Revêtement extérieur - GESTE 1 - OPTION 2

Apporter les déchets de rénovation dans un centre de tri, un écocentre ou chez un recycleur

Pour un impact grandement réduit sur les émissions de gaz à effet de serre.


Détourner des sites d’enfouissement 60 % des résidus de démolition, construction et rénovation.

PIÈCES JUSTIFICATIVES

Afin de recevoir les points liés au geste, vous devez :

  • Remplir le tableau de gestion des déchets de rénovation (voir devis personnalisé, Geste 1)
© Denis Chabot pour Creatives Commons

 

 

 

 

 

 

GES ÉVITÉS

2 tonnes
ou 190 hres en voiture

(9 524 km)

 Autant les déchets de démolition, de rénovation et de reconstruction doivent être pris en compte. Vous devrez donc fournir les preuves à partir du tout premier déplacement à l’Écocentre, jusqu’au dernier. 

COMMENT PROCÉDER

Afin d’obtenir la totalité des points liés à la gestion des déchets de rénovation, vous devez détourner des sites d’enfouissement 60 % des matières résiduelles. Si vous détournez entre 45 et 60 % des résidus, vous obtiendrez la moitié des points. Si vous détournez entre 30 et 45 %, vous obtiendrez le quart des points. Ceci peut se faire par le réemploi, le recyclage ou la valorisation. 
 

Remplissez le formulaire de Justification Déchets si vous ne pouvez atteindre le taux de recyclage minimal requis. Votre dossier sera étudié et une partie des points pourraient être accordés.

Durant la phase de planification, vous devrez :
  • Identifier les matériaux dont vous aurez besoin pour votre projet;
  • Évaluer les résidus ou débris qu’engendreront les travaux de démolition et de rénovation;
  • Recenser les ressources de gestion des matières résiduelles dans votre région.
MARCHE À SUIVRE:
  • Remplir le tableau de gestion des déchets de rénovation (voir devis personnalisé, Geste 1).
  • Apporter vos déchets de démolition, construction et rénovation dans un Écocentre, centre de tri ou un recycleur.

Répertoire des récupérateurs, recycleurs et valorisateurs du Québec (incluant les Écocentres et centres de tri) par région et par type de matériaux, voir ici...

Pour trouver un centre de tri en région, voir ici...

Vous contribuerez ainsi à la réduction de l’enfouissement des résidus de chantier, des gaz à effet de serre et de la contamination de l’environnement par une élimination sécuritaire des résidus domestiques dangereux (RDD).

Chantier typique de rénovation : 78 tonnes de GES
EN DÉTAIL :
  1. Préservez vos vieilles pièces : le cachet et l’attrait d’éléments réemployés sont inégalés; portes et moulures d’époque, armoires, planchers de bois franc, vitrail, fer forgé de garde-corps et balcons. Si vous avez la chance d’avoir dans votre maison des éléments d’architecture intéressants, évaluez l’intérêt de les conserver. Une mise en garde importante s’impose: la présence du plomb dans la vieille peinture est un problème sérieux qui devrait orienter vos efforts de réemploi. Vous ne voulez pas perdre vos belles boiseries? Envoyez-les dans un atelier de décapage. Les pièces conserveront un charme d’époque.

  2. Recensez les ressources de gestion de matières résiduelles : saviez-vous que plusieurs compagnies qui louent des conteneurs remettent, à la demande du client, un certificat indiquant le taux de recyclage des matériaux qui s’y trouvent? Ces compagnies offrent un service clé en main qui inclut la livraison du conteneur et le transport des matières vers leur centre de tri. Prenez le temps de bien magasiner afin de trouver une entreprise qui puisse garantir un taux minimum de 60 % de matières générées recyclées (voir liste par région).  

