Isolation Insonorisation Étanchéité

Une 4e génération d’agent de gonflement enfin sur le marché

Les HFO: toutes les propriétés d’isolation et d’étanchéité à l’air des HFC, sans les inconvénients environnementaux!

HFO, agent de gonflement d'isolant sans inconvénients environnementaux
Molécule de HFO-1234ze © Wikimedia Commons

En 2010, à la suite du protocole de Montréal qui visait à bannir les gaz appauvrissant la couche d’ozone, principalement les Chlorofluorocarbures (CFC), de nouveaux agents de gonflements ont progressivement remplacé les fautifs… Sauf que cette nouvelle génération, dénommée Hydrofluorocarbures (les fameux HFC), avait un effet hautement indésirable elle aussi! Et pour cause, les HFC accélèrent le réchauffement global de la planète... L'arrivée de la 4e génération d'agent de gonflement, l'hydrofluoroléfine (HFO) réjouit vraiment Écohabitation, qui suit l'affaire depuis 2010 (voir notre précédent article).

Les agents de gonflements, essentiels dans de nombreux isolants

Les agents de gonflement sont des agents chimiques. Sous forme de minuscules bulles de gaz qui sont piégées dans l’isolant, ils y ralentissent le mouvement de la chaleur et donnent leurs propriétés isolantes aux mousses. C'est aussi eux qui confèrent leur propriété « moussante ». Ingrédients indispensables donc. On les retrouve dans les isolants en panneaux rigides, les isolant pulvérisés et giclés­. Des variantes sont également utilisés comme réfrigérants. 

Polystyrène extrudé (PSX) © Écohabitation Polyuréthane giclé à cellules fermées © Écohabitation

HFO: un agent de gonflement pour remplacer les HFC (après les HCFC et les CFC)

7 ans après l'apparition des HFC, les hydrofluoroléfines (HFO) voient enfin le jour. Ces gaz remplissent les mêmes fonctions que les HFC et offrent des performances similaires. Ils présentent également de nombreux avantages:
  • non toxiques
  • ne détériorent pas la couche d’ozone
  • non inflammables
  • non considérés comme un composé organique volatil (COV) par l’Environmental Protection Agency (EPA)
  • possèdent une faible conductivité (Honeywell).

Jusqu'il y a peu, on retrouvait les HFC notamment dans le polystyrène extrudé (PSX) – HFC avec un potentiel de réchauffement global de1 430 (donc 1 430 fois plus élevé que le CO2) et l’uréthane à cellules fermées – HFC avec un potentiel de réchauffement global de 1 030.

Les HFO, eux, ont un potentiel de réchauffement planétaire inférieur à 1. Leur impact sur le climat est donc très faible!

Qu'est-ce qui différencie les premiers des deuxièmes? Tout est dans les molécules! La classe de molécules HFO contient au moins une liaison double carbone-carbone qui les rendent très réactives dans l’atmosphère… et donc de durée de vie courte. Ceci contribue en partie à expliquer leur impact faible sur le réchauffement climatique.

Honeywell (Solstice), DuPont (Formacell 1100) et Arkema (Forane) ont tous développé des variantes de ce gaz qui se comporte comme le CO2 au niveau du potentiel de réchauffement global! Un agent de gonflement plus écologique signifie des isolants plus écologiques. Toutes les propriétés d’isolant et d’étanchéité à l’air donc, sans les inconvénients environnementaux! 

Les avantages techniques du gaz HFO: meilleur pouvoir isolant, meilleurs attributs gonflants

Le directeur commercial mondial des produits fluorés chez Honeywell, Sanjeev Rastogi, mentionne que, comparativement à un panneau fabriqué avec le HFC, le composé HFO augmente le coût d’un panneau de PSX, par exemple, de 10 à 15%, mais augmente également sa performance énergétique de 10 à 15%.

À une épaisseur de deux pouces, la mousse à base de HFO détient une valeur R de 6,3 par pouce. À une épaisseur de 8 pouces, la mousse possède plutôt R-7,4 par pouce de valeur isolante.

En matière de pose de la mousse giclée, les pratiques pourront aussi évoluer. Généralement, lorsqu’on pulvérise la mousse de polyuréthane, on procède par tranches de 2 pouces d’épaisseur, au maximum. Cette technique est nécessaire du fait de la réaction chimique exothermique (qui produit de la chaleur) induite lors de la pose: si la mousse appliquée d’un coup est trop épaisse, la réaction chimique peut générer assez de chaleur pour que celle-ci prenne feu. Les gaz HFO améliorent aussi cet inconvénient! En effet, la mousse à base de HFO peut être appliquée en couches uniques de 6 pouces d’épaisseur.

L'évolution du marché est en cours

Tous les avantages semblent être aux HFO. L'offre devrait donc évoluer vers cet agent de gonflement, poussée par la règlementation. Les HFC devraient être bannis aux États-Unis d’ici deux à trois ans, influencés par les politiques de L’EPA. DuPont et HoneyWell ont donc préparé le marché et, comme l’agent de gonflement est très similaire au HFC, les chaines de production n’auront pas à être adaptées, ce qui devrait permettre aux compagnies d'adopter les HFO plus rapidement que prévu. Le Heatlok XT de Demilec, par exemple, entre ainsi en marché trois ans avant l’interdiction fédérale.

Pourquoi autant d'années pour passer du HFC au HFO? Tout simplement parce que ça coûte cher! La reformulation nécessite de tester à nouveau tous les produits sur le terrain, de refaire tous les tests d’inflammabilité, ce qui demande quelques années et plusieurs centaines de milliers de dollars….

Les agents de gonflements chimiques et les autres...

Tous les isolants ne sont pas "gonflés" au chimique! Par exemple. les agents de gonflements du polystyrène expansé sont à base d’eau, plus écologiques donc. La contrepartie de cette qualité est qu'ils offrent une valeur R légèrement inférieure. Évidemment, se tourner vers la laine minérale ou la cellulose, des isolants exempts de pétrochimie est encore un excellent choix écologique et performant. Mais pour certaines applications, il est vraiment difficile de se passer de l'uréthane giclé! Consultez notre guide: Un type d'isolant pour chaque paroi.

Les produits canadiens qui ont déjà fait la transition

Plusieurs produits isolants sur le marché ont déjà remplacé les HFC par des HFO, nous les félicitons! À notre connaissance:
  • Demilec compte introduire l'agent de gonflement HFO à son usine de production de Boisbriand (qui fournit tout le Canada) d'ici la fin 2017 – le Heatlok XT – nos lecteurs seront informés dès que le produit sera en vente. 
  • Elastochem offre également un produit à base de HFO, l’Insulthane Extreme, qui détient même la certification Greenguard. 
  • Contactez-nous si vous en connaissez d'autres!

Aux États-Unis, on peut également se procurer le produit Foam-Lok 2000-4G de Lapolla.

 

Sources

Évènements à suivre

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.