Certification LEED

La Maison Orfie

La première maison québécoise LEED®-Canada Platine.

La Maison Orfie - Vertendre
Maison Orfie ©Céline Lecomte

LEED Niveau Platine : une distinction de taille

Atteindre le niveau Platine de la certification LEED Canada n’est pas donné à tout le monde et exige de cumuler beaucoup de points dans toutes les catégories du système d’évaluation : implantation, aménagement écologique du site, choix de l’emplacement en fonction de l’accessibilité des services, gestion efficace de l’eau, efficacité énergétique, optimisation des matériaux et ressources, qualité des environnements intérieurs, sensibilisation et formation. La maison Orfie construite par le promoteur Le Vertendre a su réunir toutes ces exigences et a été certifiée LEED®-Canada platine ce qui en fait la première maison québécoise à recevoir cette distinction. Voyons dans le détail ce que ce projet a de particulier et grâce à quels éléments il a pu obtenir une si haute reconnaissance.

Un espace optimisé

Le système d’évaluation LEED pénalise les trop grosses maisons qui utilisent plus de ressources que les petites maisons lors de leur construction mais aussi tout au long de leur vie. La maison Orfie, fait moins de 1400 pieds carrés et comporte trois chambres à coucher : elle se place ainsi dans la meilleure catégorie de taille du système LEED et obtient ainsi, dès le départ, un avantage de 10 points par rapport à une maison de taille moyenne. Le facteur taille est majeur pour obtenir la certification LEED Platine. Même en fournissant les mêmes efforts environnementaux que Orfie, une grosse maison n’aurait sans doute été que certifiée car les notes de passages pour être certifié, argent, or ou platine changent en fonction de la taille de la maison!

La conception intégrée : une des clés du succès.

Le promoteur Le Vertendre a aussi misé sur une conception eco-intelligente ce qui a mené Orfie à obtenir de nombreux crédits LEED. La conception a été réalisée en équipe selon le principe de la conception intégrée c’est à dire, en réunissant plusieurs professionnels autour de la table qui ont mis en commun leurs compétences pour concevoir le meilleur projet possible en fonction de la situation. Ce processus est récompensé par un crédit LEED dans le système d’évaluation car il évite les erreurs et optimise les ressources. « On n’arrive pas à LEED platine du premier coup avec la conception d’une seule et unique personne ! » indique Emmanuel Cosgrove directeur de Ecohabitation qui a suivi le chantier en tant qu’évaluateur LEED senior.

 

 

 

 

 

 

Conception bioclimatique

La conception intégrée permet aussi d’accumuler de nombreux crédits de façon indirecte dans toutes les catégories du système LEED. Dans le cas de la maison Orfie, par exemple, l’orientation de la maison a été pensée de façon à bénéficier un maximum des apports thermiques du soleil. Le crédit lié à la conception bioclimatique a été maîtrisé à 100% et les cinq actions récompensées dans LEED dans ce domaine ont été mises en place. Cela a aussi été payant en terme d’efficacité énergétique : catégorie pour laquelle la maison a obtenu 15,5 points.

Réutilisation de l’eau de pluie et monitoring intelligent : des concepts novateurs.

De même la conception intégrée développée pour le projet a aboutit à la création d’un système performant de récupération et de réutilisation des eaux pluviales pour les toilettes et l’irrigation avec suivi en direct des quantités d’eau potable et d’eau de pluie consommées par les occupants. Ce système est novateur car il permet de contrôler la consommation d’eau de l’occupant et de mettre en place une taxe lorsque les quantités d’eau consommées sont trop importantes. Pour ce système, l’équipe du projet a été la première au Canada à recevoir un crédit pour une demande d’innovation qui vise à faire reconnaître une action environnementale non reconnue par le système d’évaluation.

Le site : pas de gazon mais de la perméabilité.