  3. Détournements des matières résiduelles :
    • Plaques de plâtre (gypse) : remettrez-les au centre de tri municipal ou chez Recyc-Gypse. Le plâtre sera valorisé dans la fabrication de fertilisant, de litière, de scellant acoustique et d’isolant thermique. Les frais sont de 28 $ par tonne métrique et 23 $ pour la pesée, applicable pour un minimum de 2 tonnes. À partir d'une tonne, un service de ramassage est disponible dans la grande région de Montréal, rive nord et sud (frais applicables). * Recyc-Gypse reprend le gypse légèrement moisi.       
    • Plâtre sur lattes de bois : s’il s’agit d’une maison construite avant 1975, le plâtre est très probablement recouvert de peinture, qui peut contenir du plomb, et ne pourra donc être récupéré. En cas de doute, séparer le bois du plâtre et le bois pourra être recyclé. 
    • Bois (pièces et retailles, panneaux de contre-plaqué, panneaux, arbres, branches) : amener le bois en vrac au centre de tri municipal. Il sera acheminé à des compagnies qui le transformera en panneaux de contreplaqué, palettes d’aggloméré moulées, de briquettes pour les foyers, de litière, de granules combustibles, de paillis ou encore de panneaux acoustiques.  
    • Agrégats (brique, gravier, béton, asphalte) : acheminer les agrégats en vrac au centre de tri municipal. Chaque année, entre 170 000 et 200 000 tonnes de bardeaux d’asphalte sont retirées des toitures et disposées dans des sites d’enfouissement. Depuis peu, Bellemare Recyclage évite aux bardeaux d’asphalte de se retrouver au dépotoir, ce qui présente un bénéfice environnemental non négligeable.
    • Résidus domestiques dangereux (RDD) :
      • Les lampes fluocompactes et les fluorescents; on les rapporte dans les écocentres, les magasins IKEA, Home Depot, Réno-Dépôt et RONA. 
      • Les restes de peinture et leurs contenants; on les rapporte dans les dépôts municipaux, les écocentres, chez les détaillants de matériaux de construction. Pour connaître un point de récupération près de chez vous.
      • Pour les autres RDD et matériaux électroniques, consultez l’aide mémoire de Recy-Québec.

* Il est normal que tous les déchets ne puissent pas être revalorisés, comme la moquette moisie, et doivent prendre le chemin du site d'enfouissement. Notez que le bois moisi peut être recyclé (s'informer auprès de l'Écocentre ou du centre de tri) et que Recyc-Gypse reprend le gypse légèrement moisi.

Les coûts (main d’œuvre, temps plus long pour la déconstruction que pour la démolition), le nombre de conteneurs nécessaires à la séparation des déchets, la quantité et la diversité des résidus, l’espace limité pour trier les matériaux et poser les conteneurs et l’accès aux écocentres peuvent rendre la tâche plus ardue. Par contre, il faut savoir que ce geste présente de gros avantages indéniables du point de vue de l’environnement. Relèverez-vous le défi ?

RESSOURCES

La Ruche :
Annuaire Écohabitation :
Autres Ressources :

Vous pouvez également consulter, par région administrative, la liste des centres de tri municipaux, les centres de tri privés (communément appelés « cour à scrap ») et les compagnies de démolition. Ces derniers entreposent vos matières pour les revendre ou les recycler. Des frais peuvent parfois s’ajouter. Informez-vous de leur politique de récupération avant de vous y rendre.

Pour revaloriser des éléments plus anciens ou des pièces uniques :
  • Petites annonces : Kijiji, Craigslist, les PAC ou autre
  • Antiquaires
  • ReStore – Habitat pour l’humanité
  • Bellemare Recyclage (bois, gypse, béton, brique, pavé uni, plastique, métaux) 

 

TROUVER UN CENTRE DE TRI EN RÉGION 

Plusieurs régions administratives n’ont pas, ou très peu, de centres de tri compte tenu, notamment, des très faibles coûts des sites d’enfouissement. Ce qui réduit les incitatifs pour la récupération.

On dénombrait au Québec en 2010 au moins 41 centres de tri de débris CRD, soit une dizaine de plus qu’en 2008. Au total, les centres de tri du Québec représentaient en 2010 une capacité de traitement annuelle d’environ 1 800 000 tonnes. À titre comparatif, environ 1 850 000 tonnes de résidus de CRD non agrégats avaient été produites en 2008 par toutes les régions du Québec.

