Sous-sol - GESTE 10 - OPTION 1

Réemployer des boiseries

L’option la plus verte qui soit pour vos éléments décoratifs et vos portes


Réutiliser, rafraîchir et revaloriser des boiseries.

Boiseries

© Céline Lecomte


PIÈCES JUSTIFICATIVES

Afin de recevoir les points liés au geste, vous devez fournir :

  • Photo avant/après des moulures, portes, cadres de fenêtres et autres boiseries

OU

  • Photo avant/après des moulures, portes, cadres de fenêtres et autres boiseries ET factures si achat de boiseries récupérées

 

GES ÉVITÉS

27,28 tonnes
ou 2 598 hres en voiture

(129 905 km)

   MILIEUX NATURELS  
Préservation minimale
  SANTÉ
Bénéfice faible

COMMENT PROCÉDER

Rafraîchir, repeindre et rénover de vieilles boiseries : le nec plus ultra. En plus d’être le choix le plus écolo, et le moins dispendieux, cette option permet de détourner les déchets des sites d’enfouissement et d’économiser des ressources. Revaloriser les boiseries (plinthes, moulures, cimaises, corniches, cadres de portes et fenêtres, portes intérieures) peut nécessiter beaucoup de temps de main d’œuvre (sablage), mais le cachet alors obtenu est indéniable ! Vous pourriez même dénicher des pièces uniques, d’époque ou faites de bois aujourd’hui indisponibles.

Elles sont disponibles dans les magasins qui vendent des matériaux de construction recyclés, chez les marchands spécialisés en récupération architecturale et vous pouvez même en trouver dans les petites annonces de particuliers.

S’il y a des couches de peinture ancienne, elle contient probablement du plomb. ATTENTION, ne pas décaper à l'intérieur! Les vapeurs du plomb sont très nocives pour la santé. Si vous tenez absolument à décaper, adressez-vous à des professionnels, mais sachez que ce procéder est polluant. Alternativement, recouvrir d’une peinture qui empêchera le plomb d’être libéré. Le plomb, comme les autres métaux lourds, n’est pas volatile. Sans intervention (mécanique ou chimique), il ne causera donc pas de problèmes !

Il faut veiller à ne pas introduire de plomb, moisissure ou insectes (pouvant provenir des matériaux récupérés) dans la maison.

Favoriser les finis sans ou faibles en COV et les peintures naturelles (peintures minérales au silicate, peintures au lait ou à la caséine, enduits naturels à la chaux).

RESSOURCES

  • Formation Rénovation Écohabitation
  • Les matériaux écologiques et techniques de finition saines
  • Technique en écoconstruction – formation professionnelle
  • Peinture, boiseries, vernis ; choisir des matériaux sains
  • Construction écologique (autoconstruction et maisons neuves)

Évènements à suivre