Aménagement extérieur Agriculture urbaine

Pour une consultation sur l’agriculture urbaine

Pour une consultation sur l’agriculture urbaine

Greenpeace vous invite à appuyer une demande de consultation publique en agriculture urbaine à Montréal

Les changements climatiques sont une menace pour la sécurité alimentaire mondiale. De plus en plus, les prix des aliments fluctuent, victimes de spéculation et de la dépendance au pétrole (engrais, pesticides, machines, etc.). La réduction de la biodiversité mondiale ainsi que l’appauvrissement des terres contribuent aussi à l’insécurité en approvisionnement en nourriture. De plus en plus gens, se rendant compte que les aliments ne poussent pas sur les étagères des supermarchés, veulent avoir un plus grand contrôle sur leur alimentation. Cultiver des aliments en ville est une des solutions, en plus d’être un passe-temps.
 
Des villes comme Vancouver, Seattle, Toronto ont déjà adopté des politiques encadrant la place de la production alimentaire en ville. Il serait bon que la Ville de Montréal réfléchisse sur l’agriculture urbaine.
 
C’est pour cela qu’une vaste coalition de groupes et de citoyens, incluant Greenpeace, demande la tenue d’une consultation publique à Montréal. Pour en obtenir une telle consultation, il faut que 15 000 résidents de plus de 15 ans habitants dans la Ville de Montréal signent une pétition papier avant le 08 novembre 2011.
 
Que vous soyez pour ou contre les poules en villes, le gazon ou les platebandes sauvages, c’est votre intérêt qu’il y ait un débat public sur l’agriculture urbaine.
 

Comment signer et faites signer la pétition

  1. imprimez un formulaire de pétition, remplissez-le et signez-le. Demandez à vos amis et voisins d’ajouter leur nom au formulaire. Lorsqu’il est plein ou lorsque vous pensez avoir obtenu toutes les signataires possibles, envoyez-le nous à Greenpeace, 454 Laurier Est, Montréal H2J 1E7
  2. Vous pouvez aussi passer au 454 Laurier Est et signez la pétition sur place.
Il n’y a pas de possibilité de signer électroniquement la pétition, car la Ville de Montréal ne l’a pas prévu. Donc à vos crayons!
 
Pour plus de renseignements.

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.