Les centres de tri de la province ont récupéré en 2008 environ 685 000 tonnes de résidus de CRD non agrégats pour un taux de récupération approximatif de 37 %. Seulement trois régions administratives semblaient avoir atteint en 2008 les objectifs de 60 % de la Politique québécoise, soient le Bas-Saint-Laurent, la Capitale-Nationale et la Mauricie.

Ainsi, plus d’un million de tonnes de débris de CRD non agrégats prennent le chemin de l’enfouissement à chaque année. Le défi reste donc de taille et ce, malgré le fait que la capacité des centres de tri existants surpasse dans plusieurs régions les quantités produites !

(données 2008, Jean-François L. Vachon)

Ici sont réunies pour vous, sous dix gestes distincts, des informations complètes qui vous aideront dans votre projet de rénovation.

ABITIBI-TÉMISCAMINGUE

- Production d’environ 30 000 tonnes de débris de CRD non agrégats, dont 15 000 tonnes récupérées, pour un taux de récupération d’environ 50 %. La région accueille également la compagnie Uniboard qui recycle une quantité importante du bois récupéré au Québec.

- On y retrouve trois centres de tri pour une capacité totale d’environ 30 000 tonnes.

  • Société d'Entreprises Générales Pajula Ltée. Centre de tri manuel qui récupère les agrégats, les bardeaux d’asphalte, le bois, le verre et le métal. Il est un chef de file pour la récupération du béton. 111 rue des Artisants, Amos. 819.732.3211
  • Excavation Jacques Lirette inc. Centre de tri – récupération et recyclage de matériaux secs – de faible capacité fermé en période hivernale, dont le taux de récupération atteint environ 20 %. : 284, chemin du Tour-du-Lac, Lac Simon. 819.428.3243
  • Services Sani-tri. Récupération manuelle via la location de conteneurs. 220, ave. Marcel-Baril, Rouyn-Noranda. 819.797.4040
  • Sanimos. Écocentre. 3239 route 395 Nord. 819.732.8833
  • Envirobi. Transport et location de conteneurs. 111 rue des Artisants, Amos. 819.732.7548

BAS SAINT-LAURENT

- Production entre 30 000 et 40 000 tonnes de débris de CRD, dont environ 23 500 tonnes, soit 65 % des débris produits, auraient été récupérées par les centres de tri de la région.

- Le marché de la récupération des débris de CRD dans cette région est fragile dû au coût de transport des matières vers les marchés éloignés. C’est ce qui explique que certaines matières plus légères, comme les plastiques, sont problématiques dans la région.

- Rimouski et Rivière-du-Loup, sont chacune dotée d’un centre de tri des débris de CRD en exploitation pour une capacité d’environ 50 000 tonnes.

  • Conteneurs K.R.T. Centre de tri pour les débris de CRD. Taux de récupération de 75 %. 118. Rue des Équipements, Rivière-du-Loup. 418.862.0309
  • Sanibelle de Gaudreau Environnement. Centre de tri qui détient un parc de conteneurs contenant au-delà de 200 unités pour répondre aux besoins de la clientèle. 228, rue des Négociants, Rimouski. 418.724.6447

CAPITALE-NATIONALE

- Production de près de 200 000 tonnes de débris de CRD non agrégats dont 150 000 tonnes de matières récupérées, soit un taux de récupération d’environ 80 %.

- Débouchés pour le bois, métal et les agrégats assez développés. Les matières fines, les plastiques durs (incluant le PVC) et le gypse n’ont pas pour l’instant de débouchés dans la région.

- Trois centres de tri représentant une capacité globale de 200 000 tonnes.

