Certification LEED

Gatineau : quand un coin de rue à l’abandon devient un bâtiment communautaire LEED Argent

Au rez-de-chaussée, la Soupe populaire de Hull ; dans les étages, des appartements pour des personnes en situation de précarité. Le tout est certifié LEED Argent. Bravo !

Mercier Pfalzgraf
photo : Mercier Pfalzgraf, montage : Jean-François Méthé

Le centre Yolande-Duval est le premier édifice multi logements à obtenir la certification LEED Habitations dans la région de l’Outaouais. C’est un projet de la Soupe populaire de Hull dont la gestion a été effectuée par le Regroupement des OSBL d’habitation et d’hébergement avec support communautaire en Outaouais (ROHSCO). Détails.

L’habitation verte, c’est payant !

Il est intéressant de noter que ce projet n’aura pas vu le jour si la ville de Gatineau n’offrait pas d’attrayants incitatifs fiscaux pour les nouveaux projets d’habitation afin de revitaliser le centre-ville sur l’île de Hull. En effet, selon la densité des habitations construites (faible, moyenne ou forte), la ville redonne au propriétaire 75% de la valeur des taxes annuelles sur une période de 5 à 10 ans, en ajoutant 2 ans pour une certification LEED. En optant pour LEED Habitations, la Soupe populaire de Hull a donc doublé ses bénéfices : elle profite des avantages fiscaux et optimise son projet grâce à une construction éco énergétique durable dépassant le guide de construction de la SHQ et les critères Novoclimat.

Un mot sur la mission de la Soupe populaire de Hull

Organisme d’intervention sociale auprès d’une clientèle marginalisée/défavorisé (sans-abris, exclus, personnes seules/âgées), il comble certains besoins de base, notamment alimentaires, et développe des méthodes alternatives au dépannage alimentaire (cuisines collectives, regroupements d’achats, jardins communautaires). La Soupe populaire de Hull offre :

  • un milieu de vie sécuritaire ;
  • des stages pour développer des compétences ou des habiletés sociales ;
  • un environnement stimulant.

Quelques mots sur le bâtiment certifié LEED argent

L’édifice de 27 unités résidentielles occupe une position privilégiée au centre-ville de Gatineau, en bordure d’une artère importante (le boulevard des Allumettières) et à proximité du Rapibus de la Société de Transport de l’Outaouais (STO). Les concepteurs du projet ont travaillé en collaboration étroite avec le service d’urbanisme pour rencontrer les objectifs d’intégration énoncés dans le Plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) du centre-ville : densification, hauteur, usages mixtes (le rez-de-chaussée est à usage public,  les trois étages supérieurs à usage résidentiel). Les proportions et façades du nouvel édifice devaient s’intégrer au paysage urbain du quartier.

Les vingt-sept logements sont occupés par des femmes en situation socio-économique précaire avec ou sans enfant, et par des personnes seules ou âgées. En étant au centre-ville, les locataires bénéficient de tous les services et des espaces communautaires situés au rez-de-chaussée occupés par la Soupe populaire de Hull. Ils profitent ainsi d’une meilleure alimentation et brisent leur isolement. Le projet été fondé sur les principes du bâtiment durable dont voici les caractéristiques :

  • Gestion des déchets et matériaux de démolition
  • Densification en regroupant de petits lots en un seul lot et en rationalisant la superficie en utilisant près de 100% du terrain
  • Utilisation d’un site déjà développé et décontamination du sol
  • Proximité des commerces et services
  • Limitation des cases de stationnement en sous-sol 
  • Choix et orientation des plantations pour qu’elles profitent au maximum de l’ensoleillement
  • Fenêtres certifiées «EnergyStar»
  • Toiture blanche pour la réduction des îlots de chaleur
  • Accessibilité universelle à l’ensemble des logements et des installations communautaires
  • Matériaux de provenance locale
  • Appareils à faible consommation d’eau
  • Système de ventilation efficace et qualité de l’air intérieur
  • Contrôle du radon
  • Performance énergétique dépassant la norme CMNEB 97 de 26%

Ils témoignent

Le Regroupement des OSBL d’habitation et d’hébergement avec support communautaire en Outaouais (ROHSCO)

« Les défis : il fallait assurer la sécurité du site tout au long du projet car il était très restreint et situé au coin de 2 axes routiers achalandés ; décontaminer les sols et l’enlèvement d’amiante dans les bâtiments à démolir; relocaliser le service de la Soupe populaire pour la durée du projet ; mettre en place des mesures pour gérer la mixité des clientèles, des services et des activités ».

« L’accompagnement reçu : de la ville ou d’Évaluations Écohabitation, il a grandement facilité le processus menant à la certification. Maintenant tous les nouveaux projets seront évalués pour permettre la certification LEED ».

« Le succès : il y a une fierté certaine d’avoir réalisé le premier projet d’habitation communautaire LEED dans l’Outaouais ».

« Les embûches : elles ont été minimes : la nécessité d’uje plus grande coordination entre professionnels, et des surcoûts (faibles malgré tout) liés à la construction ».

« Les bons coups : utilisation de matériaux plus écologiques et revitalisation d’un coin de rue laissé à l’abandon (bâtiments désaffectés). Création d’un édifice neuf offrant une bonne densité résidentielle ».

Mercier Pfalzgraf architectes

« Les défis étaient nombreux... 

  • L’usage mixte du bâtiment, logements sur 3 étages et Soupe Populaire au rez de chaussée a nécessité beaucoup de coordination dans la planification des espaces communs afin de contrôler l’accès pour chaque type d’usagers de l’édifice.
  • L’intégration des normes du guide de construction de la SHQ : les logements représentent 75% de la superficie exigée dans le guide de construction de la SHQ;
  • L’intégration du bâtiment  implanté sur une tête d’îlot qui devait répondre aux normes de la ville de Gatineau pour le centre-ville;
  • L’aménagement d’un stationnement souterrain qui entraînait une construction en béton au sous-sol et une structure d’acier imposante aux étages;
  • Et la décision d’intégrer la certification LEED dans le processus du projet malgré un budget serré, afin que le client puisse bénéficier des incitatifs financiers non négligeables offerts par la ville de Gatineau.

« Les aspects écologiques importants :

  • la qualité supérieure de l’ensemble de la construction (matériaux et assemblages) et l’étanchéité de l’enveloppe entraînant des économies d’énergie et réduisant les coûts d’exploitation de l’immeuble ;
  • La toiture blanche réduisant les îlots de chaleur ;
  • Les appareils d’éclairage performants réduisant la consommation d’énergie ;
  • Et une ventilation naturelle et mécanique efficaces engendrant une bonne qualité d’air. »

 « Le déroulement général : lorsque nous nous sommes engagés dans le processus LEED, nous savions que nous pouvions atteindre la certification, malgré le fait que nous ne pouvions pas demander de financement supplémentaire. Il fallait cependant être prudent et rigoureux lors de la sélection des points que nous voulions atteindre. Dès la rencontre préliminaire avec les représentants d’Évaluations Écohabitation, nous pouvions confirmer la faisabilité de cette démarche écologique. Nous sommes très fiers d’avoir atteint le niveau argent qui est supérieur aux attentes de départ. »

En conclusion, l’expérience de la Soupe Populaire de Hull démontre qu’avec des moyens financiers limités et une méconnaissance, à l'origine, du système LEED, il est possible de construire, sans surcoûts importants, des bâtiments résidentiels sains, confortables et durables, procéder à la certification et ce qui est le plus réconfortant : en faire profiter des populations marginalisées. 

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.