Éclairage Électroménager Électricité

La pyramide des économies d’énergie : les plus petits gestes sont payants !

Au bureau, on l’appelle « La Pyramide de Manu » : c’est une conférence astucieuse d’Emmanuel Cosgrove, le directeur d’Écohabitation, qui démontre que les petits gestes éco-énergétiques sont vite rentables et doivent primer sur les décisions spectaculaires. Nous vous la détaillons ici. Un must!

FunkyPancake, CC
FunkyPancake, CC

On dit qu’une image vaut mille mots, voici une image qui vaut bien mille dollars dans votre compte d’Hydro! La Pyramide de Manu, appelons-la comme ça, classe les différents gestes à poser en commençant par la base et en terminant par les interventions plus pointues. C’est la difficulté et le coût qui dictent la position des gestes dans la pyramide. Ainsi, un geste simple qui peut être posé directement par le résident et qui n’occasionne pas de grandes dépenses se retrouvera en bas de la pyramide. Sa période de retour sur investissement (PRI) sera rapide ou assez rapide. Un geste qui en revanche requiert la participation d’un entrepreneur spécialisé se situera plus dans la pointe de la pyramide, et sa PRI sera longue. « Si vous en avez assez de payer des grosses factures d’énergie, suivez la pyramide en commençant par la base! » déclare Emmanuel Cosgrove.

© Écohabitation
© Écohabitation

 

Xophe-G, CC
Xophe-G, CC

Étages 1 et 2 : diagnostic de la maison, entretien des appareils de chauffage

 « À quoi bon produire de l’électricité avec les panneaux solaires… si on n’a pas encore diminué notre consommation là où c’est possible et facile de le faire?» demande Emmanuel Cosgrove. La base, ce sont donc des gestes faciles à poser, qui n’impliquent pas d’intervention de spécialiste et qui n’occasionnent pas de trop grandes dépenses.

Selon le principe de la Pyramide, la première chose à faire est de poser un diagnostic sur notre habitation. Comme chez le docteur, comment peut-on prescrire le remède si on ne connait pas la cause des symptômes? Poser le diagnostic pour une habitation consiste à faire passer à cette dernière le fameux test d’infiltrométrie. Un tel test ne coûte que 50$ avec le programme Rénoclimat et permet aux propriétaires d’identifier directement les points sur lesquels il faut agir. Quand on sait que le chauffage représente environ 2/3 de notre facture d’électricité et que les fuites d’air dans un bâtiment sont responsables de 20% à 50% de ce montant, il est clair que le test d’infiltrométrie et l’entretien des appareils de chauffage représentent un geste rentable!

 

© Écohabitation

Étage 3 : power bars, eau froide et douche à débit réduit

That HP Chap, CC
That HP Chap, CC

Montons d’un étage dans la pyramide. Nos comportements au jour le jour ont un impact notable sur notre consommation énergétique. Il existe une panoplie de petits gestes, faciles à poser, et qui favoriseront les économies d’énergie.

Prenons par exemple l’utilisation de barres de tension (power bars) pour votre système de cinéma maison. Saviez-vous qu’en investissant un petit 5$ pour une telle barre, vous pourriez économiser 20$ annuellement en diminuant les charges fantômes de votre système?  « Peu de gens savent à quel point les petites lumières des appareils en veille consomment de l’énergie pour rien » (voir notre fiche sur les charges fantômes), mentionne Emmanuel.

Vous pourriez aussi décider de ne laver votre linge qu’à l’eau froide. L’énergie nécessaire au chauffe-eau d’une maison représente environ 20% de la facture d’électricité annuelle et la plupart des détergents sont aussi efficaces dans l’eau froide que dans l’eau chaude. Pourquoi continuer de laver à l’eau chaude alors?! Et tant qu’à faire, munissez-vous d’une corde à linge ou d’un support et faites sécher votre linge dehors. L’été, vous éviterez de chauffer votre maison par l’utilisation de la sécheuse électrique, tandis que l’hiver, en utilisant un support à linge à l’intérieur, vous bénéficierez d’un humidificateur gratuit!

Une autre façon de diminuer votre consommation d’eau chaude consiste à installer une pomme de douche à débit réduit. Imaginez une famille de 4 personnes qui prennent chacune une douche de 10 minutes par jour, à 38 degrés. L’utilisation d’une pomme de douche à débit réduit, coûtant moins de 50$, permet de sauver 42 340 litres d’eau par année, ce qui correspond à 1180 kWh/an (environ 102 $ sur la facture d’électricité annuelle) pour le Québec. Et si vous passez d’une pomme de douche débit 14L/min à une pomme 6,6L/min, alors les économies réalisées seront encore plus importantes !

 

© Écohabitation
© Écohabitation

Étage 4 : l’éclairage

© Céline Lecomte pour Écohabitation
© Céline Lecomte pour Écohabitation

Montons encore d’un niveau dans la pyramide. Maintenant qu’on a modifié nos comportements de consommation au jour le jour, passons à des solutions qui nécessitent l’intervention de certaines technologies. Pas besoin de faire appel à un électricien ici, nous sommes encore dans la base de la Pyramide.