  • Régie Régionale de Gestion des Matières Résiduelles de Portneuf. Transport, élimination, traitement des matières résiduelles, recyclables et putrescibles, l’organisme municipal gère 23 municipalités. Leur objectif est de recycler ou valoriser 60 % des matières résiduelles. Détient 3 éco-centres :
    • Neuville. Tri manuel en partenariat avec Gaudreau environnement, doté d’un convoyeur et d’un broyeur à bois permettant de revendre le paillis à des résidents et entrepreneurs. 1310, chemin du site, Portneuf.
    • St-Raymond. Réservé à l’usage exclusif des citoyens, tri manuel. 590, chemin Bourg-Louis, Portneuf. 418.876.2714
    • St-Alban. Réservé à l’usage exclusif des citoyens, tri manuel. 180, route 354, Portneuf. 418.876.2714
  • Véolia environnement. Centre de tri hautement sophistiqué permettant de traiter 100 000 tonnes de matières résiduelles annuellement, avec un taux de récupération avoisinant les 90 %. 2244. Lavoisier, Québec. 418.681.1011
  • Eddy Fugère. Centre de tri dans la région. Location et transport de conteneurs : 315, Jackson, Québec. 418.683.3981

CENTRE-DU-QUÉBEC

- Production de 50 000 tonnes de débris de CRD non agrégats, dont 27 500 tonnes récupérées, pour un taux de récupération de près de 60 %.

- La région du Centre-du-Québec est un leader provincial en gestion des matières résiduelles; Le bois est utilisé comme agent structurant dans le compost municipal, le béton est réutilisé dans la construction de routes et de stationnements, le métal est vendu aux ferrailleurs locaux, le carton est recyclé ou valorisé, les bardeaux d’asphalte et le gypse sont enfouis.

- On y trouve trois centres de tri d’une capacité annuelle globale d’environ 40 000 tonnes.

  • Enfoui-Bec. Table de tri et conteneurs en location permettent de valoriser à plus de 80 % des matières reçues à chaque année. 18 055, rue Gauthier, Bécancour. 819.233.2443
  • Gaudreau environnement. Déchetterie où les débris de CRD sont triés à la source, puis traités au site d’enfouissement de Saint-Rosaire. Un service de tri manuel tarifé est offert aux entrepreneurs qui ne veulent pas trier à la source. 305, rue de la Bulstrode, Victoriaville. 819.758.8378
  • Jean-Paul Blanchard et fils. Centre de tri manuel. 104, rue Watkins, Saint- Germain-de-Grantham. 819.3954355
  • Matrec – Transforce. Location de conteneurs, collecte sélective, collecte domestique, centre de tri et valorisation des matières, écocentre et centre de compostage. 2850 boul. Wilfrid Hamel, suite 100. 418.628.8666

CHAUDIÈRE-APPALACHE

- Production d’environ 90 000 tonnes de débris de CRD non agrégats, dont 21 500 tonnes récupérées, pour un taux de récupération de 25 %.

- Le bois est broyé et utilisé par les agriculteurs de la région comme litière. Le métal est vendu à AIM à Québec.

- On y retrouve trois centres de tri pour une capacité globale de tri d’environ 45 000 tonnes.

  • Concassés du Cap inc. (Écocentre du Golf). Plateforme de tri annexée à un écocentre pour un taux de récupération estimé entre 40 % et 50 %. 550, chemin du Golf, Montmagny. 418.246.3255
  • Services sanitaires Denis Fortier. Deux centres de tri dans la région. 3878, boulevard Frontenac est, Thetford Mines. 418.332.2880 et 1825, 95e rue, Saint-Georges de Beauce. 418.228.1279
  • Veolia Services à l’environnement. 184, rue 181E, Beauceville. 418.228.5275

CÔTE-NORD

- Production de 15 000 tonnes de débris de CRD non agrégats, dont 2 500 tonnes récupérées, pour un taux de récupération d’environ 20 %.

- La récupération des débris de CRD dans cette région est limitée par le manque de débouchés et le coût élevé du transport des matières. Pour l’instant, le métal est la seule matière pour laquelle les débouchés sont stables.

- On retrouve trois lieux d’enfouissement sanitaire ou technique dans la région de la Côte-Nord qui enfouissent entre 5 000 et 10 000 tonnes de débris de CRD chaque année.

- Pas de centre de tri.

