Consultants Écohabitation

Série Chauffez vert pour moins cher (2): la biénergie

Aujourd'hui, le 2e volet de notre série Chauffez vert pour moins cher. Vous voulez prendre un virage vert? Il existe une multitude de subventions. Lisez ce qui suit et constatez que parfois, un combustible peut s’avérer une option intéressante pour votre portefeuille et pour l’environnement… S'il est utilisé en biénergie!

CHAUFFEZ VERT POUR MOINS CHER (2) : LA BIENERGIE
© Pittaya Sroilong, Zdenko Zivkovic, sous licence CC. Montage Écohabitation

Tel que son nom l'indique, un système de chauffage biénergie fait appel à deux sources d'énergie : l’électricité et un combustible. La majorité du temps au Québec, une maison dotée d'un système à biénergie sera chauffée grâce à l’électricité fournie par Hydro-Québec. Le combustible, quant à lui, ne servira qu’en période de grand froid, soit moins de trois semaines par année, en moyenne. Cette réduction de la demande en hydroélectricité lors de ces moments bien précis permet d’optimiser le réseau et, par le fait même, de limiter la nécessité de construire de nouveaux barrages. Tout le monde y gagne!

 

Comment ça fonctionne ?

Une sonde thermique, posée à l’extérieur de la maison, transmet un signal lorsque la température baisse jusqu'à un seuil critique, soit à -12ºC (ou -15 ºC selon la région). Le système de chauffage cesse alors de fonctionner à l’électricité et puise plutôt son énergie d'un combustible. Le passage d’une source d'énergie à l’autre se fait automatiquement, grâce à un dispositif de permutation.

© Hydro-Québec, adapté par Écohabitation

Installé bien en vue dans la maison, un voyant lumineux indique lorsque vous passez en mode haut tarif et un compteur à double registre vous permet de faire le suivi de votre consommation.

Important
Un système à biénergie peut être créé avec différentes combinaisons de sources énergétiques, mais peu importe vos choix, il faudra toujours respecter ces trois critères :
  1. Les deux systèmes doivent être aptes à chauffer l’ensemble des locaux individuellement (sans le chauffage de l’eau).
  2. Le commutateur entre les deux systèmes, qui permet le transfert automatique d’une source d'énergie à l’autre, doit être lié à une sonde de température posée à l'extérieure (pas dans le garage).
  3. Les systèmes ne doivent pas fonctionner simultanément.

Les options

Avec un système de chauffage en biénergie, il est possible de créer différentes combinaisons. Il suffit que le système soit centralisé et qu’il y puisse être connecté à un combustible et à une source électrique.

LES COMBUSTIBLES POSSIBLES*

COMBUSTIBLE COÛT + -
Gaz naturel Hydrocarbure léger. Ne semble pas écologique à première vue, mais est l'énergie fossile la moins polluante et présente certains intérêts. $$ Combustion propre qui génère peu de polluants et rendement élevé. Produit des GES et est une ressource non renouvelable.
Mazout Hydrocarbure lourd composé de carbone et d’hydrogène. Il est issu du raffinage du pétrole. $$$ Bon rendement et compatible avec l’hydronique. Produit des GES et est une ressource non renouvelable. Émet plus de polluants que le gaz.
Propane Issu du raffinage du pétrole, il provient de l’Alberta. $$ Rejette plus de particules que le gaz naturel, mais reste relativement propre. Son coût et est issu du pétrole, une énergie fossile non renouvelable.
Biomasse (granules) Petits cylindres composés de sciure de bois compactée sans agent de liaison Entre $ et $$$$ Ne produit pas ou très peu de GES sur son cycle de vie. Bon rendement et compatible avec l’hydronique.

Nécessite des installations adaptées au stockage du combustible.

*Source : Agence Efficacité Énergétique, Québec

LES SYSTÈMES ÉLECTRIQUES POSSIBLES

L’hydro-électricité québécoise coûte peu cher et pollue moins que le nucléaire ou les centrales à charbon très répandues ailleurs dans le monde. 

SYSTÈME COÛT + -

« Résistance » électrique Plinthes, radiateur, air pulsé, chaudière électrique.

$ Peu cher et facile à installer. Rendement énergétique non exceptionnel
Thermopompe à air Extrait la chaleur contenue dans l'air extérieur (oui!) pendant l'hiver et évacue la chaleur de la maison à l'extérieur l'été. Chauffe et refroidit selon les besoins. $$ Fort rendement énergétique, chauffe et climatise. Courte durée de vie (environ 15 à 20 ans)

Thermopompe géothermique Puise la chaleur dans le sol ou les nappes phréatiques. Demande des travaux importants.

$$$$ Rendement excellent, chauffe et climatise, efficacité indépendante de la température extérieure. Très coûteuse. Problèmes d’entretien et coûts associés.
 