L’aménagement écologique du site a été parfaitement maîtrisé sur le projet Orfie. Aucun gazon n’a été planté sur le site : c’est le trèfle qui a été choisi comme couvert végétal car il est moins exigeant en eau et demande peu d’entretien (pas de tonte). De plus, une attention particulière a été consacrée à ce que le lot reste complètement perméable. Le chemin d’accès n’est pas asphalté mais recouvert de graviers, par exemple.

Irrigation, robinetterie et toilettes performantes

Un système d’irrigation efficace a été installé. En plus d’être très performant et conçu pour arroser uniquement lorsque besoin et aux endroits stratégiques, celui-ci utilise automatiquement l’eau de pluie récupérée. La robinetterie et les toilettes choisies pour le projet sont par ailleurs à haute performance ce qui réduit considérablement la consommation d’eau. 
 
 

Efficacité énergétique

Le projet utilise à merveille les apports thermiques du soleil grâce à son orientation et sa conception. De plus, la masse thermique du bâtiment est telle qu’elle permet d’emmagasiner l’énergie solaire captée tout au long de la journée. Les systèmes de chauffage choisis sont le foyer de masse et le plancher radiant.
L’équipe du projet Orfie est une des rares à avoir obtenu le crédit LEED lié à l’isolation des tuyaux d’eau chaude. Cette action simple et peu coûteuse est la plupart du temps oubliée par les projets en cours de certification. Pourtant, elle permet d’économiser de l’énergie avec un investissement minime.
Un des points que l’équipe du projet pourrait améliorer dans ses prochains projets est l’enveloppe du bâtiment. Celle de la maison Orfie atteint les exigences Novoclimat mais avec une meilleure enveloppe, le projet aurait pu aller chercher des économies d’énergie encore plus importantes.
 
 

Matériaux écologiques et détournement des déchets de chantier   

Beaucoup de matériaux écologiques ont été utilisés pour ce projet : plancher en béton lissé régional, pin certifié FSC (Forest Stewardship Council), parement extérieur en cèdre régional, etc. Par ailleurs, 50% des déchets de chantier ont été détournés.
 

 

Qualité des environnements intérieurs

Le projet est Novoclimat ce qui lui donne d’entrée de jeu 11 points dans cette catégorie. Le programme Novoclimat est reconnu dans LEED puisque plusieurs de ses exigences favorisent une meilleure qualité d’air dans la maison. Par exemple, l’installation d’un ventilateur récupérateur de chaleur certifié par le Home Ventilating Institute (HVI) y est requise. Le projet s’est également vu attribué le crédit LEED lié à la conception d’un espace pour se déchausser à l’entrée de la maison. Cela évite d’entrer des poussières et polluants de l’extérieur dans la maison.
 

Sensibilisation et formation

Les bureaux du promoteur Le Vertendre présentent une panoplie d’équipements écologiques comme des systèmes Powerpipe ou des panneaux solaires qui permettent de montrer au grand public comment ils fonctionnent. De plus, les potentiels clients ont accès à des séances d’information qui couvrent les caractéristiques écologiques des maisons offertes par le promoteur.
 

En résumé : Orfie, un concept d’habitation écologique en campagne difficile à battre!

Le concept développé par Le Vertendre est difficile à battre dans le contexte campagnard où il est implanté. La principale faiblesse du projet vient du fait qu’il n’est pas situé à proximité de beaucoup de services. Mais cette lacune est rattrapée haut la main par les efforts fournis dans toutes les autres catégories du système, comme on vient de le voir. Le fait que Orfie n’ait pas de sous-sol et qu’elle soit compacte fait aussi gagner énormément de points au projet. Une autre unité basée sur le même modèle que Orfie mais avec un sous-sol est en cours de certification et risque bien de ne pas atteindre Platine, juste à cause de cela. Le Vertendre tire son épingle du jeu grâce à sa maison modèle Orfie et ne compte pas s’arrêter là puisqu’il développera les autres unités du quartier sur le même concept.
 
Pour plus d’information : Le Vertendre

Crédits photos : Céline Lecomte

 

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.