ESTRIE

- Production estimée de 70 000 tonnes de débris de CRD non agrégats dont 38 500 tonnes de matières récupérées, soit un taux de récupération d’environ 60 %.

- Trois centres de tri sont présentement en opération en Estrie (l’une des zones de récupération de bois les plus importantes au Québec), pour d’une capacité totale d’environ 100 000 tonnes. Dans la région de Mégantic, les plastiques souillés sont les seules matières problématiques, mais le succès de cette région est partiellement attribuable à une volonté politique locale de la MRC et de la municipalité.

  • Sanitaire Lac Mégantic. Centre de tri mécanisé qui présente un taux de récupération de 80 %. Spécialisés dans la location de conteneurs à rebus, la démolition, l’achat et la récupération de vieux métaux. 8191, Route 204 Frontenac, Lac Mégantic. 819.583.3831
  • Écocentre Valbio. Plateforme de tri manuel permettant de valoriser la biomasse forestière, entre autres. 720, Longpré, Sherbrook. 819.791.0995

GASPÉSIE ÎLES-DE-LA-MADELEINE

- Production estimée de 15 000 tonnes de débris de CRD, dont 2 000 tonnes récupérées, pour un taux de récupération d’environ 10 %. Il n’y a aucun centre de tri en Gaspésie, la majeure partie des débris de CRD est éliminée dans les lieux d’enfouissement.

  • Groupe Bouffard. Collecte, location de bacs et conteneurs, broyage, transport et traitement de matières recyclables et déchets. 75, rue Savard, Matane. 418.562.5116
  • Centre de Gestion des matières résiduelles (CGMR). Compostage, recyclage, métaux ferreux et non ferreux. 1300, route 199, Havre-aux-Maisons. 418.969.4615

LANAUDIÈRE

- Production d’environ 130 000 tonnes de débris de CRD non agrégats, dont 7 000 tonnes récupérées, pour un taux de récupération de 5 %, soit le plus faible de la province.

- Dans la région de Joliette, les entrepreneurs utilisent les écocentres lorsqu’ils ont des chargements de bois, mais si les matières ne sont pas triées, ils les dirigent à l’enfouissement.

- On y retrouve une seule plateforme de tri manuel des débris de CRD d’une capacité annuelle d’environ 20 000 tonnes.

  • Compo-Recyc. Plateforme de tri manuel à proximité du DMS de Saint-Félix-de-Valois au taux de récupération de 30 %. 225, rue du Progrès, Chertsey. 450.753.3765
  • Bri-7 Environnement. Location de conteneurs, transport, récupération des matériaux secs pour le recyclage et l’enfouissement. 960, rang Rivière Bayonne S, Berthierville. 450. 898.7270.
  • Mini Travaux 4 Saisons enr. Location de container et recyclage des matériaux de construction. 797, Lac Cloutier Sud, Saint-Béatrix. 450.883.6904
  • AIM Recyclage Ltée. Recyclage et vente de matériaux et location de conteneurs. 265, de la Presqu’île, Charlemagne. 450.581.4151

LAURENTIDES

- La plus forte production de débris de CRD non agrégats par habitant dans la province pour un total de 200 000 tonnes de débris de CRD non agrégats, dont 17 500 tonnes récupérées, pour un taux de récupération d’environ 9 %, soit l’un des plus faibles de la province.

- On y retrouve un centre de tri pour une capacité annuelle d’environ 60 000 tonnes. Un deuxième centre devrait y ouvrir ses portes au printemps 2011.

  • Service de recyclage Sterling inc. Centre de tri avec une plateforme de recyclage du béton et du gypse. 6000, route 158, Saint-Canut, Mirabel. 450.280.1560
  • Bernard Paysagiste. Centre de tri manuel des matériaux secs. 173, route du Canton, Brownsburg-Chatham. 450. 562.3437
  • Recyclage Ste-Adèle. 1108 Ch Notre Dame, Ste-Adèle. 450.229.3331

LAVAL

- Très forte production de débris de CRD non agrégats produits par habitant ; 130 000 tonnes de débris de CRD non agrégats y sont générées chaque année, dont 60 000 tonnes récupérées, pour un taux de récupération de 45 %.

