Entrepreneurs

Le foyer de masse, un chauffage au bois très performant et moins polluant

Feu, Foyer de masse, chauffage au bois
© Chez Pitch, CC

Impressionnant, le foyer de masse! Ce procédé permet de chauffer au bois une maison entière, de manière plus efficace et moins polluante qu’un poêle.

Le chauffage au foyer de masse est utilisé depuis des siècles en Suède, en Finlande, en Russie… Son efficacité thermique et la sécurité énergétique qu'il apporte en font une technologie adaptée à nos hivers rigoureux. Au Québec, le procédé est connu depuis de nombreuses années.
 
L'Écohameau de La Baie, située à une dizaine de kilomètres du centre-ville de La Baie (ville de Saguenay), peut se vanter d'être la première communauté au Québec à intégrer un règlement municipal spécifique n'autorisant que le foyer de masse comme source de chauffage.
 
Pour Pierre Gilbert, directeur de Feu vert, entreprise saguenayenne spécialisée dans la conception de foyers de masse, « cette technologie est remarquable et reconnue pour l'excellente combustion du bois qu'elle permet ainsi que pour sa grande capacité à emmagasiner la chaleur dégagée. »

Le foyer de masse, comment ça marche?

Un foyer de masse est un ouvrage de maçonnerie construit ou assemblé sur place qui utilise la bûche naturelle comme combustible. Il est constitué d'une chambre de combustion réalisée en brique ou en béton réfractaire, c'est le cœur du foyer. Celui-ci est ensuite recouvert d'une structure de maçonnerie, le corps de chauffe, composé de briques, de pierres ou de céramiques pouvant peser de une à trois tonnes.
 
Le fonctionnement est simple. La structure de maçonnerie du foyer absorbe et stocke la chaleur intense produite par le feu de bois puis la diffuse lentement dans les pièces de la maison. « Il suffit de faire un à deux feux par jour ». « Ce n'est pas la maison que l'on chauffe mais le foyer de masse. Et lui, par la suite, chauffe la maison »explique Pierre Gilbert.
 
Un foyer de masse peut brûler une grande quantité de bois sans pour autant surchauffer la maison, il chauffe directement les corps et les objets par radiation en émettant des rayons infrarouges. Les poêles et foyers ordinaires, eux, chauffent par convection (chaleur ascendante). Les écarts de températures sont donc minimes, notamment entre le rez-de-chaussée et les étages.
En été, le foyer de masse joue le rôle d'un climatiseur « passif » en captant la fraîcheur de la nuit et en la diffusant la journée.

Le foyer de masse : moins polluant qu'un poêle

La combustion rapide et à très haute température, aux environs de 1000 degrés Celsius, limite les émissions toxiques et diminue la quantité de cendres; on parle de combustion propre. Dans une demeure chauffée au foyer de masse, la qualité de l'air intérieur est similaire à celle d'une maison chauffée avec un poêle de qualité, mais le foyer de masse pollue moins l'air extérieur. Un bon point. Peu de bois est nécessaire, et n'importe quelle essence de bois peut être utilisée : un bois dur comme l'érable et le bouleau, un bois mou comme le sapin et le peuplier ou encore le bois de rebut et le bois mort. « Cela permet de nettoyer la forêt, de la gérer de façon durable » précise-t-il. 

Le foyer de masse : avant tout, le confort

Un foyer de masse s'installe aussi bien dans une maison neuve que dans une maison déjà existante, bien que cette option soit (beaucoup) plus complexe. Dans ce cas, il est notamment impératif de faire évaluer par un professionnel l'état des fondations du bâtiment. Le choix de l'emplacement du foyer est primordial pour un confort et une performance optimale. Il devra être placé au centre de la maison, dans une pièce à aires ouvertes, avec les moins de cloisons possibles. De fait, la chaleur pourra se propager plus facilement. En effet l'intérêt principal du foyer de masse réside dans le confort qu'il apporte, une chaleur douce et diffuse.

Le foyer de masse : sécuritaire

Côté sécurité, « le foyer de masse est sans danger, aucun risque de brûlures. Sa surface n’est jamais trop chaude au toucher: entre 40°C (100°F) et 70°C (160°F) » précise Pierre Gilbert. La formation dans le foyer de « créosote », source de nombreux incendies, est limitée.

Le foyer de masse : cher!

Selon la Société canadienne d’hypothèque et de logement, le chauffage (locaux, eau et climatisation) représente 82% des coûts énergétiques d'une maison. Par ailleurs, le prix d'une corde de bois est de 70$. Pour Pierre Gilbert, "huit cordes sont nécessaires pour passer l'hiver au chaud ce qui représente un total de 567$ par année. Or une maison de 2000 pieds carrés coûte approximativement 1440 $ d'électricité pour se chauffer. Il est donc possible de dégager une économie annuelle de 830$." Quant au coût total d'un foyer de masse, clés en main, il se situe entre 15 000 $ et 40 000 $ voire plus pour les plus luxueux.  La rentabilité n'est donc atteinte qu'au bout de très, très nombreuses années...
 
Côté design, tout est possible. Les professionnels proposent de nombreuses options : revêtements de briques, de carreaux de céramiques ou de pierre ainsi que de nombreuses aménagements; par exemple, un four à cuisson, une seconde porte de chargement ou un banc chauffant.
 
En savoir plus sur les foyers de masse avec ce document de Pierre Gilbert.
 
Pour contacter des fabricants de foyers de masse, consultez notre annuaire!

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.