Efficacité Énergétique

Le produit du mois : le récupérateur de chaleur des eaux grises Écodrain

Un nouvel épisode de notre série du « produit du mois ». Sous le feu de nos projecteurs, une nouvelle solution pour récupérer la chaleur des eaux grises.

Produit du mois : ecodrain
© Écodrain

La construction durable, ça bouge! Presque chaque jour, de nouveaux produits sortent sur le marché : plus performants, plus efficaces, plus innovants, plus écologiques ou meilleurs pour la santé. Écohabitation se tient sans cesse au courant des actualités et vous partage ses belles découvertes ainsi que ses valeurs sûres.

Ce mois-ci, nous nous penchons sur un nouveau type de récupérateur de chaleur des eaux grises. Petit rappel, les récupérateurs de chaleur des eaux grises sont des appareils qui, comme leur nom l’indique, permettent de récupérer la chaleur de l’eau évacuée de la douche pour préchauffer l’eau froide qui se dirige vers le chauffe-eau et/ou l’entrée d’eau froide de la douche. Ces systèmes très simples sont également très rentables, car leur efficacité de récupération jusqu’à 60 % permet de faire des économies d’énergie très intéressantes avec un retour sur investissement de moins de 10 ans, dépendamment de l’utilisation et des habitudes de consommation de ses utilisateurs.

Seul inconvénient de ces systèmes verticaux, ils nécessitent une hauteur sous le drain de la douche d’au moins 1,5 mètre, ce qui limite de manière importante les possibilités d’installation dans la rénovation et même dans la construction neuve. Bien dommage pour un des seuls systèmes réellement rapidement rentable au Québec.

Depuis l’été 2014, la startup canadienne Ecodrain distribue des récupérateurs de chaleur avec la rare particularité de pouvoir s’installer à l’horizontal (pente minimale de 1°). Malgré l’installation horizontale qui limite l’efficacité du système par rapport aux systèmes verticaux, leur produit phare, le A1000, affiche une l’efficacité de 33%.

Vous pouvez visionner cette vidéo promotionnelle mais très complète pour mieux comprendre comment le système fonctionne (en anglais) :

 

 

Le coup de cœur ? On adore la facilité d’installation et l’adaptabilité de ce système qui laissent présager de nombreuses utilisations, notamment pour le secteur de la rénovation!

On aime

  • La simplicité d’usage du système : absolument rien à manipuler ni alimenter! Il n’y a pas de pièces amovibles ni d’électricité, le transfert de chaleur se fait de manière passive grâce à un procédé qui optimise les turbulences et l’efficacité de la récupération.
  • Les économies réalisables. Pour avoir une idée de ce que vous pourriez économiser, vous pouvez vous faire une idée selon votre cas grâce au calculateur développé par le CEATI (choisissez R3-36 pour une meilleure représentativité). Pour une famille de 4 personnes à Montréal, on parle d’économies à partir de 100 $ par année.
  • La facilité d’installation et l’adaptabilité du système de 1,4 mètres de longueur
  • La durée de vie affichée de 30 ans, pour des économies d’énergie largement au-delà de la période de retour sur investissement (d’environ 7 ans pour l’exemple exposé précédemment)
  • La salubrité. La double séparation entre les eaux drainées et l’apport d’eau fraiche afin de limiter les risques de contamination. Le produit est certifié selon toutes les normes sanitaires en vigueur et ne contient pas de plomb.

On aime moins

  • Le potentiel risque de bouchage des tuyaux à cause de l’installation horizontale du système. Ecodrain affirme que le système a été conçu pour optimiser l’écoulement de l’eau et prévenir le bouchage des tuyaux. Néanmoins, Écohabitation a hâte de pouvoir observer (ou tester) ce système afin d’avoir les premiers retours sur expérience.
  • Pour les dalles sur sol, le système est légèrement plus difficile à installer, car il faut s’assurer qu’il reste accessible. N’oubliez pas dans ce cas d’insérer l’appareil dans une cavité adaptée.

 

Son coût 

439,95 $ CAD  (comptez au total environ 800 $ comprenant les frais de port de l’appareil et l’installation par un plombier)

 

Attention! Une directive (controversée) de la Régie du Bâtiment du Québec (RBQ) interdit de raccorder l’alimentation en eau froide de la douche sur la conduite d’eau préchauffée par les systèmes de récupération de chaleur des eaux grises.

Selon la RBQ, les conditions de température de l’eau qui alimente directement la douche peuvent se retrouver dans la plage de prolifération des bactéries, telles que les légionnelles. Pour le moment, il est ainsi uniquement possible d’utiliser cet appareil pour préchauffer l’eau du chauffe-eau, ce qui limite l’efficacité générale du système. (À suivre…)

Pour en savoir plus

Évènements à suivre

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.