- Trois centres de tri de capacité importante opèrent sur le territoire pour une capacité annuelle de 300 000 tonnes.

  •  Service de recyclage Sterling. Centre de tri mécanisé qui obtient un taux de récupération variant entre 50 % et 70 %. Le centre de Sterling est un des seuls au Québec à récupérer les bardeaux d’asphalte. 5570 Pl. Maurice Cullen, Laval. 450.661.3447
  • Boomerang environnement. Centre de tri dernier cri unique en Amérique du Nord qui peut s’adapter autant aux débris de CRD qu’aux matières recyclables résidentielles et ICI. 2400 rue de Lierre, Laval. 450.668.8666
  • Multi-recyclage S.D. inc. Plateforme de tri à aire ouverte équipée d’une déchiqueteuse pour le bois et d’un concasseur pour le roc et le béton ainsi que les métaux. Location de conteneurs, centre de recyclage et démolition. 3030 Mtée St-François, Laval. 450.625.9191 (également à Montréal).
  • Conteneurs Norbac. Location de conteneur, recyclage de matériaux au centre de tri qui récupère 100 % des matières recyclables. 450.224.0095

MAURICIE

Production d’environ 60 000 tonnes de débris de CRD non agrégats, pour un taux de récupération supérieur à 100 %.

- La quantité de matières qui y est récupérée annuellement est supérieure à la quantité de débris de CRD produit. La région est dotée d’infrastructures d’enfouissement importantes qui importent également des débris de CRD non agrégats d’autres régions, le taux de récupération réel est plutôt de 75 % à 85 %, notamment grâce aux activités de Bellemare Recyclage, qui est par ailleurs un des seuls centres du Québec à valoriser le bardeau d’asphalte.

- Deux centres de tri représentent au total une capacité annuelle d’environ 100 000 tonnes.

  • Bellemare Recyclage. Centre de tri mécanisé à aire ouverte, un leader en récupération au Québec en atteignant un taux de récupération avoisinant les 85 %. 11 450 boulevard Industriel, Trois-Rivières. 819.697.1366
  • Matériaux recyclés Trois-Rivières. Service de récupération de matériaux de construction et plateforme de tri manuel. 1147, chemin des petites Terres, Trois-Rivières. 819.377.1490
  • Pratte & Laforme Inc. Excavation et location et transport de conteneurs à rebus. 2800 rue 2e, Grand-Mère. 819.538.4245

MONTÉRIGIE

- Production d’environ 400 000 tonnes de débris de CRD non agrégats, faisant de cette région la première productrice de débris de CRD non agrégats au Québec. C’est également la région avec le plus grand nombre de centres de tri et 130 000 tonnes des résidus de CRD non agrégats récupérées, pour un taux de récupération d’environ 35 %.

- La région accueille plusieurs entreprises qui se spécialisent dans la valorisation de matières uniques tels le gypse, le béton ou l’asphalte, mais Le bardeau d’asphalte et les plastiques sont problématiques dans la région.

- Les nombreux centres de tri de cette région représentent une capacité annuelle d’environ 500 000 tonnes.

