Cuisine - GESTE 7

Comptoir et plan de travail

Des choix écologiques afin de réduire l’impact des surfaces de travail sur les milieux naturels, l’environnement et la santé.

Comptoirs en bois
© Hh - À Hauteur d'homme
Ce geste permet l’obtention de 4 % des points dans le cadre du projet Cuisine de la certification Rénovation Écohabitation. Pour obtenir les points qui se rapportent au geste, le 2/3 des pieds carrés de comptoir et de plan de travail doivent satisfaire aux exigences de l’option choisie parmi celles-ci : 

OPTION 1 : Réemployer un comptoir

Rafraîchir, repeindre ou valoriser votre vieux comptoir vous fera épargner temps et argent tout en réduisant l’impact environnemental. Option plus verte que l’achat d’un nouveau comptoir, vous pouvez également acheter un comptoir ou plan de travail récupéré, peu importe le matériau, et l’adapter à votre espace. En savoir plus...

OPTION 2 : Poser une surface de travail neuve

Il est possible d’acheter un comptoir tout neuf pour votre cuisine et tout de même obtenir les crédits. La surface doit toutefois répondre à certaines exigences écologiques afin que son impact soit limité. En savoir plus...
 

POURQUOI

Les comptoirs sont généralement faits de matériaux massifs qui présentent de forts impacts sur les milieux naturels – extraction, transport, etc. et plusieurs d’entre eux cachent une forte énergie grise. Plusieurs aspects sont à prendre en considération lors du choix de son comptoir.

Il n’y a pas de matériaux parfaits pour les plans de travail. Aux divers impacts qu’ils peuvent présenter viennent s’ajouter les peintures, produits d’obturation et autres adhésifs nécessaires à certains matériaux qui sont généralement un grand facteur de pollution de l’air intérieur puisqu’ils peuvent émettre des vapeurs toxiques. Il faut donc opter pour des produits naturels à base d’eau, sans composés organiques volatils (COV) ni époxy.

Comptoir et plan de travail - Mélamine
© Écohabitation

Dans tous les cas, le matériau doit être durable (par exemple, un comptoir en mélamine sera trois fois moins durable que les comptoirs acceptés dans la certification), ne requérir aucun traitement toxique et présenter une faible énergie grise. 

Évènements à suivre