Structures et Fondations

Le produit du mois : le gabion, un remplaçant économique et écologique au béton

Nouvel épisode de notre série du « produit du mois ». Sous le feu de nos projecteurs, une alternative au mur de soutènement de béton.

Gabion
© EVE, ©Bruce Damonte, Zeb Pilot House, Snohetta. Montage Écohabitation.

C’EST QUOI ?

MUR DE SOUTÈNEMENT

Mur vertical qui permet de contenir des terres, de contrôler l’érosion sur un site et de réduire à long terme les effets du ruissellement. 

Originellement érigé afin de contrer les tirs d’artillerie, le mur de gabion a par la suite plutôt été utilisé comme mur de soutènement. Aujourd’hui, le mur en gabion sert différents usages : stabilisateur, séparateur, clôture, muret, berge artificielle, mobilier urbain, ou même en habillage de façade. Le mur de gabion est donc autant utile comme frein à l’érosion, stabilisateur pour les pentes, écran acoustique et élément décoratif!

En remplacement des pierres, on peut mettre des cailloux de toutes les formes et de toutes les couleurs, du granite, des pierres calcaires, du bois, de l’écorce ou encore du verre recyclé.

Son principe est bien simple : on insère des pierres entre deux grillages soudés (alliage d’aluminium galvanisé ou tiges métalliques en acier) enfoncés dans le sol. C’est tout! Très populaire en Europe, le gabion est toutefois plutôt méconnu au Québec. Le gabion présente pourtant de forts avantages, économiques comme écologiques. Ce mur en paniers de treillis remplis de gros cailloux est d’ailleurs une très belle alternative au mur de béton!

Pour voir et comprendre les différents types de murs en gabion, c'est ici.

La suite, ci-dessous... 

© John Lambert Pearson, sous licence CC

 

GABION VS BÉTON : LE MATCH COMPARATIF

Dans son rapport Murs de Soutènement – Comparaison environnementale et financière de différentes technologies*, une équipe en génie civil et environnement basée à Lyon a établi un comparatif entre le gabion, la pierre sèche et le béton dans leur rôle de soutènement.

Bilan économique

Prend en compte le terrassement, les matériaux, le montage, l’entretien et la réparation du mur.

 MUR GABION (VRAC)

 COÛT($)

 MUR PIERRE SÈCHE

 COÛT($)

 MUR BÉTON

 COÛT($)

H = 1 m 142 H = 1 m 199 H = 1 m 1 605
H = 3 m 1 015 H = 3 m 1 839 H = 3 m 4 558
H = 5 m 2 670 H = 5 m 4 942 H = 5 m 6 390

H = hauteur du mur de soutènement
1,42 $ canadien = 1 euro (chiffres de l'étude européenne)

Bilan écologique

Prend en compte l’énergie grise et l’effet de serre produits dans toutes les étapes du cycle de vie d’un mur de 3 mètres de haut (fabrication, transport, construction, entretien). 

MUR UBP MJeq Kg de CO2 émis
Gabion 727 545 4 703 243
Pierre sèche 623 568 4 090 210
Béton 1 777 335 9 491 757

Verdict

S’il vaut, sur le plan écologique, le mur en pierre sèche, le gabion l’emporte haut la main dans un match comparatif alliant économie et écologie. Surtout en comparaison du béton, matériau responsable de 5% des émissions de CO2 mondiales.

Attention toutefois. Pour les travaux de soutènement de grande envergure (plus de 5 m de haut) le gabion et la pierre perdent leurs avantages.

*Tous les détails de l’étude, ici. 

AVANTAGES

Pour un mur insonorisant, on opte pour les pierres poreuses. 

En plus d’être très avantageux sur les plans économiques et écologiques, le mur de soutènement en gabion :

  • S’adapte à tous les types de terrain
  • Ne nécessite aucun entretien particulier
  • Offre une bonne performance acoustique
  • Est souple (il peut bouger sans se rompre ni fissurer)
  • Est facile et rapide à poser
  • Ne nécessite pas de lourd arsenal de maçonnerie
  • Peut être végétalisé
  • Est un drainant naturel (entre 25 et 35 % de vides)
  • Peut prendre diverses formes, couleurs et aspects selon les pierres choisies.

En plus, il est esthétique... Sans inconvénient recensé! 

DIMENSIONNEMENT

Avant d’ériger votre mur de soutènement, il vous faudra prendre en compte divers paramètres :

  • caractéristiques des matériaux de remplissage (densité et pourcentage des vides des matériaux)
  • résistance des grillages (forme et taille variable)
  • sol et remblais sur place (le poids du gabion doit s’opposer à la poussée du terrain derrière)
  • fondations (profondeur et type)
  • présence ou non d’une nappe phréatique
  • pente du talus
  • etc.

Ici, des schémas de murs/poids en fonction de la hauteur.
Ici, pour monter soi-même un mur en gabion.
Ici, pour un logiciel complet des murs de gabion.

UNE FAÇADE DE MAISON EN GABION

© Bruce Damonte, ZEB Pilot House, Snohetta

Côté esthétique, le mur de gabion a la palme. Le ZEB pilot house, en Norvège, en est un bel exemple. Ce bâtiment, sans aucun béton ni plastique, atteint ainsi un bilan carbone neutre tout en offrant un final visuel hors du commun.

 

 

 

AUTRES USAGES DU GABION

Il est finalement possible d’utiliser le gabion comme stabilisateur, séparateur, clôture, muret, berge artificielle ou mobilier urbain. On peut même le recouvrir de terre, en partie ou sur le tout, afin d’y introduire des végétaux.

© Martin aka Maha, sous licence CC

© Aonnola, sous licence CC

© mira66, sous licence CC

© Warren Rohner, sous licence CC

 

Consultez la section Gabion - mur de soutènement de notre annuaire pour connaître les compagnies proposant des murs en gabion. 

 

POUR EN SAVOIR PLUS

Sur la ZEB Pilot House

 

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.