S U I V E Z - N O U S

QUESTION

Ventilation. Quoi choisir entre un VRE ou un VRC?

Demandé par Mendy Côté
Montréal

Dans le cas d'une nouvelle maison construite avec murs en ciment (isolation R55!) avec planchers chauffants (eau chaude) avec 4 occupants dans 3000 pieds carrés de superficie (mais plafonds d'une moyenne de 10 pieds de hauteur) qu'oi choisir VRE vs VRC? Je suis surtout inquiéte qu'il y ait de la condensation dans mes grandes fenêtres au sud (été et ou hiver) mais aussi que ce soit trop humide en été. On pense ajouter de la climatisation si c'est trop chaud en été mais on ne le sait pas encore car nous n'y avons pas encore vécu. Votre aide SVP.

RÉPONSE

Répondu par Patrick Ranger, Cercle d'experts Écohabitation
29 janvier, 2013 - 20:49

Belvedair

Tout d'abord, permettez-moi de douter de la valeur isolante de R55 : la plupart des systèmes de coffrage isolant ont des valeurs isolantes qui ne dépassent pas R25. Si vous avez réellement trouvé un système de construction en ciment ayant une valeur isolante de R55, SVP partagez-la ici dans les commentaires pour que nous puissions la connaître.

Dans tous les cas, la valeur isolante des murs aura peu d'impact sur l'humidité dans la maison : c'est surtout l'étanchéité à l'air et la ventilation qui compte. Et puisque les maisons sont de plus en plus étanches, une ventilation mécanique est essentielle pour contrôler l'humidité relative et remplacer l'air vicié par de l'air extérieur.

Les risques de condensation dans les fenêtres en hiver, tout comme l'inconfort relié à l'air humide en été, sont liés en grande partie à l'humidité relative de l'air de la maison. En hiver, plus l'humidité relative est élevée, et plus il y aura de risque de condensation dans les fenêtres. En été, plus l'humidité relative est élevée, et plus l'air paraîtra chaud car la transpiration du corps s'évaporera moins rapidement.

Pour comprendre comment contrôler l'humidité relative adéquatement, il faut d'abord comprendre le concept. Plus la température de l'air est élevée, plus il peut contenir d'eau.  Par conséquent, si on prend de l'air extérieur en hiver et qu'on le réchauffe sans ajouter d'humidité, son humidité relative diminuera. Ce graphique montre les courbes d'humidité relative en fonction de la température de l'air et de la quantité d'eau qu'elle contient. Comme vous pouvez le constater, de l'air à 5 degrés Celsius ayant une humidité relative de plus de 90% contient autant d'eau que de l'air à 20 degrés Celsius ayant une humidité relative d'environ 35%.

Par conséquent, lorsqu'il fait très froid à l'extérieur, il suffit de très peu de renouvèlement d'air dans une maison pour abaisser son humidité relative. C'est pourquoi une maison ayant beaucoup de fuites d'air aura tendance à être "trop sèche". C'est aussi pourquoi les VRC mesurent l'humidité relative de la maison et réduisent les renouvèlements d'air lorsque la cible est atteinte. D'où l'importance de bien utiliser le contrôle du VRC, et de lire le manuel!

Il arrive toutefois qu'un VRC bien calibré et bien contrôlé entraîne une humidité relative trop basse et cause de l'inconfort. C'est souvent le cas dans des maisons de grand volume : puisque l'humidité générée par les occupants, les douches et la cuisine est diluée dans un plus grand volume, et que les VRC ont généralement de plus grands débits dans les plus grandes maisons, l'humidité relative peut rester très basse tout l'hiver.

Certains spécialistes de la ventilation recommanderont alors d'utiliser un VRE, qui transfère une partie de l'humidité de l'air sortant vers l'air entrant. Il y a des avantages et des inconvénients à cette mesure. Le principal inconvénient est que la plupart des VRE ont des taux de récupération de chaleur très inférieurs aux VRC, ce qui entraîne une hausse de la consommation d'énergie. Par contre, il est beaucoup moins énergivore d'utiliser un VRE plutôt que d'installer un système d'humidification. La première étape logique est donc de tenter d'utiliser un VRC bien dimensionné pour vos besoins et de le contrôler adéquatement avant de penser à utiliser un VRE.

En été, à l'inverse, l'air extérieur contient plus d'humidité que l'air intérieur en période de canicule (excepté lors des douches ou des cuissons bien sûr). On peut alors installer un petit appareil de climatisation pour réduire la surchauffe dans les chambres, ce qui est généralement suffisant dans les maisons bien isolées. Mais avant d'en arriver là, le contrôle de la surchauffe passe d'abord par le contrôle des apports solaires et la réduction des sources d'humidité et de chaleur dans la maison.

Pour en revenir à la condensation dans les fenêtres, il n'y a aucun risque en été. En hiver, la condensation se produit dans les fenêtres lorsqu'il fait trop froid à la surface du vitrage ou du cadre et que l'humidité relative de la maison est élevée. Par conséquent, pour réduire les risques de condensation, on peut :

  • Installer des fenêtres performantes;
  • Contrôler l'humidité relative de la maison (maintenir entre 30% et 50%);
  • Générer de la chaleur à proximité des fenêtres;
  •  Limiter l'utilisation des rideaux ou stores par temps froid car un espace froid se crée ainsi près de la fenêtre.


À noter qu'on peut aussi réduire les risques reliés à la condensation dans les fenêtres, tels que la moisissure et la dégradation du matériel en utilisant des matériaux imperméables sur les cadres et les soufflages des fenêtres les plus à risque, comme celles des salles de bains, ou celles des pièces où des rideaux ou stores seront utilisés.

Pour lire davantage sur la ventilation des maisons, voici un article sur le site de la SCHL.





Commentaires

Il faudrait démêler une fois pour toute les termes ciment et béton. Le ciment est un mélange en poudre que lorsqu'on mélange avec de l'eau devient un liant entre divers matériaux tel la pierre concassée et le sable.

Le béton: Le béton est un matériau de construction composite fabriqué à partir de granulats naturels (sable, gravillons) ou artificiels (granulats légers) agglomérés par un liant (le ciment!)

Si vous avez des murs en ciment, vous avez un méchant problème! c'est comme si vous disiez que vous avez des murs en farine ou en poudre pour bébé...

Merci beaucoup pour le lien. Je ne connaissais pas ce produit, et je suis sûr qu'il sera très utile aux gens qui cherchent un système de construction ou de fondations ayant de très hautes valeurs isolantes.

Bonjour,

Notre maison est des plus étanche (Novolimat) et les fenêtres sont hyper performantes.

Pour ce qui est des murs en ciment, nous avons utilisé les blocs de marque Logix. Selon leur site, ils peuvent même atteindre un facteur isolant de R66! Voici le lien.

http://www.logixicf.com/index.php?o=page&id=key-advantages&mode=product

Merci beaucoup pour une réponse si complète et élaborée. Je prendrai cette information en considération pour l'achat de mon système.

Publier un nouveau commentaire
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
*Prenez note que tout message à caractère publicitaire sera retiré.

Posez une question

Vidéos

Visiter notre maison ecologique