Portes et fenêtres

Choisir ses portes et fenêtres

Par où s’échappe l’air chaud de votre maison au coeur de l’hiver ? Par la fenêtre, tout simplement… Jusqu’à 25% des pertes de chaleur d’une maison sont dues aux fenêtres et portes-fenêtres ! D’où l’importance de bien les choisir... Voici quelques astuces.

Choisir ses portes et fenêtres
© Prnwa, Flickr

1. Le label Energy Star

Il n’y a pas que les électros et le réfrigérateur ! Le label Energy Star, qui stipule que le produit que vous achetez est économe en énergie, s’applique aussi aux portes et aux fenêtres. Vous pouvez ainsi économiser jusqu’à 10% de vos coûts de chauffage. Sans compter le filtrage des rayons ultraviolets assuré par un bon vitrage. Sachez toutefois que certains artisans, trop « petits » pour se faire homologuer Energy Star, peuvent fabriquer de très bonnes fenêtres.
Triple vitrage
Triple vitrage

2. Les vitrages les plus isolants

On trouve des fenêtres à double vitrage (dites « thermos ») et à triple vitrage (encore plus performantes évidemment). Vos pouvez ajouter des options qui augmenteront les qualités du vitrage :

  • Le gaz argon ou krypton, qui est placé entre les vitrages, assure une meilleure isolation. Mais l’effet s’atténue avec le temps puisque le gaz – non toxique -  finit par s’échapper.

  • La pellicule à faible émissivité (« Low-E »). C’est une pellicule d’oxyde métallique qui laisse passer les rayons du soleil mais empêche la chaleur sous la forme infrarouge de s’échapper. Le bémol : la luminosité de la pièce est un peu amoindrie.

  • L’intercalaire : demandez-le en plastique, pas en alu. S'il est fabriqué en aluminium, cette pièce qui sépare les parois de verre  « conduit » le froid du dehors au dedans. En plastique (bon, d’accord, ça vient du pétrole…), la conductivité est moindre et vous serez mieux isolé.

Émissivité
Émissivité

3. Choisir le bon châssis de fenêtre et porte-fenêtre

Toutes les options ci-dessous sont possibles en différents montages : guillotine, battant, oscillo-battant, coulissant, auvent.

Cadre bois

  • Coût : $$
  • Pour : Esthétique et chaleureux, le châssis en bois est facile à monter, a de bonnes propriétés isolantes, et n’est pas très cher. Surtout ne choisissez pas de bois tropical !
  • Contre : Il faut appliquer régulièrement de la teinture ou du vernis pour protéger de l’humidité. Les insectes et les intempéries attaquent facilement le châssis en bois.

Cadre aluminium

  • Coût : $$$
  • Pour : Il est robuste et résistant, recyclable, et demande peu d’entretien.
  • Contre : C’est un pont thermique : il transmet la chaleur ou le froid… Il faut donc demander l’installation d’un « bris thermique» pour empêcher la conduction. Il est cher. Enfin, c’est un matériau à forte énergie grise (c’est à dire qu’il a fallu dépenser énormément d’énergies pour le fabriquer, depuis l’extraction du minerai jusqu’à sa fabrication en usine).

Cadre en fibre de verre

  • Coût : $$$
  • Pour : Beaucoup d’avantages ! Il est léger, isolant, durable, et résiste notamment très bien à l’humidité, aux écarts de température, aux rayons ultraviolets, aux insectes. Son entretien est facile.
  • Contre : Peu de choix de couleurs et de formes.

Cadre en PVC (polychlorure de vinyle)

  • Coût : $
  • Pour : Il est résistant à l’humidité, aux insectes et à la corrosion. Il isole bien, et demande peu d’entretien.
  • Contre : Ecologiquement, c’est très négatif ! Le PVC nécessite beaucoup d’énergies grises, et l’exposition aux rayons UV génère sa lente décomposition en fines particules qui peuvent être inhalées et sont… cancérigènes. Par ailleurs, sa couleur peut ternir et le matériau peut se courber quand il y a de gros écarts à température. Bref, on évite !

Cadres mixtes (aluminium/bois, PVC/aluminium, bois/fibre de verre…)

Se reporter aux descriptions ci-dessus ! L’alliance du bois et de la fibre de verre semble être une bonne solution. Toutes ces options sont possibles en différents montages : guillotine, battant, oscillo-battant, coulissant, auvent.

4. Choisir la bonne porte extérieure

Elle doit présenter les caractéristiques suivantes :

  • Une « âme » (soit la porte elle-même) bien isolée, en mousse

  • Un cadre en bois, en vinyle ou en fibre de verre, ou un cadre en métal à rupture thermique

  • Un coupe-bise fait de matériaux durables et à haut rendement (mousse ou néoprène)

  • Un faible taux de fuites d’air (préférer Energy Star)

  • Un cadre fait de matériaux ne nécessitant aucun entretien (revêtement en aluminium par exemple)

  • Des vitrages à haut rendement énergétique, pour les portes vitrées (voir ci-dessus).

5. Restaurer ses vieilles fenêtres

On peut :

 

Évènements à suivre

Mercredi, 5 Novembre, 2014 (Toute la journée)
Mercredi, 5 Novembre, 2014 (Toute la journée)
Mercredi, 5 Novembre, 2014 (Toute la journée)

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
*Prenez note que tout message à caractère publicitaire sera retiré.