Portes et fenêtres

1. Remplacer, réparer ou ajouter des éléments?

Votre fenêtre n’est clairement pas performante, mais comment savoir s'il faut la remplacer, la réparer ou tout simplement lui ajouter des éléments (coupe-froid, stores alvéolés, volets...)?

Remplacer, réparer ou améliorer ses fenêtres pour plus d'efficacité
Zaytsev Artem, sous licence CC

RECONNAÎTRE LES CAS OÙ IL FAUT REMPLACER OU RÉPARER SES FENÊTRES

Remplacer

Plusieurs raisons peuvent justifier le remplacement de ses portes et fenêtres, notamment les questions de confort et d'esthétisme. Sachez cependant que les économies réalisées en remplaçant une fenêtre ou une porte ne justifient presque jamais l’investissement. Le remplacement intégral des fenêtres est rarement recommandé, sauf dans les cas des fenêtres fortement atteintes par l'eau ou le rayonnement UV. Dans les vieilles maisons, lorsque le cadre de la fenêtre est endommagé, nous rencontrons souvent les problèmes suivants :
 
  • châssis pourris
  • fuites d’air importantes
  • aluminum ou vinyle craqué

Si vous devez remplacer vos fenêtres, consultez plutôt notre fiche technique Portes et fenêtres : faites entrer la lumière, conservez la chaleur. 

Aussi, si vous choisissez de remplacer vos fenêtres, assurez-vous d'acheter les meilleures fenêtres que votre budget peut vous permettre. Écohabitation recommande fortement le vitrage triple. 

Réparer

La réparation est recommandée dans la majorité des cas. Il est possible de réparer la fenêtre pour la rendre plus étanche à l’air et il est même possible de lui ajouter une pellicule à faible émissivité (Low-e), pour atteindre des performances qui s'approchent drôlement de celles des portes et fenêtres neuves! 

On recommande de réparer une fenêtre dans les cas où :
  • elle est antique et on désire préserver son apparence 
  • on est dans l’obligation légale de la préserver
  • seul le thermos est endommagé

Vitrage thermos embué

Écohabitation ne recommande pas de faire appel aux compagnies qui promettent d'enlever la buée entre les vitrages. Les trous percés en bas du vitrage créent une boucle de convection qui transforme vos vitrages doubles en simples. Mieux vaut changer les thermos, un travail simple et efficace qui permet de garder l'ensemble de la fenêtre.

Les vitrages doubles thermos ont une durée de vie maximale d'environ 20 ans; il est normal de devoir les remplacer. Sans devoir changer la fenêtre en entier, il est possible de retirer les moulures du côté intérieur de la fenêtre (qu'elle soit fixe ou ouvrante), puis de ne changer que le vitrage thermos. Cela est plus simple qu'on le pense, beaucoup moins dispendieux et plus écologique que le remplacement intégral des fenêtres. Il faut faire appel à des vitriers pour obtenir de nouveaux vitrages thermos. Optez pour la même épaisseur de vitrage que le thermos d'origine, mais lisez sur les pellicules à faible émissivité et les intercalaires isolants.
 

Recommandations, selon le type de cadre de vos fenêtres :

Cadre en bois : si le bois est encore intact structurellement et qu'il n'est pas en état de décomposition, pensez à la réparation et l'ajout de contre-fenêtres intérieures ou extérieurs. Plus de détails dans les prochaines pages!

Cadre en aluminium : l'aluminium est toujours très durable et résistant à l'eau. Il est donc souvent question d'augmenter l'étanchéité de la fenêtre avec des coupe-froid et scellants

Cadre en PVC : ces cadres sont généralement bien isolés, mais peuvent jaunir et perdre leur forme. Il est possible d'appliquer de la peinture à PVC pour augmenter leur esthétisme du côté extérieur ou intérieur. Pour les fenêtres en PVC avec vitre simple coulissante craquée, pensez plutôt au remplacement. 

