Électricité Éclairage Électroménager

Économisez l’électricité, et vous ne sentirez pas les augmentations de tarif !

Hydro Québec demande à augmenter ses tarifs de 2,9%. Et alors ? Pour ne pas voir les factures s’alourdir, il suffit d’économiser l’énergie avec des gestes tout simples ! Cette augmentation pourrait même convertir plus de monde aux vertus de l’efficacité énergétique. Explications.

Photo Guillaume Pelletier
La centrale hydroélectrique de Grand-Mère. Photo Guillaume Pelletier, Creative Commons.

Un article de La Presse, titré « Économiser l’électricité fait augmenter les tarifs », a provoqué ces derniers jours de fortes réactions. Il y est expliqué que les efforts des Québécois en matière d’économie d’énergie ont pour effet… d’augmenter les tarifs, puisqu’Hydro Québec vend moins d’électricité. Une augmentation que les Québécois n’ont pas encore vue, puisque le tarif a même baissé l’année dernière, mais qui pourrait être de 2,9% en 2013.

L’équation « économies d’énergie = augmentation des tarifs » semble décourageante a priori. À quoi sert d’économiser, peut-on se demander. Ou encore : arrêtons d’économiser, et on évitera une augmentation! En fait, ça ne marche pas comme ça. « Efficacité énergétique ou pas, les tarifs sont voués à augmenter, explique à Écohabitation Louis-Olivier Betty, porte-parole chez Hydro. L’augmentation des coûts de distribution, l’achat d’électricité à des compagnies privées, les 40 à 50 000 nouveaux branchements chaque année… expliquent en partie cette hausse. » Et les économies d’énergie? Elles ne sont pas, assure-t-on chez Hydro, le facteur numéro un de cette demande de hausse. Du côté d’Hydro Québec Distribution, selon notre interlocuteur, on les considère même comme rentables, puisque c’est autant d’électricité de moins à acheter (sachant que la production ne vient pas uniquement d’Hydro mais aussi de petites compagnies privées).

Écohabitation a quelques suggestions pour que l’augmentation de 2,9%, si elle est acceptée, soit invisible sur vos factures! Il suffit, au choix :

-          D’installer un pommeau de douche à faible débit (soit un moindre besoin de chauffage de l’eau). L'installation d'un tel pommeau (6,6  litres par minute au lieu de 9,5) pour une famille de quatre personnes permettrait de réduire de 5% la facture annuelle. 

-          Ou d’utiliser des « power bars » (barres multiprises avec interrupteur) pour réduire les charges fantômes;

Une "Power Bar". Photo Macattck, Creative Commons.

-          Ou encore de calfeutrer vos portes et fenêtres pour renforcer l’étanchéité à l’air de la maison (moindres dépenses en chauffage).

Et si vous prenez ces trois mesures à la fois, vos économies dépasseront de loin l’augmentation potentielle des tarifs!

En Europe, ce sont les tarifs élevés de l’électricité qui poussent les ménages à adopter des mesures d’économies d’énergie, et qui incitent au développement des énergies renouvelables. Si l’hydro-électricité n’est pas aussi nocive que les autres grands systèmes d’exploitation de l’énergie, son impact sur l’environnement est loin d’être neutre. On peut donc souhaiter que les Québécois soient de plus en plus enclins à économiser l’énergie, hausse des tarifs ou pas!

Pour connaître un point de vue opposé à la hausse des tarifs d'électricité, notre collaboratrice Marie-Claude Hamelin vous suggère la lecture d'une étude de l'Institut de recherches et d'informations socio-économiques (IRIS), "Doit-on augmenter les tarifs d'électricité?"

À LIRE AUSSI SUR LE MÊME THÈME

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.