  • Camille Fontaine et fils. Centre de tri manuel. Leur mission; gérer les matières résiduelles de façon écologique et responsable (revalorisation). Ils font la collecte et le transport des matériaux et des conteneurs, et l’estimation est gratuite. 3525, boul. Laurier Est, Saint-Hyacinthe. 450.773.9689
  • Écocentre Valbio. Plateforme de tri manuel permettant de valoriser la biomasse forestière, entre autres. 720, Longpré, Sherbrooke. 819.791.0995
  • Entreprises J. Boucher. Centre de tri qui réussit à atteindre un taux de récupération de 90 %. 1131, rue Principale E, Saint-Paul-d’Abbotstord. 450.379.9400
  • Services Environnementaux Richelieu. Centre de tri pouvant récupérer environ 50 % des matières reçues, dont la plupart proviendront des ICI et location, transport de conteneurs. Parc industriel rue Louis Marchand, Beloeil. 450.464.8121
  • Mélimax. Centre de tri mécanisé à aire fermée d’une capacité de 750 tonnes par jour qui permet de récupérer 75 % des matières reçues. 224, boulevard Industriel, Châteauguay. 450.699.6862
  • TRIA Écoservices Inc. Centre de tri et de récupération hautement sophistiqué. 1985, rue J.M. Langlois, La Prairie. 450.659.9333
  • Centre de transformation des matières recyclables (TMR). Centre mécanisé où 60 % des matières reçues sont récupérées. 503, rang Sainte-Marie, Saint Sébastien. 450.244.8838
  • Conteneurs Rouville. Centre de tri manuel à aire fermée qui atteint un taux de récupération de 50 %. 3200, boulevard Industriel, Chambly. 450.658.9990
  • Compagnie de Transport M.J. Lavoie. Entreprise spécialisée dans les démolitions de tout genre et implantée dans les centres de revitalisation de matériaux. Elle œuvre dans le transport de métaux, de mousse, de feuilles mortes, de déchets résidentiels, du transport de bois ainsi que celui des copeaux de bois. 81, Boul. St-Rémi suite 201, St-Rémi. 450.454.5333
  • Les excavations Grandmont Inc. Transport et location de conteneurs, trois formats disponibles. 460 Rg 10, St-Gédéon. 418.662.2168.
  • Danis Construction. DMS leur permettent de récupérer environ 50 % des matières reçues.Certifié iso 9001. 13 000, route Marie-Victorin, Sorel. 450.742.5335
  • Récupération 2000. Plateforme de tri des débris de CRD pour ses conteneurs en location à Cowansville. 133, rue Dryden, Cowansville. 450.295.2780
  • Sani-éco. Plateforme de tri manuel pour ses conteneurs en location sur les chantiers de construction. 530, rue Édouard, Granby. 450.777.4977
  • Recycle Gypse Québec. Située à Saint-Rémi, l’entreprise est spécialisée dans la récupération du gypse post-fabrication et post-consommation qui a une capacité de traitement de 500 tonnes par jour et est unique en son genre au Québec. Le gypse des chantiers y est accepté à 28 $/tonne et est récupéré à 90 %. Les rejets sont constitués de papier et de gypse contaminé par le plâtre contenant de l’amiante. 81 Blv. Saint-Rémi, Saint-Rémi. 450.992.0635

MONTRÉAL

- La deuxième plus importante productrice de résidus de CRD non agrégats après la Montérégie, avec un total généré d’environ 275 000 tonnes, dont 68 500 récupérées pour un taux de récupération d’environ 25 %.

- Les marchés pour le bois et le métal dans la région sont compétitifs et diversifiés, mais le marché pour le béton récupéré reste à développer

- On retrouve sur l’île même trois centres de tri et un centre de transbordement pour une capacité totale de 100 000 tonnes. Les débouchés pour les matières y sont diversifiés et la compétition est forte.

  • Les entreprises environnementales de Pierrefonds (LEEP). Capacité de 250 000 tonnes par année avec un taux de récupération minimal de 50 %. 16 795, rue Oakwood, Pierrefonds/Roxboro. 514.696.4509
  • Transport Theolis. Centre de tri qui permet de récupérer 50 % des matières reçues, soit principalement le bois, le métal, le béton, le bardeau d’asphalte et autres matières avec débouchés. Possède ses propres conteneurs, peut traiter entre 10 à 20 conteneurs par jour. 9990 blv. Métropolitain Est, Montréal. 514.524.2212
  • Groupe EBI. Gestion des matières résiduelles, service de collecte, valorisation des matières, location de conteneurs, parc de récupération et centre de tri manuel des débris de CRD. Siège social : 61, rue Montcalm, Berthierville. 450.836.8111
  • Mélimax. Centre de tri avec capacité de 250 000 tonnes par année, récupération et transformation des matériaux. 222 Industriel Blv., Châteauguay. 450.699.6868. Centre de transbordement dont les matériaux secs reçus sont ensuite transportées vers le centre de tri de Châteauguay. : 2236, rue Pitt,  Montréal. 514.875.6862
  • Conteneurs Norbac. Location de conteneur, recyclage de matériaux au centre de tri qui récupère 100 % des matières recyclables. 450.224.0095
  • Matrec – Transforce. Location de conteneurs, collecte sélective, collecte domestique, tri et valorisation des matières, écocentres. 4 chemin du Tremblay, Boucherville. 514.875.7272

