Chambres et séjours - GESTE 6

Portes et moulures

Des choix écologiques afin de réduire l’impact des éléments décoratifs sur les milieux naturels, l’environnement et la santé.

Boiserie
© Céline Lecomte

Ce geste permet l’obtention de 6 % des points dans le cadre du projet Chambres et Séjours de la certification Rénovation Écohabitation. Pour obtenir les points, les différentes boiseries doivent satisfaire aux exigences de l’option choisie parmi les suivantes :

OPTION 1 : Réemployer des boiseries

Faites du neuf avec du vieux ! Avant de jeter vos moulures, vos portes et cadres de fenêtres, évaluez combien cela coûterait d’en poser de nouvelles. Elles pourraient être poncées et revernies. De même, il est possible de donner une deuxième vie aux cimaises, corniches, O’Gee et autres garnitures. En savoir plus...

OPTION 2 : Poser des boiseries et portes neuves

Il est possible de poser des boiseries neuves dans vos pièces et tout de même obtenir les points liés au geste. Les moulures, cadres, portes, cimaises, O’Gee et autres garnitures doivent toutefois répondre à certaines exigences écologiques afin que leur impact soit limité. En savoir plus...
 

POURQUOI

Les portes intérieures, moulures, cimaises, cadres de fenêtre et de portes, plinthes, corniches et autres garnitures peuvent sembler inoffensives. Bien que généralement faits de bois, ces éléments décoratifs ne sont pas sans impact. Des matériaux écologiques, tels que le bambou, doivent parcourir de longues distances avant de nous parvenir et certaines composantes des boiseries peuvent avoir une incidence importante sur la santé : il faut opter pour des éléments dégageant le moins d’émissions polluantes possible.

Aux matériaux qui peuvent présenter de forts impacts sur l’environnement et la santé (aggloméré, polychlorure de vinyle [PVC], panneaux de fibre moyenne densité [MDF]) viennent s’ajouter les peintures, produits d’obturation et autres adhésifs nécessaires aux boiseries. Ils sont généralement un grand facteur de pollution de l’air intérieur puisqu’ils peuvent émettre des vapeurs toxiques. Il faut donc opter pour des produits naturels à base d’eau, sans composés organiques volatils (COV) ni formaldéhyde.

Le formaldéhyde, mieux connu sous l’appellation formol, est un gaz toxique contenu dans certains matériaux – colle, bois aggloméré, contreplaqué, MDF, etc. – qui peut rejeter les (COVs) qu’il contient jusqu’à cinq ans après sa fabrication. Ils peuvent causer de l’irritation, de la nausée, des troubles respiratoires, des réactions allergiques, de l’asthme et sont considérés comme cancérogènes par l’Environmental Protection Agency (EPA).

Le bois massif et les essences locales nobles représentent les choix les plus écolos. Ils peuvent être plus dispendieux, mais seront plus durables et nettement moins nocifs pour votre santé ! Dans tous les cas, n’oubliez pas d’opter pour des finis naturels et sains (sans [COV]) pour vos boiseries et de les recouvrir de scellant non toxique si nécessaire.

À LIRE AUSSI SUR LE MÊME THÈME

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00