Rénovation Écohabitation

Programme "Rénovation Écohabitation" : nos rénovateurs pilote décrivent l’avancement de leurs travaux

Jean-Lévy, Marie-France, Nicole et Sébastien nous racontent l’avancement de leur chantier. Les premières certifications seront décernées en janvier 2013 !

iStock
iStock

Lancé en mai 2012 lors du Projet Écosphère (foire de l’environnement et de l’écohabitation), le programme Rénovation Écohabitation est destiné aux rénovateurs écologiques qui souhaitent suivre des conseils cohérents et précis pour leurs travaux. 

Le programme Rénovation Écohabitation, c’est un outil gratuit qui présente les bonnes pratiques écolos à adopter lors d’une rénovation, et qui permet une certification délivrée aux habitations rénovées selon des critères précis. C’est nouveau ? Oui ! LEED© concerne les maisons neuves, Rénoclimat touche la rénovation énergétique, Rénovation Écohabitation vise la rénovation en général : matériaux, santé, eau, énergie. À quoi ça sert ? À rénover écologiquement de manière rigoureuse, à vivre agréablement dans un univers sain et respectueux de l’environnement et à bénéficier d’avantages financiers. À qui ça s’adresse ? À tout rénovateur qui a un projet de rénovation résidentielle. Pourquoi faire certifier ? Vous pouvez suivre simplement le programme, mais aussi faire certifier votre rénovation! La certification augmente la valeur de revente, la durabilité, permet un air intérieur plus sain, respecte davantage l’environnement…

Marie-France et Jean-Lévy, Montréal : un sous-sol métamorphosé

© Mélodie Desmarais pour Écohabitation
Jean-Lévy © Mélodie Desmarais pour Écohabitation

Le projet. « Notre famille est en train de s’agrandir et nous avons décidé de grandir par le bas notre quadruplex dans Hochelaga-Maisonneuve!  On a décidé de faire du sous-sol un niveau à part entière, et de creuser. Des infiltrations d’eau, des entrées d’eau avec du plomb, des moisissures nous ont poussés à agir : on a cassé toute la fondation, creuser un drain français autour de la maison, installé un plancher radiant en béton… Le sous-sol comprendra une salle familiale, un bureau, une petite salle de sports, une salle de rangement, une salle mécanique. On va commencer à pouvoir l’occuper en décembre 2012. »

© Mélodie Desmarais pour Écohabitation
La maison de Jean-Lévy et Marie-France
© Mélodie Desmarais pour Écohabitation

 

Comment se déroule votre chantier ? « Ça va bien! Au début, notre sous-sol avait une hauteur de 5 pi et maintenant nous avons un dégagement de 8pi et la salle de bain est montée au complet. Cependant, les travaux avancent à pas de tortue puisque nous faisons tout nous-mêmes. Nous avons prévu d’étaler les rénovations sur une longue période (5 voire même 10 ans). Nous voyons ce projet comme un apprentissage et c’est passionnant! Nous avons des enfants en bas âge et la sécurité est notre priorité. Nous voulons qu’ils puissent aller au sous-sol mais que l’espace demeure sécuritaire, ce qui est un défi constant.

Nous essayons de faire les choix les plus écolos qui soient, mais ce n’est pas toujours facile. Il est parfois difficile d’y voir clair dans l’information disponible sur les étiquettes, et de  faire la part des choses entre un produit avec de prétendues vertus écologiques et un produit véritablement moins dommageable pour l’environnement. Nous récupérons tout et achetons local au maximum. Nous encourageons le quincaillier du coin et seules les commandes plus larges sont faites ailleurs.»

© Mélodie Desmarais pour Écohabitation
Le sous-sol en travaux
© Mélodie Desmarais pour Écohabitation

Pourquoi le programme Rénovation Écohabitation? « Parce que nous sommes très sensibles à la question environnementale et que nous voulons faire notre part! Jean-Lévy dirige maintenant une compagnie de toits verts… Les travaux ont commencé avant que nous ayons pris connaissance des critères de la certification, mais nous rassemblons toutes les preuves, notamment sur le tri des déchets de chantier. »

 

 

 

Nicole, Beaconsfield : une maison rénovée de fond en combles

Une maison des années 60 discrètement métamorphosée en maison écologique. Les toilettes conventionnelles attendent dans le garage d'être mises à l'enfouissement
© Mélodie Desmarais pour Écohabitation

Le projet. « J’ai été victime d’une intoxication aux poumons en raison des moisissures dans mon ancien logement. En achetant ce cottage des années 60, je me devais de supprimer tout ce qui pouvait nuire à ma santé. En plus, deux mois après mon arrivée, j’ai eu un dégât d’eau! Les travaux ont duré deux ans et demi. Nous avons refait le sous-sol avec une salle de bain, la cuisine, la salle d’eau et le hall, la deuxième salle de bains à l’étage, nous avons enlevé la moquette de l’escalier…»

