Entrepreneurs

Comment garder l'air intérieur le plus sain possible pendant les rénos

La poussière et les produits chimiques dans les matériaux de construction peuvent déclencher des problèmes respiratoires permanents tels que l’asthme. Voici quelques façons de préserver votre air, et votre santé, lors des travaux.

La poussière et les produits chimiques dans les matériaux de construction peuven
© Unsplash, sous licence CC

Les rénovations peuvent être accaparantes, et vivre dans une maison en chantier où l’air est empli de poussières et de produits chimiques peut aggraver certaines maladies respiratoires, et même développer des troubles au préalable inexistants.

Avec leurs jeunes poumons en développement, les enfants sont les plus à risque. Le taux d’enfants asthmatiques a grimpé à un rythme alarmant au cours des dernières années et la qualité de l’air est soupçonnée d’être l’une des principales causes. Réduire les (nombreux) polluants et poussières induits par les rénovations est donc important. 

Toutes les recommandations sont également valables pour les travaux de construction!

Les polluants à surveiller et leur source

Quelques contaminants aéroportés auxquels on peut être soumis lors des rénovations:
  • Poussières provenant des coupes du bois, des cloisons sèches et des ponçages
  • Fibres en suspension dans l’air provenant des isolant
  • COV contenus dans les peintures, apprêts, adhésifs et finis
  • Formaldéhyde et autres produits chimiques présents dans les matériaux de construction
  • Gaz évacués en pulvérisant les isolants en mousse

Voici quelques trucs simples pour éviter ces indésirables potentiels et garder l’air de votre maison aussi sain que possible.

Avant de commencer: préparez la zone de travail

Déplacez les meubles: retirez le plus de meubles possible des pièces en rénovation, surtout les meubles en tissu et les tapis.

Quittez les lieux: ce n’est pas toujours possible, mais si vous pouvez vous absenter de la maison pendant la durée des travaux, c’est idéal, surtout lors de ceux qui sont particulièrement polluant (pose de l’uréthane, sablage, etc.). 

Scellez les zones de travail: utilisez des bâches en plastique pour séparer les zones de travail des zones de vie lors des rénovations.

Faites les travaux en saisons plus chaudes: encore une fois, ce n’est pas toujours possible et ça dépend de la disponibilité des entrepreneurs, mais des travaux réalisés en été ou lors des mois plus chauds permettent de garder les fenêtres ouvertes, et donc d’aérer efficacement et rapidement les pièces.

Bouche scellée © Benjamin Zizi

Scellez les bouches d’aération: pendant les travaux, couvrez les entrées et sorties de systèmes de ventilation et de chauffage à air pulsé (sauf s’ils sont opérationnels). Ceci évitera d’accumuler une poussière qui pourrait être répandue dans votre maison par la suite.

Choisissez les bons matériaux: ici, la question est surtout de s’assurer de respirer un air sain dans les années suivant les rénovations. Certains matériaux de construction dégageront des gaz nocifs pendant de nombreuses années, mais il est aujourd’hui assez facile de se procurer des panneaux de contreplaqué et autres matériaux de cuisine sans composés organiques volatils (COV) ni formaldéhyde.

Le bois massif plutôt que les matériaux composites comme le MDF entraîne moins de poussière lors des travaux et élimine la question des émanations après l'installation.

Achetez du bois pré-huilé: les vapeurs issues de l’huile ou d’un vernis qu’on applique sur un plancher fraîchement poncé sont plus intenses et émaneront plus longtemps que ceux d’un bois pré-fini en provenance de l’usine. Alternativement, nous recommandons les huiles naturelles.

Pendant les travaux: mettez toutes les chances de votre côté!

© Ecohome

 

 

Coupez à l’extérieur: essayez de faire vos coupes à l’extérieur, été comme hiver. L’entrepreneur peut être réticent à sortir à l’extérieur l’hiver, mais vos poumons vous en seront reconnaissant.

Dépressurisez les pièces en rénovation: il y a toujours un mouvement d’air dans la maison. Si vous gardez un petit ventilateur qui souffle par la fenêtre de la pièce en rénovation, il pourrait suffire à éviter que la poussière se propage à travers la maison – l’air étant extrait du reste de la maison dans la zone de travail plutôt que l’inverse.

 

Composé à joint Contrôle Poussière © CGC

 

 

Utilisez des composés à joints à faible teneur en poussière: ces produits, utilisés généralement dans les étapes finales des rénovations, sont fabriqués de manière à ce que la poussière s’agglomère et tombe rapidement au sol, évitant les particules dans l’air et facilitant le nettoyage.

Limitez les dégâts, passez l’aspirateurnombreux débris de construction, particulièrement la poussière de gypse, peuvent être aspirés par un aspirateur classique. Il faut tout de même considérer ceci: soit vous tentez de vider l’aspirateur à l’extérieur à la McGyver, ou vous optez pour un filtre HEPA. Pour les débris liquides ou trop salissants, optez pour un aspirateur industriel de type ShopVac.

© Ecohome

Portez un masque: dénichez un masque de bonne qualité et portez-le chaque fois que êtes dans la zone de rénovation. N’achetez pas un paquet de 10 masques à faible coût; le seul excellent travail que ceux-ci accompliront sera d’embuer vos lunettes. Idéalement, utilisez un masque approprié au type de travaux effectués, avec les filtres appropriés. Optez pour celui qui scelle parfaitement votre visage et qui possède de préférence une petite soupape d’échappement.

© Paige_Eliz sous licence CC

Choissez les peintures sans COV: comme la plupart des peintures contiennent des COV, cherchez celles qui n’en ont pas – elles ne sont pas nécessairement plus chères. Regardez aussi du côté des pigments et colorants – certaines marquent affirment que les peintures sont sans COV mais ne mentionnent pas que leurs pigments en contiennent.

Après les travaux: le temps des inspections

Quand le travail est terminé, inspectez vos conduits pour voir s’ils doivent être nettoyés. Vous éviterez ainsi que les particules soient dispersées partout dans la maison après les travaux. N’oubliez pas d’inspecter les filtres du ventilateur récupérateur de chaleur et de la fournaise et de les changer au besoin!

Évènements à suivre

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.