Santé Entretien et Qualité de l'air

Des glaçons sur le rebord de votre toit? Ils ne sont pas anodins: voilà pourquoi et comment les éviter.

Bien des stalactites ornant le bas des toits vont menacer les passants cet hiver. Ces barrières de glace sont aussi une menace pour le bâtiment: elles laissent l’eau pénétrer et causent des dommages à l’intérieur des murs et des toits. Cet article technique vous aidera à identifier leur source et les éliminer.

Glaçons sur le rebord du toit, barrières de glace: comment les éviter
©Natasha2006, sous licence CC

La saison du gel, de la glace et de la neige s'annonce doucement. Si cet hiver, en levant la tête vous apercevez un gros morceau de glace sur le bord inférieur de votre toit, votre travail médico-légal sera fait: c'est une barrière de glace! Et malgré l’image romantique des stalactites qui pendent des toits lors d’un bel hiver canadien, ils indiquent un problème. Un toit bien conçu ne devrait pas créer de glaçons, seulement de beaux tas de neige bien moelleuse. Vous avez déjà repéré ces intrus au bord de votre toit? Il faut y remédier, lisez ce qui suit! Sinon, informez-vous maintenant pour savoir comment réagir le moment venu.

Barrière de glace: quel est le problème?

Lorsque la neige sur le toit fond, l’eau créée ruisselle alors jusqu’à rencontrer la partie basse du toit non chauffée, puis elle gèle. Le morceau de glace qui se forme est ce qu'on appelle un glaçon, ou barrière de glace. C'est bien beau, mais problématique: l’eau pénètre probablement sous les bardeaux, causant des dommages aux murs et structures du toit.

À l’intérieur de la maison, des taches d’eau sont aussi un signe indiquant qu’il y a eu une infiltration. De la moisissure peut se former sur les cloisons sèches, à la jonction mur - toit. L’intérieur des armoires de cuisine peut aussi bien être un signe révélateur. Pourquoi? Puisque l’air dans les cuisines est souvent plus humide, et les armoires fermées, permettant ainsi peu de mouvement d’air, de la condensation peut se former derrière les caissons plus aisément. Que vous ayez identifié ou non un problème d’accumulation de glace à l’extérieur, tous ces signes indiquent que vous avez un problème de pont thermique.

Premièrement, les causes

  • Ponts thermiques: plusieurs maisons anciennes ont une isolation insuffisante, en particulier au niveau des jonctions entre le toit et les murs. Le problème est plus notable avec les toits à faible pente et de courts surplombs. La chaleur qui passe au travers les éléments de charpente réchauffe le toit et fait fondre la neige ; l’eau ruisselle vers le bas, sous la neige, jusqu’au surplomb non chauffé par la maison, puis regèle.
  • Fuites d’air: les fuites au travers des plafonds est un autre problème commun, compte tenu du fait que beaucoup de chaleur est transportée par voie aérienne. Cela réchauffe le grenier et fait fondre la neige au toit.
  • Équipement de ventilation: les fours, les conduits et la climatisation sont choses rares dans les greniers des nouvelles constructions. Si c’est votre cas, l'emplacement est susceptible de contribuer à la formation de barrages de glace. De plus, un équipement de traitement d’air situé dans un lieu tantôt le plus froid, tantôt le plus chaud de la maison en fonction de la saison, augmentera probablement vos coûts d’exploitation de 25%.
  • Puits de lumière: ils ne sont pas tant un problème par la chaleur qu’ils génèrent, mais plutôt du fait qu’ils sont vraiment très difficiles à sceller durablement. L'air qui s'y infiltre passe par les ampoules, se réchauffant à leur contact: le problème est amplifié!
  • Neige: le concept peut être difficile à saisir, mais la neige possède une valeur isolante R entre 1 et 2, selon la densité. Lorsque la quantité de neige sur le toit est importante, cette couche isole le grenier. L'air dans le grenier se réchauffe ainsi et fait fondre la neige sur le toit juste au-dessus. Aussi, la glace ne se forme pas directement à la surface du toit: l’eau est absorbée dans la couche de neige, la transformant en glace. Il est alors facile pour l’eau de ruisseler jusqu’au point le plus froid du toit, et de se transformer en glaçon.
  • Soleil et vent : le vent va souffler la neige présente sur le toit, surtout au niveau de la crête, laissant les matériaux de revêtements exposés au soleil. En se réchauffant, ces derniers feront fondre la neige restante.   
@ Building Science Coporation

 

Solutions

Comme certaines causes sont inévitables (telles que la présence de neige, le soleil et le vent), la solution infaillible pour prévenir les barrières de glace est de poser une membrane imperméable sous le revêtement de toit, qui recouvre également le débord inférieur de la toiture. Cette membrane permettra à l’eau qui pénètre sous les bardeaux de se drainer naturellement vers l’extérieur.

