Certification LEED

Voici Orbis, la maison LEED la plus étanche au Québec

Construite par Éco-habitations Le Draveur, la maison de Val-Saint-Côme bat des records d’étanchéité à l’air.

Maison Orbis, la plus étanche à l'air au Québec
Maison Orbis, Val-Saint-Côme. © Léandre Baillargeon

Éco-habitations Le Draveur, une entreprise de Belœil, a obtenu en octobre dernier la certification LEED Or pour sa maison modèle Orbis. Construite à la station de ski de Val-Saint-Côme dans la région de Lanaudière, cette habitation écoénergétique se distingue notamment par un concept singulier de charpente en bois massif et, surtout, par son degré inégalé d’étanchéité à l’air. En effet, la Maison Orbis a obtenu le taux le plus bas de changement d’air à l’heure (CAH) jamais enregistré au Québec pour une habitation LEED, soit 0,30 CAH. « Cette maison a établi un nouveau record d’étanchéité » affirme Claude Blain de T.P. Architecture, inspecteur Novoclimat et LEED. C’est donc la maison LEED la plus hermétique au Québec, battant la Maison Kenogami (0,56 CAH) qui avait elle-même battu tous les records canadiens. Comme indicateur de référence, la moyenne d’étanchéité à l’air des maisons québécoises est de 3,22 CAH.

Le test d’infiltrométrie constitue le seul moyen pour mesurer précisément l’étanchéité à l’air d’une habitation. Il est d’ailleurs obligatoire dans le système LEED. Les résultats du test sont intégrés dans le calcul de modélisation énergétique afin d’avoir la cote ÉnerGuide finale. Une cote minimale de 80/100 (correspondant à 8 points LEED) est exigée pour satisfaire la condition préalable dans la catégorie LEED « Énergie et Atmosphère ».

Maison Orbis la plus étanche à l'air au Québec
Cuisine et salle à manger de la maison Orbis © Léandre Baillargeon

 

 

 

Qu’est-ce qu’un test d’étanchéité à l’air ou infiltrométrie ?

Claude Blain, définit comme suit ce test : « Il mesure le nombre de changements d’air à l’heure de la maison. Pour ce faire, on dépressurise la maison avec une pression négative de 50 Pascals de moins que la pression extérieure. On crée ainsi une infiltration d’air 20 fois plus importante que la normale causée par le vent et les différences de pression entre l’intérieur et l’extérieur. De cette façon, on peut mesurer la quantité d’air qui entre par rapport au volume de la maison et le temps nécessaire pour renouveler complètement l’air de celle-ci. Par exemple, si on a un résultat de 1 CAH, cela équivaut à laisser une ouverture de 12mm d’une porte-patio dans une maison de grandeur moyenne ».

Autant dans le cadre de Novoclimat que de LEED, Claude a effectué de nombreux tests d’infiltrométrie dans les régions des Laurentides et de la Lanaudière. D’après ces tests, il nomme deux entrepreneurs qui obtiennent des résultats exceptionnels : les maisons LEED et Novoclimat d’Écohabitations Boréales : entre 0,7 et 1,1 CAH et celles des Entreprises Réjean Goyette : entre 0,6 à 1,2 CAH. Ce dernier entrepreneur, le plus important des Laurentides/Lanaudière avec plus de 50 maisons Novoclimat 2.0 construites, est très sensibilisé à la protection de l’environnement et ses bâtiments atteignent systématiquement d’excellents résultats.  Notons que les exigences de Novoclimat 2.0 sont maintenant de 1,5 CAH maximum.

 

 

Maison Orbis la plus étanche à l'air au Québec
Salon de la Maison Orbis. © Léandre Baillargeon

Autres caractéristiques de la Maison Orbis

  • Inspiration de plusieurs éléments bioclimatiques et du procédé de construction Open-Built mariant concepts modernes et techniques traditionnelles;
     
  • Fondation isolée de l’extérieur plutôt que de l’intérieur, permettant d’exposer la masse thermique du béton intérieur pour accumuler et diffuser la chaleur fournie par le soleil;
     
  • Charpente de pin massif fabriquée à partir de techniques d’assemblages traditionnelles provenant des quatre coins du globe;
     
  • Panneaux structuraux isolés (PSI) installés de façon hermétique et monobloc sur la face extérieure de la charpente. Ce procédé unique engendre des économies d’énergie (chauffage/climatisation) jusqu’à 50 % par rapport à une construction traditionnelle de même grandeur. « Aujourd’hui, les prix de plus en plus accessibles des technologies d’énergies alternatives nous permettent d’offrir des habitations quasi autonomes et autosuffisantes » affirme Léandre Baillargeon, président d’Éco-habitations Le Draveur;
     
  • Fenestration panoramique orientée vers le sud (chauffage solaire passif);
     
  • Plancher radiant au rez-de-jardin avec salle de bain complète et trois chambres à coucher;
     
  • Espace ouvert de mille pieds carrés à l’étage, donnant sur une terrasse avec vue à 180° sur la vallée de Val-Saint-Côme;
     
  • Matériaux de finition sains ne contenant aucun composé organique volatil (COV) et ne générant que très peu de gaz à effet de serre;
     
  • Bois certifié FSC produit à quelques kilomètres du site;
     
  • Surfaces de bois traitées à l’huile naturelle répondant à des normes écologiques exigeantes;
     
  • Une majorité des matériaux ayant permis d’amasser des points LEED, confirmant ainsi leur valeur écologique et leur durabilité. 

Avec cette nouvelle réalisation, Éco-habitations Le Draveur démontre une fois de plus la viabilité économique et technique de la certification LEED au Québec.

Consultez ici la fiche de valeur écologique du projet. (PDF)

Un mot sur le constructeur

Éco-habitations Le Draveur est accrédité par la Régie du bâtiment (RBQ) et Novoclimat. Pour de plus amples renseignements, on peut joindre Léandre Baillargeon au 514-910-2647 ou visiter le site www.ledraveur.com.

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.