 

Ajouter des éléments

En plus des réparations suggérées ci-haut, plusieurs améliorations peuvent être apportées aux fenêtres. Lorsque le coût ou l’état de la fenêtre ou de la porte ne justifie pas son remplacement, on ajoutera divers éléments qui augmenteront son efficacité et amélioreront le confort. Par exemple, l'ajout d'une contre-fenêtre améliore la valeur isolante d'environ 60%.

Dans tous les cas, les solutions dépendent toujours de l'état initial des portes et fenêtres ou du problème rencontré : étanchéité, niveau d’isolation, présence de la pellicule faible émissivité, etc. L’option la plus rentable est celle qui coûtera peu cher par rapport aux gains en efficacité.

 

PORTES

© Emmanuel Cosgrove

Les portes extérieures les plus courantes sont construites à partir de deux parois d’acier recouvrant un noyau de mousse habituellement en uréthane. Certaines portes en fibre de verre sont munies d’un encadrement en fibre de verre rempli de mousse d’uréthane, ce qui réduit davantage les pertes de chaleur.

Dans le cas de portes vitrées ou munies de panneaux latéraux vitrés, insistez pour que l’on pose des vitrages isolants ayant les mêmes caractéristiques que les fenêtres à haut rendement, c’est-à-dire munis d’un enduit à faible émissivité, avec des intercalaires isolants et une lame d’air emplie à l’argon. Certains fabricants offrent maintenant des portes munies d’un triple vitrage isolant.

intercalaires

Les intercalaires : Robustes, résistants, recyclables et nécessitant peu d’entretien, les châssis en aluminium sont cependant chers et conducteurs de chaleur. Assurez-vous de l’installation d’un « bris thermique » qui empêchera la conduction. 

Les portes extérieures et leurs cadres en bois, quoique moins bien isolés que ceux remplis de mousse, sont souvent choisis pour des raisons d’esthétisme. Même les portes en bois peuvent être munies de coupe-froid à haut rendement pour diminuer les fuites d’air. Dans la plupart des climats canadiens, les portes en bois doivent être bien protégées contre les intempéries (pour diminuer l’entretien et augmenter leur durée de vie). Il serait donc utile de prévoir une toiture au-dessus de l’entrée.

Un conseil : remplacez les vieilles portes extérieures en bois par des portes en métal isolées, dans le cas où le bâtiment n'a pas de valeur patrimoniale. Elles sont plus durables, plus faciles à étanchéiser et elles requièrent très peu de soins pour conserver leur apparence. Maintenez en bon état tous les coupe-froid des portes et des contre-portes existantes. Si la porte d’entrée principale fait face aux vents dominants durant l’hiver et est peu protégée, l’ajout d’un vestibule ou d’un sas pourrait améliorer le confort des occupants.

Conservons notre patrimoine architectural! Pour les portes en bois patrimoniales, il est possible d'ajouter des coupe-froid, de remplacer l'ancien vitrage simple dans un vitrage thermos performant incluant une pellicule faible émissivité, par exemple.

Nature de la porte

Isolation thermique

Isolation acoustique

Luminosité

Sécurité

Pleine

+++

+++

-

+++

Vitrée en haut

++

++

++

++

Vitrée de haut en bas

+

+

+++

-

Source : http://www.cmhc-schl.gc.ca/fr/prin/dedu/guvere/guvere_010.cfm 

Attention à la pose! Veillez à ce que l'étanchéité soit bien assurée. En rénovation, plusieurs solutions existent : 
  • Changer le seuil : les seuils se déforment avec le temps et deviennent moins étanches, c'est une des solutions les plus faciles
  • Mettre du mastic-silicone dans les coins de la porte et entre le mur et le châssis
  • Mettre en place une plinthe à guillotine (ou plinthe automatique) : il s'agit d'un accessoire situé dans le cadre de la porte qui va s'abaisser à la fermeture de la porte, améliorant l'étanchéité de celle-ci.
     

PORTES DE GARAGE

Le garage peut être une source de pollution dans la maison. Pour savoir comment assurer l’étanchéité des portes et parois dans un garage, consultez nos articles sur le sujet.

À LIRE AUSSI SUR LE MÊME THÈME

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.