Une surface métallique sur la partie inférieure de la toiture est une autre pratique qui permet à la glace qui se forme de glisser aisément. Cela fonctionne bien, mais attention à l’aspect sécurité! La neige ne doit pas tomber sur une zone où les gens circulent.

Recouvrir entièrement une toiture avec une membrane imperméable est une pratique qui est devenue de plus en plus populaire au cours des 15 dernières années. Cela permet de résoudre les problèmes de glaçons, mais nécessite un investissement monétaire important, montant qui serait mieux investit sur la réduction des pertes de chaleur, via une meilleure étanchéité à l’air ainsi qu’une isolation supplémentaire.

Les ponts thermiques peuvent être évités dans les nouvelles constructions si le toit est assez large pour permettre une isolation adéquate et une bonne ventilation. Les fermes de toit hautes peuvent rehausser la couche supérieure du toit et créer plus d’espace pour une bonne isolation.

Câble chauffant pour faire fondre les glaçons @ Electricadom

Pour les maisons existantes où l’espace sur le sommet des murs est limité, remplacer l’isolant existant qui possède une faible valeur R par un matériau plus performant, comme de la mousse de polyuréthane, peut faire une grosse différence. Une bande d’un pied ou deux le long du périmètre devrait suffir!

Les isolants fibreux tels que la laine de verre ou de roche tournent autour de R3-4 par pouce. L’uréthane giclée s’appproche plutôt de R6 par pouce. Le coût écologique qui vient avec la mousse de polyuréthane nous empêche de la recommander, sauf dans des cas particuliers comme celui-ci!

D’autres solutions pour éliminer les fuites d’air et la perte de chaleur

  • Nouvelles constructions: exigez des puits de lumières hermétiques durablement.
  • Bâtiments existants: construisez une boite en gypse sur les puits de lumière (par le dessus). On recommande les cloisons en plâtre car elles sont étanchent une fois scellées, mais aussi parce que la lumière qui s’accumule peut entrainer une surchauffe, et le gypse est très résistant au feu.
  • Changer les ampoules incandescentes et halogènes pour des ampoules DEL. Elles génèrent moins de chaleur.
  • La fonte due au soleil est inévitable: inclure une membrane imperméable à l’eau sous les bardeaux de toit aux rebords inférieurs de la toiture n’empêchera pas la formation de glaçons, mais limitera les dégâts.  
  • Déplacer tout équipement de ventilation hors du grenier.

Il y a beaucoup à comprendre des comportements du gel, de la neige et de la glace au toit. Juste pour le plaisir, jetez un coup d’œil aux bâtiments qui vous entourent pendant l’hiver, et notez les différences. L’un des meilleurs moments pour le légiste de bâtiments amateur est à l’automne, alors qu’il n’y a pas encore de neige sur les toits et que du givre se forme le matin. Si vous comprenez l’exemple qui suit, vous ne l’oublierez jamais!

Une école nouvellement construite à Wakefield, en Outaouais, avait clairement une isolation inégale et de grosses pertes de chaleur. On identifie le problème sur la première photo: sur la partie droite de la toiture, des lignes de gel sont visibles là où se trouvent les fermes de toit, et sur la partie centrale du toit, là où le gel est complètement fondu. Dans l’image suivante, vous pouvez observer que la fonte de la neige est exactement aux mêmes endroits! Si la neige fond de manière inconsistante sur un même toit, il y a quelque chose qui cloche.

Nous sommes heureux de mentionner que le problème est aujourd’hui réglé!

@ Ecohome

© Ecohome

 

 

 

 

À LIRE AUSSI SUR LE MÊME THÈME

Évènements à suivre

Mardi, 21 March, 2017 - 08:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.