Cuisine et Salle de bain

Une cuisine + salle de bains + buanderie sur cinq mètres carrés !

"Small is beautiful" ! Ce module écolo (matériaux locaux, basse consommation d'énergie...) sur roulettes... et québécois, a remporté un prix d'éco-conception au concours Novae. Plein de détails ici !

M.TinDC, CC
M.TinDC, CC

Quand je regarde les nouvelles constructions résidentielles de ma banlieue, je me demande pourquoi on construit toujours plus grand alors qu’on est de moins en moins nombreux dans nos maisons… Mais il faut bien loger le cinéma maison, la salle d’entrainement au sous-sol, les laveuses et sécheuses géantes et les trois salles de bains ! Sauf que nous sommes maintenant 7 milliards d’êtres humains sur Terre... et si on veut que tout le monde ait sa place, il faut commencer à penser plus petit, plus efficace et plus durable.

Une cuisine, une salle de bain et une buanderie, le tout dans 5.1 mètres carrés : voilà le tour de force qu’a réussi l’équipe du Groupe Leclerc, bureau d’architecture et de design situé sur la rive sud de Montréal. Ces trois espaces communs à toute habitation se retrouvent dans un même bloc mobile de 1.8m x 2.7m (6 pieds x 9 pieds) qui se déplace sur des roulettes et s’intègre à l’intérieur d’espaces de vie plus petits. C’est simple, MODECO est un module éco-conçu pour les logements de petite taille.

© Groupe Leclerc
© Groupe Leclerc
© Groupe Leclerc
© Groupe Leclerc

Dans le cadre du concours d’éco-conception Novae, l’équipe qui a mis au point le module MODECO s’est vu attribuer le grand prix pour la catégorie "Concept non-commercialisé". Les membres du jury ont retenu 14 projets et évalué ces derniers selon les grandes lignes du développement durable, à savoir les impacts sociaux, économiques et environnementaux mais aussi sur l’innovation des produits et concepts proposés.

Voici en quoi le concept MODECO s’est distingué.

1. Matériaux durables et locaux

L’ossature du module est faite de bois lamellé-collé certifié FSC de source québécoise (Nordic Bois d’Ingénierie), les comptoirs de cuisine seront en acier inoxydable à contenu recyclé, le revêtement de la salle de bain, encore en développement, sera en matériaux naturels et très résistants tandis que les panneaux translucides qui ferment la partie salle de bain seront probablement faits de polycarbonate. En plus d’une durabilité et une faible emprunte écologique le Groupe Leclerc évalue à 47% l’économie en matériaux comparativement à un aménagement standard de cuisine ou de salle de bain.

2. Consommation d’eau et d’énergie réduite

Grâce à des appareils homologués EnergyStar et des technologies peu gourmandes en électricité (l’éclairage au DEL par exemple), le concept MODECO prévoit des économies d’énergie de l’ordre de 45%. De même, l’utilisation de robinets et d’une pomme de douche à débit réduit dans la cuisine et la salle de bain, une toilette qui combine un lavabo récupérateur d’eaux grises et une laveuse économe en eau permettra de réduire la consommation d’eau de 35% par rapport à des installations conventionnelles. La plupart des appareils qu’on retrouve dans le bloc MODECO sont des appareils disponibles sur le marché nord-américain.

« Seule la toilette combinant son lavabo nous a demandé beaucoup de recherche et de démarches »  souligne Emmy Tougas, designer de l’environnement chez Groupe Leclerc. C’est finalement en Europe que cet appareil sophistiqué a été trouvé.

© Groupe Leclerc
© Groupe Leclerc

3. Cycle de vie

L’utilisation de matériaux locaux et à faible emprunte écologique, de même que la préfabrication des modules en usine vise à réduire l’énergie impliquée dans la fabrication du module MODÉCO. Les concepteurs entrevoient leur produit comme un meuble que l’on pourra déménager avec soi. Recyclable à 90% en fin de vie, le concept inclura même un service de démantèlement et de disposition afin d’assurer que le module ne se retrouve pas dans le tas de déchet d’une ruelle un lendemain de 1er Juillet…

L'avis d'Écohabitation

Il reste encore bien des variables et des détails à déterminer, c’est certain, MODECO est encore au stade de concept. Mais les chiffres avancés par l’équipe du Groupe-Leclerc sont alléchants. Un prototype doit d’ailleurs être construit d’ici le début 2014. On saura alors si le module cuisine-salle-de-bain-buanderie tient ses promesses, puisque des tests de performance, notamment au niveau de la consommation d’eau et d’énergie, seront réalisés. On a bien hâte de voir ces chiffres et on vous promet de faire le suivi dans un prochain article !

Ah oui, restera aussi à définir un prix abordable et à séduire le public... Selon le Groupe Leclerc, la demande est déjà là. Que ce soit pour des lofts de petite dimension ou des logements abordables, la compagnie a déjà été approchée par d’éventuels partenaires.

À suivre!

 

 

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.