Aménagement Urbanisme Transports

Nous pouvons réduire de 75% notre usage de la voiture ! Voici comment...

Une étude de l'École Polytechnique de Montréal montre que les abonnés au système d'auto-partage Communauto se déplacent presque quatre fois moins en voiture que leurs voisins possédant une automobile.

Photo Annie Garofano pour l'AMT, Creative Commons
Une Communauto électrique présentée lors de la journée "En ville sans ma voiture". Photo Annie Garofano pour l'AMT, Creative Commons.

Voici la preuve absolue que les citadins peuvent réduire de presque 75% leur usage de l'automobile! Cette étude de l'École Polytechnique de Montréal (30 août 2012), publiée dans la revue "International Journal of Sustainable Transportation" démontre que « les ménages d’un ou de deux adultes utilisateurs de l’auto-partage ont recours à l’auto 3,7 fois moins pour leurs déplacements quotidiens de semaine que les ménages montréalais comparables possédant un véhicule » (extrait du communiqué de presse).

Ce qui rend l’étude particulièrement intéressante, c’est que la comparaison a été faite entre des ménages vivant dans les mêmes quartiers de Montréal, dont le profil est similaire (célibataires, couples, familles…), en analysant tous les types de déplacements (et pas seulement le classique domicile-travail). « Pour les ménages composés de deux adultes, les taux d’utilisation de l’auto sont de 14 % pour les usagers de l’auto-partage, de 52 % pour les ménages montréalais comparables possédant un véhicule et de 78 % pour ceux possédant deux véhicules », est-il précisé.

Ces ménages abonnés à Communauto prouvent qu’il est tout à fait possible de se passer de voiture, et ils ont évidemment beaucoup plus recours aux transports collectifs, à la marche et au vélo. « Par exemple, les couples sans enfant abonnés à l’auto-partage utilisent, en moyenne, le transport en commun pour 38 % à 49 % de leurs déplacements tandis que les couples du même quartier l’utilisent dans 28 % des cas s’ils possèdent une voiture et dans 10 % des cas s’ils en possèdent deux. Les écarts sont encore plus importants pour la marche et le vélo », peut-on lire dans le résumé.

Les municipalités seraient bien inspirées de contribuer fortement à la promotion de l’auto-partage. Et il serait intéressant de calculer la quantité de tonnes de gaz à effet de serre économisée si tous les Montréalais des quartiers centraux, mettons, se mettaient à la Commauto. À méditer!

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.