantile.

Le Dr Carpenter a obtenu son doctorat de l'université Harvard; il a signé 350 publications, 37 commentaires et chapitres de livres et 12 autres publications. Il se spécialise dans l’identification des liens entre les maladies courantes, comme l'hypertension artérielle, le diabète ou l'Alzheimer, et l'exposition aux polluants chimiques dont les BPC et les pesticides chlorés.

Lors de sa conférence, il discutera des sources des radiofréquences (RF) dans le monde moderne, des effets sanitaires de la surexposition aux radiofréquences, de l'échec des normes d'exposition nationales et internationales à protéger la santé publique, ainsi que des mesures de protection que les élus et les citoyens devraient adopter pour la protéger, étant donné que les technologies sans fil sont là pour rester.

Source

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.