Comment se déroule votre chantier? « Les rénovations sont complétées. Ma grande fierté ce sont mes économies d’eau et en électricité! J'ai reçu la semaine passée mon dernier relevé de consommation d'eau et nous avons consommé presque moitié moins d'eau que la moyenne canadienne i.e. 168 litres/jour/personne à comparer avec 326 litres pour la moyenne canadienne.  On a battu les Suédois mais pas les Français! Dans la salle de bain, j’ai installé d’une toilette très faible débit, Wellworth Pressure Lite de Kohler, consommant seulement 4 litres par chasse. De plus, j’ai mis  de la robinetterie à faible débit qui économise l’eau ou des aérateurs (brise-jet réduisant le débit d’eau) sur tous les robinets de la maison. Je me suis procuré des barils récupérateur d’eau de pluie à l’extérieur que  j’utilise pour le jardinage.

Un brise-jet réduit la consommation d'eau © Mélodie Desmarais pour Écohabitation
Un brise-jet réduit la consommation d'eau © Mélodie Desmarais pour Écohabitation

Comme ma maison est très bien isolée (programme Rénoclimat), j’ai installé un récupérateur de chaleur et depuis je dors et je respire mieux. J’ai fait l’achat d’ampoules DEL (diodes électroluminescentes). J’ai réduit aussi ma facture d’électricité à 70$/mois, c’est assez peu pour une maison de 3 étages d’environ 800pi2 par étage. J’ai aussi installé des rideaux épais pour couper le froid et la chaleur et j’ai vraiment vu une différence en été. J’ai utilisé mon air climatisé beaucoup moins souvent.

Pourquoi le programme Rénovation Écohabitation? « Tout ça, je l’ai d’abord fait pour ma santé, mais ma maison respecte davantage l’environnement puisqu’elle consomme moins d’énergie! Il me semble que c’est ce qu’il faut dire aux gens : rénovez pour votre santé, et au passage vous respecterez davantage les ressources de la planète. Je suis candidate à la certification : elle me permettra de valider tout ce que j’ai fait, et de prouver à de futurs acheteurs que la maison est saine et consomme peu d’énergie. »

Sébastien, Laval : une salle de bain design et économe
 

© Mélodie Desmarais pour Écohabitation
Le revêtement est en bois FSC
© Mélodie Desmarais pour Écohabitation

Le projet. « Ma salle de bains nécessitait des rénovations urgentes. J’ai décidé de la transformer totalement et d’en faire une salle de bains belle et écologique. »

Comment se déroule votre chantier? « La rénovation de ma salle de bain est complétée. Ce fut long, environ 4 mois, mais c’est exactement ce que j’avais en tête! J’avais en tête un design précis, et j’ai réussi à le mettre en œuvre. La recherche de fournisseurs de produits écolos et locaux, proches de mes goûts et répondant aux critères du programme d’Écohabitation, était difficile. Pour la robinetterie, je n’ai pas trouvé de produits fait ici, ils sont fabriqués en Chine, mais développés et conçus au Québec. Citons Sherlic, Neptune et Rubis.

© Mélodie Desmarais pour Écohabitation
La douche est économe en eau
© Mélodie Desmarais pour Écohabitation

«Mais se monter un carnet d’adresses de fournisseurs prend beaucoup de temps et d’énergie. J’avais déjà commencé l’exercice auparavant lorsque j’ai bâti une maison en vue d’obtenir la certification LEED. Il a été aussi compliqué d’obtenir la justification d’une certification FSC pour un bois tropical, du teck que j’ai utilisé au plafond. L’emballage donnait les propriétés écologiques du produit… sans donner le numéro de certification FSC! Il m’a fallu remonter la chaîne de traçabilité. Il faut donc y penser à deux fois avant d’utiliser du bois tropical! Si c’était à refaire, je ne suis pas certain que j’opterais pour du bois tropical…»

Pourquoi le programme Rénovation Écohabitation? « Je suis ingénieur de formation et je travaille dans le design de bâtiments. Ce programme m’a immédiatement séduit. J’ai suivi scrupuleusement les gestes qui me permettront, je l’espère, l’obtention de la certification! »

Nos précisions et nos conseils! 

La phase-pilote s'achève... Nous avons amélioré notre programme grâce à l'expérience de nos tout premiers candidats à la certification! Nous vous invitons à visiter dès maintenant les pages du programme Rénovation Écohabitation pour mettre en oeuvre les gestes conseillés, et vous pourrez soumettre votre projet à la certification début 2013. Pour en savoir plus sur l'inscription, cliquez ici !

 

FAQDD
Ce projet a été rendu possible grâce à la contribution du Fonds d’action québécois pour le développement durable (Fonds) et de son partenaire financier le gouvernement du Québec via son programme Action-Climat.

 

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.