Il existe sur le marché plusieurs types d’ampoules qui permettent de réduire la consommation d’énergie liée à l’éclairage.  Que ce soient les fluo compactes ou les DEL (diodes électroluminescentes), chacune de ces technologies possède ses avantages et inconvénients, son prix aussi, mais dans tous les cas, le retour sur investissement est très rapide. L’utilisation d’une ampoule de 7W pour en remplacer une de 60W, allumée 5 heures par jour, vous fera économiser plus d’argent que ce que le remplacement vous aura coûté, dès la première année, sans compter la longévité des ampoules écolos! Ceci est vrai autant pour l’éclairage intérieur que pour l’éclairage extérieur. Mais les fluocompactes ont certains inconvénients.

À LIRE AUSSI SUR LE MÊME THÈME

 

© Écohabitation
© Écohabitation

Étage 5 : l’étanchéité des portes et fenêtres

Paralykat, CC
Paralykat, CC

L’étanchéité d’une maison est un élément trop souvent oublié. « Ce sont littéralement des 20$ qui sortent par les trous de l’enveloppe de nos maisons » illustre Emmanuel Cosgrove. Que l’on scelle le pourtour des fenêtres et des portes, le bas des plinthes, les prises électriques des murs extérieurs ou que l’on change les balais des fenêtres coulissantes, l’effet sur la consommation d’énergie est instantané. « On parle d’une PRI (période de retour sur investissement) de une à quatre années pour des travaux qui coûteront environ 200$ à 400$ par logement » ajoute Emmanuel.

Les problèmes d’étanchéité de l’enveloppe d’un bâtiment ne sont pas des défauts qu’il est facile de détecter. Bien sûr, la présence de givre sur le pourtour des fenêtres ou la sensation de froid sur le mur proche des prises électriques est un indicateur, mais rien ne vaut le test d’infiltrométrie - vous vous souvenez, le premier étage à la base de la Pyramide?

 

© Écohabitation
© Écohabitation

Étage 6 : des électroménagers Energy Star

asgw, CC
asgw, CC

L’utilisation des électroménagers représente environ 20% de la consommation d’énergie annuelle d’un foyer. Bien sûr, le remplacement des électroménagers d’une maison représente un coût considérable, mais les gains le sont aussi. Prenons par exemple votre vieille laveuse à chargement par le haut : un tel appareil consomme de 35% à 50% plus d’eau qu’une nouvelle laveuse à chargement frontal. De plus, si vous optez pour un appareil homologué Energy Star, vous bénéficierez d’une consommation électrique moindre. Selon Emmanuel, un réfrigérateur Energy Star vous fera économiser près de 40$ par année.

Lorsque votre vieille laveuse aura cédé la place à une toute nouvelle machine à chargement frontal, n’oubliez pas le deuxième étage de la Pyramide, les comportements, et n’utilisez que de l’eau froide pour laver votre linge!

Nous venons de faire le tour des interventions de base dans la Pyramide de Manu. Regardons maintenant les gestes plus pointus, plus chers, dont le retour sur investissement est plus lent, nécessitant l’aide d’un ou de plusieurs spécialistes. À ce niveau-là, nous entrons dans la « cour des grands », le langage se spécialise, les technologies se complexifient, on prend de la hauteur... Mais comme les interventions précédentes ont été réalisées et comprises, nous sommes sur de bonnes bases!

 

© Écohabitation
© Écohabitation

Étage 7 : le chauffage de l’eau

© Paola Duchaine pour Écohabitation
© Paola Duchaine pour Écohabitation

Tel qu’énoncé plus haut, l’eau chaude représente environ 20% de notre consommation énergétique annuelle. Avec une douche à débit réduit, on  diminue cette consommation… mais il existe quelques solutions additionnelles pour la réduire encore.

Le Power Pipe récupère la chaleur des eaux grises de la maison pour préchauffer l’eau froide qui remplacera l’eau utilisée dans votre chauffe eau. Le coût d’une telle installation varie selon l’accès qu’on a aux drains d’évacuation de la maison. Il vous en coûtera environ 1000$ si l’accès est facile mais les économies pourraient varier de 100$ à 200$ par année. Le retour sur investissement sera alors de 5 à 10 ans.

Une autre solution pour préchauffer l’eau chaude de la maison consiste à utiliser un chauffe-eau solaire thermique. Ce système fait appel à l’énergie solaire pour réchauffer l’eau avant qu’elle n’entre dans le chauffe-eau électrique de la maison, diminuant ainsi sa consommation électrique. Là encore, le coût du système (environ 2000$) et ses économies entraînent un retour sur investissement de 10 à 15 ans.

 

© Écohabitation
© Écohabitation

Étage 8 : le chauffage de l’air

© Écohabitation
© Écohabitation

De même que pour l’eau, il est possible de réaliser des économies d’énergie en utilisant des appareils efficaces pour le chauffage des espaces intérieurs.