La combinaison de sources d'énergie la plus courante jusqu'à récemm était le mix électricité/mazout. Avec ce combustible (et le propane), le combustible est stocké et vous ne payez que la quantité dont vous avez besoin. Aujourd'hui, les combinaisons avec gaz naturel sont de plus en plus fréquents. L'idéal étant lorsque le gaz sert à chauffer l'eau domestique, qui sert également au chauffage. On couple ceci à une thermopompe, et le mixte est vraiment très gagnant, autant du côté économique qu'écologique! Et tant qu'à connecter la maison au gaz (frais mensuels pour l'approvisionnement), aussi bien alimenter la cuisinière et même... le BBQ!
 
Mieux encore, selon Écohabitation : le mix granules/thermopompe-à-air. Les granules sont de loin le combustible le plus écologique (voir notre article (1) de cette série sur le chauffage). La thermopompe, quant à elle, consomme moins d’électricité que les plinthes et son coût annuel est plus faible. Elle présente également l’avantage de pouvoir climatiser en été, au besoin.
 

Si le système de chauffage est à eau ou à air pulsé, on peut lui ajouter des variantes, comme des planchers chauffants par exemple, ou encore le relier à des panneaux solaires ou un système géothermique.

Pour une conversion de votre système

Si vous possédez un système central à air pulsé ou à eau chaude, la conversion est possible. Vous pourrez alors, selon votre situation :

  • Ajouter un système de chauffage électrique : par exemple, gardez votre vieille chaudière au mazout encore efficace et ajoutez-lui une thermopompe. Investissement entre 2 000 et 4 000 $.
  • Ajouter une chambre à combustion : si vous possédez déjà un chauffage électrique central (ex. chaudière électrique avec plancher radiant), vous pouvez ajouter un système à combustible, idéalement à la biomasse ou au gaz naturel, si vous voulez bénéficier des avantages de la biénergie.
  • Modifier ou changer la chambre à combustion : il est possible de passer du mazout à la biomasse en gardant la même fournaise. Si elle doit être changée, prévoir entre 5 000 et 7 000 $. Voir notre article (1) de cette série sur le chauffage.
  • Changer le système électrique : dans le cas où vous ne possédez que des plinthes et que vous voulez passer à la biénergie, il vous faudra vous pourvoir d'un mode de chauffage centralisé.

AVANTAGES DE LA BIÉNERGIE

Tarif régulier : 5,71 ¢/kWh pour les 30 premiers kWh et 8,68 ¢ pour l'énergie excédentaire

Tarif réduit : 4,60 ¢/kWh

Tarif sous les seuils : 26,91 ¢/kWh

1. COÛTS AVANTAGEUX : Avec la biénergie, vous profitez d’un tarif réduit presqu'à l'année longue. Bien entendu, vous devez faire doublement attention à votre consommation lorsque les combustibles assurent le chauffage, puisque le tarif de l’électricité à ce moment-là est très élevé. Il suffit de ne pas partir la sécheuse, ni la machine à laver ou le lave-vaisselle, et de faire attention à la consommation d’eau chaude lorsque le voyant lumineux est allumé.

Malgré tout, les coûts restent franchement avantageux** :

@ Écohabitation

 

2. RÉDUCTION DES GES : Les systèmes de chauffage en biénergie permettent une réduction des gaz à effet de serre (GES).  Voici un petit calcul comparatif que nous avons effectué pour vous**. 

@ Écohabitation

** Calculs basés sur la consommation moyenne d'une famille de quatre personnes, dans une maison construite en 1940 de 2 080 p2 située dans la région de Québec. Faites les calculs selon votre realité avec l’outil de calcul gratuit fourni par l’AEE. 
 

ET DES SUBVENTIONS POSSIBLES ! 

PROGRAMME INITIATEUR DESCRIPTION DE L’AIDE  BIÉNERGIE

NOVOCLIMAT 2.0

Énergie et Ressources naturelles Québec Aide financière pour la construction de maisons neuves à haute performance énergétique. Chauffage admissible: électricité, gaz naturel, biomasse ou combinaison. OUI
Pour plus de subventions...

Pour une analyse personnalisée de votre projet

Vous songez à construire ou rénover votre habitation et souhaitez améliorer sa performance énergétique? Nos experts en science du bâtiment durable et efficacité énergétique peuvent réaliser une analyse détaillée de votre projet et vous conseiller sur les mesures les plus adaptées, selon leur importance, leur rentabilité et surtout, selon votre réalité. Visitez la page des services en efficacité énergétique pour connaître les détails et déterminer le service technique qui correspond à vos besoins. 

Évènements à suivre

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.