Subventions et Aides financières

Terrebonne encourage la récupération de l'eau de pluie

Terrebonne encourage la récupération de l'eau de pluie

La ville de Terrebonne s’est dotée d’un plan d’action environnemental dans lequel elle s’engage à mettre en place une série de mesures pour diminuer son impact sur l’environnement avec des budgets déterminés en conséquence. Le plan décrit les actions existantes, en cours ou à venir dans différents domaines liés à l’environnement : gestion de l’eau, de l’air, des sols, du patrimoine forestier et des espaces verts, des matières résiduelles, des neiges usées, des nuisances et du bruit.

Parmi toutes ces actions, une a particulièrement retenu notre attention : la volonté de la ville de Terrebonne d’encourager ses habitants à récupérer l’eau de pluie. Concrètement, Terrebonne mettra a disposition de ses citoyens 300 systèmes de récupération d’eau de pluie à un prix défiant toute concurrence : 35$ à la place de 90$. Le système de récupération en question a en plus été conçu à partir de barils de 45 gallons qui servaient originellement à transporter des olives. C’est donc une double bonne idée sur le plan environnemental : récupération d’eau de pluie mais aussi réutilisation post-industrielle de contenants. Les barils sont aussi équipés d’une grille pour empêcher les moustiques de s’y attrouper en été et sont faits pour être connectés à la gouttière de la toiture pour récupérer l’eau de pluie qui ruisselle sur le toit. La ville offre un rabais supplémentaire de 10$ aux personnes qui participeront à la soirée d’information organisée le 22 avril 2009 et lors de laquelle sera expliquée la façon d’utiliser le système et l’eau de pluie récupérée.

 

Municipalités et tendances vertes

Les municipalités ont tout à gagner à inciter la population à récupérer l’eau de pluie : cette eau récupérée peut être utilisée pour l’arrosage du jardin ou le lavage de l’auto à la place d’eau potable qui coûte très cher à traiter. La gestion de l’eau est une des plus grosses charges budgétaires des municipalités : la construction de stations de traitement et d’épuration de l’eau se chiffre souvent en milliers de dollars sans parler de leur gestion ou de la construction de réseaux d’aqueducs.

 

C’est ainsi que de plus en plus de municipalités décident d’attribuer des incitatifs financiers aux logements certifiés LEED (voir nos nouvelles sur Sainte-Martine et la ville de Gatineau), notamment parce que ces logements consomment en moyenne moitié moins d’eau que des maisons classiques… Quand on sait qu’un canadien consomme en moyenne 300 litres d’eau par jour, la note monte vite. La réduction de la consommation d’eau dans les maisons certifiées LEED vient du fait que les équipements installés y sont économes et que les eaux de pluie y sont collectées. Par ailleurs, les constructions durables vont favoriser l’absorption directe des eaux de pluie dans le sol en limitant les surfaces imperméables. Cela limite les problèmes dus au ruissellement des eaux de pluie, dont les inondations font partie. Ainsi les municipalités sur lesquelles beaucoup de projets de construction durables sont installés peuvent diminuer leurs besoins en réseaux d’aqueducs et avoir des stations de traitement des eaux usées de capacité moindre. Par ailleurs, les municipalités exposées aux risques d’inondation peuvent réduire leur risque inondation en favorisant les projets d’habitation conçus pour que les eaux de pluie soient récupérées ou infiltrées directement sur les terrains privés.

 

Aller plus loin

Récupérer l’eau de pluie est un premier pas vers la construction durable. D’autres actions peuvent être posées pour économiser l’eau potable chez soi : installation d’équipements économes comme des toilettes à faible débit, aménagement paysager raisonné avec des plantes résistantes à la sécheresse, systèmes de gestion des eaux grises,etc.  

Note : Les eaux grises sont des eaux qui ont déjà été utilisées dans l’habitation. Elles peuvent provenir de la baignoire, de la douche, de l’évier de salle de bain (mais pas de celui de la cuisine). Ces eaux ne doivent pas avoir été en contact avec les eaux sales quittant la cuvette des W-C pour qu’elles puissent être réutilisées pour la lessive ou la toilette grâce à un système de récupération des eaux grises.

Une palette d’actions sont possibles pour économiser l’eau à la maison, allant de zéro investissement supplémentaire à plusieurs milliers de dollars d’investissement supplémentaire. Souvent, les petites actions peu dispendieuses sont les plus efficaces en terme d’économies d’eau. Par exemple, il ne vous coûtera rien d’adapter votre comportement à une meilleure utilisation de l’eau potable, de même il vous coûtera surtout de la matière grise pour aménager votre jardin avec des plantes qui demandent peu ou pas d’arrosage, par contre les résultats seront flagrants dés les grandes chaleurs!

 

Notre section annuaire vous donnera des pistes pour trouver des équipements qui permettent d’économiser l’eau (voir la section produits / plomberie-eau).

Forum : avez-vous des retours d'expérience sur l'installation d'un système de récupération d'eau de pluie et pouvez-vous nous dire si vous avez eu des problèmes avec votre municipalité lors de l'installation? Vous pouvez nous faire partager votre expérience en répondant à cette question sur notre forum en suivant le lien : http://www.ecohabitation.com/forums/Municipalite-et-recuperation-deau-de-pluie

 

Pour en savoir plus

La ville de Terrebonne : http://www.ville.terrebonne.qc.ca/ville-verte_plan-vert.php

Le Trait d’union : http://www.letraitdunion.com/article-i317995-On-pourra-recuperer-leau-de-pluie-a-Terrebonne.html  

Comment se procurer les systèmes de récupération de pluie de Terrebonne

Les Terrebonniens qui désirent se munir de ce système de récupération d'eau de pluie doivent s'inscrire en téléphonant au 450 492-5620.

 

À LIRE AUSSI SUR LE MÊME THÈME

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.