Les thermopompes air-air à appoint électrique (PAC) sont relativement accessibles et permettent des gains d’environ 200$ par année lorsque comparées à des plinthes électriques standard. Leur installation nécessite toutefois une intervention professionnelle qui peut s’avérer coûteuse.

Le préchauffage de l’air est aussi possible grâce à un chauffe-air thermique. En faisant circuler l’air extérieur dans un serpentin chauffé par le soleil, on permet un apport d’air frais (et non froid!) en hiver, ce qui diminue la demande de chauffage électrique dans la maison. Ce système deviendra rentable au bout de 10 à 15 ans: le coût d’achat et d’installation est d’environ 2 000$.

 

 

© Écohabitation
© Écohabitation

Étage 9 : changer les fenêtres

Rev. Xanatos Satanicos Bombasticos, CC
Rev. Xanatos Satanicos Bombasticos, CC

Nous avons vu précédemment, à mi-hauteur dans la pyramide qu’il était possible de sceller les fenêtres et de changer les balais de ces dernières pour augmenter l’efficacité. Si vous avez réalisé ces étapes ultérieurement mais que vous souhaitez aller encore plus loin, il s’agira ici de remplacer vos vieilles fenêtres par de nouvelles, homologuées Energy Star, à double vitrage, avec du gaz Argon et éventuellement une pellicule à faible émissivité (low-e).

Le prix d’une fenêtre « efficace » est d’environ 500$ et la période de retour sur investissement (PRI) sera proche de la vie utile de vos fenêtres puisque qu’une fenêtre, aussi efficace soit elle, est toujours un point faible de l’enveloppe du bâtiment quand on parle d’efficacité énergétique.

 

 

© Écohabitation
© Écohabitation

Étage 10 : l’isolation de la maison

© Céline Lecomte pour Écohabitation
© Céline Lecomte pour Écohabitation

Lors d’une rénovation, l’augmentation de l’isolation de la maison représente des travaux importants et coûteux. Qu’elle soit faite par l’intérieur ou par l’extérieur, cette intervention nécessite sans contredit un travail effectué par des spécialistes. Une isolation accrue nécessitera une attention particulière à l’étanchéité de l’enveloppe pour éviter les problèmes de moisissures dans les murs. Tel qu’illustré dans la Pyramide de Manu, le scellement de la maison se retrouve plus à la base que l’augmentation de l’isolation. On devrait donc s’assurer de l’étanchéité avant de penser à augmenter l’isolation.

L’uréthane giclé représente ici une technologie intéressante puisqu’en plus de permettre de très bons niveaux d’isolation avec de faibles épaisseurs, l’utilisation de ce produit coupera tous les ponts thermiques et scellera complètement la maison en même temps.

 

© Écohabitation
© Écohabitation

Étage 11 : la production d’énergie

© SCHL
© SCHL

Nous sommes rendus tout en haut de la pyramide, au point le plus pointu et donc le plus difficile et le plus coûteux à implémenter. Vous avez changé les ampoules de votre maison, vous avez scellé, réparé ou changé les fenêtres, vous avez ré-isolé les murs, vous utilisez déjà des appareils électroménagers homologués mais vous souhaitez encore réduire votre compte d’électricité chez Hydro Québec? Il ne vous reste qu’à produire votre propre énergie!

« Quand on arrive tout en haut de la pyramide, on est presque Net Zero » (lire aussi ici ) déclare Emmanuel Cosgrove. « On est allé chercher toutes les petites interventions moins coûteuses et moins invasives pour diminuer la consommation du bâtiment. » 

Que ce soit l’installation de panneaux photovoltaïques, d’une éolienne, ou d’un puits géothermique,  ces technologies représentent un investissement considérable et ne devraient être envisagées que lorsque tous les niveaux inférieurs de la pyramide ont été franchis. Rien ne sert de produire de l’énergie pour un bâtiment dont la consommation pourrait être diminuée par des gestes simples en premiers lieux!

Pour vous familiariser avec le thème de la maison éco-énergétique, vous pouvez aussi consulter notre Guide de la Maison Verte, qui contient un « ABC de l’habitation écologique », à lire pour commencer, et nos fiches techniques (souvent mises en lien dans l’article ci-dessus), pour approfondir.  

Cet article figure sur le site Mode de vie & cie de la Fondation David Suzuki. 
Consultez-le pour découvrir des trucs et astuces pour un mode de vie sain et responsable.

Évènements à suivre

Jeudi, 22 Janvier, 2015 - 08:30
Mardi, 10 Février, 2015 (Toute la journée)
Mardi, 17 Mars, 2015 (Toute la journée)
Mardi, 17 Mars, 2015 (Toute la journée)

Commentaires

Juste pour clarifier les couts pour l'analyse d'infiltration

J'ai fait faire une étude est les couts sont de $300 - $150 (aide du programme rénoclimat).
Donc on ne parle pas de $50 mais bien de $150.

Publier un nouveau commentaire

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
*Prenez note que tout message à caractère publicitaire sera retiré.