NORD-DU-QUÉBEC

- Production estimée de 3 500 tonnes de débris de CRD non agrégats, dont environ 1 000 tonnes récupérées, presque exclusivement des métaux, pour un taux de récupération d’environ 18 %.

- La gestion des rebuts de construction est un problème important pour plusieurs communautés ; les débris de CRD occupent des espaces importants dans les lieux d’enfouissement locaux et l’ouverture de nouveaux sites est complexe vu la nature locale des sols. Aucune infrastructure de récupération n’est disponible sur le territoire, mais une certaine quantité importante de métaux est récupérée via un service de location de conteneur dans chacune des communautés Cris et jamesiennes (Écobois). Il y a aussi la possibilité que certains récupérateurs d’Abitibi-Témiscaminque équipés d’unités de broyage mobile puissent se déplacer dans les communautés du Nord-du-Québec pour valoriser certains matériaux (ex. : bois ou béton).

OUTAOUAIS

- Production estimée de 90 000 tonnes de débris de CRD non agrégats, dont 40 000 tonnes récupérées, pour un taux de récupération d’environ 45 %.

- Plusieurs matières sont problématiques dans la région dont les plastiques, le gypse, les bardeaux d’asphalte, le bois accumulé et les matières fines incapables d’écouler chez les valorisateurs énergétiques locaux. Le béton est vendu à des entreprises de la région ou bien utilisé pour les activités des centres de tri et le métal est vendu aux ferrailleurs locaux.

- On y retrouve deux centres de tri d’une capacité totale d’environ 100 000 tonnes.

  • RMSO – MYRAL. Centre de tri et revalorisation des matériaux secs doté d’un parc à conteneurs pour les citoyens ou les petits entrepreneurs. Le site atteint un taux de récupération de 80 % à 90 %. 815, rue Vernon, Aylmer. 819.772.0120
  • MALEX (TRANSFORCE-MATREC). Centre de tri pour matériaux secs et déchets commerciaux qui atteint un taux de récupération de 15 % à 25 %. 418. Ave du Golf, Gatineau. 819.778.5237

SAGUENAY LAC-ST-JEAN

- Production d’environ 80 000 tonnes de débris de CRD non agrégats, dont 15 000 tonnes avaient été récupérées, soit un taux de récupération d’environ 20 %.

- Les marchés pour les matières principales comme le bois, le métal et le béton sont assez développés, mais peu de débouchés locaux pour les plastiques, les bardeaux d’asphalte et le gypse.

- Deux centres de tri sont en opération dans la région avec une capacité totale de 150 000 tonnes.

  • Excavation Dolbeau inc. Reçoit des matières des chantiers de construction, des ICI, ainsi que de certains écocentres de la région. Valorisation entre 65 % et 80 % des matières reçues. 901, 2e avenue, Dolbeau-Mistassini. 418.276.8153
  • Demex. Centre de tri mécanisé de grande capacité, mais la présence des DMS de grande capacité réduit la compétitivité des centres de tri et le développement de nouveaux marchés. 2253, Chemin de la Réserve, Chicoutimi. 418.698.2222
  • Centrem. Spécialisé dans la récupération, le traitement et la décontamination des métaux, l’entreprise dessert tout le Saguenay-Lac-Saint-Jean. Traite plus de 300 000 tonnes de produits de récupération par année. 1125, rue des Pins Ouest, Alma. 418.668.3223
  • Groupe CODERR. Une entreprise d’économie sociale spécialisée dans la collecte, la location et la vente de contenants, la mise en marché des matières et l’accompagnement vers une meilleure gestion résiduelle. 525 du Pont Sud, Alma. 418.668.7394