Design Mobilier Décoration

Nos alternatives écolos à Ikea (1) : les cuisines

Comment éviter les grandes surfaces d’ameublement, dont les meubles viennent de loin et ne sont pas toujours durables ? Voici un début de réponse, avec une sélection de sites, de designers et de boutiques. Premier article de notre série de quatre : les cuisines !

À Hauteur d'homme
La cuisine Noah de À Hauteur d'homme. Photo Hh.

Comment contourner Ikea, ses meubles pas toujours durables, son bilan écologique et social discuté? À Écohabitation, cette question nous taraude, comme le montre cette fiche. Et pour cette rentrée 2013, on a eu envie de creuser davantage le sujet. Meubles de brocante, meubles neufs et écolos, meubles de designers récupérateurs…. 

Pour notre sélection, nous avons privilégié quatre critères : matières premières locales, fabrication locale, matériaux sains, réutilisation de meubles et matériaux usagés.

Évidemment, le meilleur plan reste de recourir aux meubles usagés dans les brocantes, petites annonces et ventes de garage, chez les voisins et amis. Peu coûteux, charmants si on sait les choisir, sans substances toxiques puisqu’ils les ont « lâchées » année après année (attention, cette précision ne vaut pas pour les meubles rembourrés), ils sont incontournables.

Mais attention : dans les autres catégories que nous allons explorer à travers cette série, les prix sont parfois rebutants, notamment parce que nous sommes habitués aux standards Ikea. Découvrir le prix d’une belle grande table ou d’une commode en bois FSC local, fabriquées à Montréal, c’est un choc! Pour la designer Stéphanie Lévesque, «Ikea a démocratisé le design, mais dévalorisé la main d’oeuvre. Un beau meuble, bien fini, ça prend beaucoup de temps... » Louis-Philippe Pratte, patron et designer d’À Hauteur d’homme (Hh) ajoute : « Ikea est un empire qui peut fixer des prix exceptionnellement bas. Nos meubles sont en bois massif, designés et fabriqués ici, en petite quantité… Difficile de faire des petits prix. » Leur avantage principal? La beauté et la durabilité. « Je conseille aux familles qui veulent se meubler écolo d’y aller progressivement, suggère Marie-Claude Parenteau-Lebeuf, designer, et fondatrice de l’agence Monde Ruelle, qui a longtemps promu les créateurs québécois. On peut acheter une belle pièce par année. L’extraordinaire valeur ajoutée, c’est que le client est en contact avec l’artisan, qui peut même lui faire un meuble sur mesure, et le réparer en cas de bris. »

Nous commençons ci-dessous cette série avec les cuisines.

À lire aussi :

Des cuisines magnifiques, neuves ou recyclées

Un coup d’œil au catalogue, un coup de fil à Ikea Montréal et l’information tombe : les cuisines les moins chères coûtent 1780$, les plus chères sont à un peu plus de 3000$, sans compter l’installation. Imbattable ! Voici cependant nos alternatives….

  • On a découvert avec ravissement le travail d’Hubert Soucy, un designer-récupérateur, qui se spécialise dans la fabrication de cuisines issues de matériaux usagés. Hubert peut relooker votre cuisine de A à Z à partir de l’existant, ou bien la réinventer complètement à l’aide de son extraordinaire stock de meubles usagés dénichés ici et là. Le résultat est étonnant, comme cette cuisine rouge vif, aux moulures fantaisistes (des pieds de lit) (photo). C’est la plus jolie trouvaille de notre enquête. Hubert travaille à la commande.
© Hubert Soucy Designer
© Hubert Soucy Designer

Les prix? La cuisine rouge a coûté 6000$ tout compris à son propriétaire (mais les prix dépendent vraiment de l’état de la cuisine et de la demande). Où? On le joint chez son agente, Isabelle, au 514-980-4838.

  • Après le recyclé, le neuf! Les plus belles cuisines contemporaines ET écolos sont  signées À Hauteur d’Homme. Neuf essences de bois québécois, au choix. Elles ont pour nom Noah, Alexandre, Julie et Eva et pour petite sœur une cuisine Eco+, encore plus écologique que les autres : en sus du bois massif local et caissons sans COV, la cuisine Eco + comporte un récipient inox spécial compostage, un espace pour vermicomposteur intégré… Le programme de reboisement est notable : à chaque arbre coupé, À Hauteur d’homme en replante dix via Arbre Évolution. Une action corrélée par les déclarations d’amour à la forêt québécoise scandées sur le site Internet.
 A Hauteur d'homme
 A Hauteur d'homme

Les prix? La cuisine la moins chère coûte un peu moins de 8000$ (mais cela dépend de son volume). Où? À Montréal, au studio de design Hh, 7240 rue Clark, métro De Castelnau. 514-435- 5494, info@hh.ca

  • Cuisines Multiplex propose des cuisines sur mesure, exactement selon le goût du client, avec des caissons écologiques Purebond et des panneaux NuGreen et du bois FSC selon les disponibilités. « Tout est fabriqué au Qubec avec du bois québécois ou est-américain, assure Marika Nelson, cogérante de cette compagnie familiale. Nous incitons nos clients à faire des choix plus durables : on suggère les électroménagers Energy Star et la poubelle à compost, on déconseille le frigo gigantesque, on démontre qu’un four suffit. Et ça marche. » La photo ci-dessous présente une cuisine Multiplex d’une famille de Bromont.
© Cuisines Multiplex
© Cuisines Multiplex

Les prix? La cuisine la moins chère est évaluée à 10 000$. Où? À Montréal et en Estrie. On joint Marika Nelson et son conjoint Martin Morissette au  514-543-7002 

Si vous connaissez d'autres bonnes adresses respectant nos critères (voir ci-dessus), nous les testerons et les ajouterons à la liste!

 

Évènements à suivre

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.