Formations

Projets Éphémères: l’agriculture urbaine s'invite sur un chantier

De l’agriculture biologique sur un méga chantier de construction? Des ruches au milieu des camions et des chargeuses pelleteuses? C'est l'essence même des Projets Éphémères.

Les Projets Éphémères: l’agriculture urbaine s'invite sur un chantier
© Projets Éphémères

Remerciement spécial à Sara Maranda-Gauvin, coordonnatrice de l'Université d'été en agriculture urbaine de l'Université de Montréal et engagée dans les Projets éphémères du Campus MIL de l'Université de Montréal, pour sa grande générosité et sa collaboration.

De l’agriculture biologique sur un méga chantier de construction? Des ruches au milieu des camions et des chargeuses pelleteuses? Eh oui, avec du travail, de bonnes idées et des gens dévoués c’est possible, comme le démontrent les Projets Éphémères.

Écohabitation a eu un coup de cœur pour cette initiative montréalaise, résolument durable et originale. Ce vaste projet de jardins collectifs orienté vers l’éducation et les échanges avec les citoyens illustre que s’approprier les territoires urbains en friche, ou même durant d’importants travaux, peut s’avérer un pari gagnant! Tous les acteurs impliqués peuvent y trouver leur compte et même au-delà. À titre d’exemples, Miel Montréal fait de la bière avec le miel produit sur le site tandis que Bioma vend ses légumes à des restaurateurs et au grand public. 

Investir un terrain en construction de manière constructive

En 2012, la ville de Montréal et l’Université de Montréal annoncent leur collaboration pour revaloriser de l’ancienne cour de triage Outremont. Le projet est multiple: l’établissement du Complexe des sciences de l’UdeM, l’implantation de 1300 logements, dont 15 % de logements abordables et 15 % de logements sociaux et communautaires, de parcs, d’espaces publics. Bref, tout un quartier qui viendra revitaliser cette friche industrielle inactive depuis plusieurs années.

Un tel projet ne se construit pas en un jour: comme les travaux devraient s’échelonner sur une quinzaine d’années, plusieurs organismes ont eu l’idée géniale de collaborer pour occuper une partie de l’immense site (plus de 4000m2, soit 3% du site) durant les travaux, de manière constructive! C’est donc de la collaboration de la SOVERDI, Vrac Environnement, Héritage Laurentien, Miel Montréal, Coopérative Bioma, le tout chapeauté par l’Université de Montréal, que les Projets Éphémères ont vu le jour. Ces organisations ont en commun une vision urbaine plus durable, active, verte et productive, citoyenne et collaborative... Écohabitation adhère!
© Projets Éphémères

Un site bourdonnant de durabilité

Malgré les nombreux défis à surmonter (on pense à l’approvisionnement en eau, les puissants corridors de vent et la chaleur ressentie sur le site), ces organisations travaillent de concert pour faire du site en refection, un environnement d’échanges, d’apprentissage, d’actions citoyennes, d’agriculture urbaine et d’apiculture. Souhaitons que cette initiative par essence temporaire, servira de modèle et permettra à plusieurs projets du genre de voir le jour sur le territoire de Montréal et ailleurs, parce que les retombées positives sont nombreuses:

  • le verdissement urbain contribue significativement à diminuer les îlots de chaleurs;
  • l’implantation de potagers sur le site permet d’avoir une bonne rétention d’eau, ce qui évite qu’elle soit trop rapidement dirigée vers les canalisations;
  • les végétaux participent à l’amélioration de la qualité de l’air en captant certains polluants atmosphériques;
  • la synérgie rencontrée entre différents organismes locaux, entre les citoyens et entre les organismes et les citoyens;
  • la démonstration que le développement durable peut s’appliquer de façon innovante et créative, dans différents environnements;
  • la valorisation de l’action citoyenne et de la production locale;
  • la création d’un lieu d’éducation et d’apprentissage pour tous;
  • la sensibilisation sur les enjeux écologiques et de développement durable.

Ce n’est donc pas un hasard si les Projets Éphémères ont remporté le premier prix du Gala de reconnaissance en environnement et développement durable de Montréal dans la catégorie Entreprises et institutions en 2016 et qu’ils en sont à leur troisième saison!

© Projets Éphémères

Une formation en permaculture urbaine sur le terrain

C’est donc avec un grand honneur qu’Écohabitation collabore cette année avec les Projets Éphémères, le Campus MIL et Wen Rolland, expert en permaculture et en conception de systèmes écologiques, pour sa nouvelle formation Permaculture urbaine. Nous proposons donc au grand public une journée qui mettra la permaculture urbaine à l’honneur!

C'est le samedi 22 juillet prochain, que se déroulera la formation sur le site du Campus MIL; cette journée riche en découvertes et apprentissages permettra aux participants de:

  •   Les membres d'Écohabitation bénéficient de 15% de réduction sur le prix de la formation! (126.65$ au lieu de 149$). Tous les détails et l'inscription ici.

    se familiariser avec la permaculture

  • savoir comment l’utiliser dans leur vie de tous les jours
  • choisir parmi les nombreuses techniques et stratégies pour bien concevoir leur projet écologique
  • appliquer certaines pratiques très utiles dans le contexte urbain

Je participe à la formation

Pour les curieux, curieuses, le site sera ouvert au grand public lors de différentes activités gratuites durant l’été, cliquez ici pour consulter la programmation 2017.

© July Paquin pour Écohabitation

Longue vie aux Projets Éphémères!

Plus d'informations sur les partenaires

À LIRE AUSSI SUR LE MÊME THÈME

Évènements à suivre

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.