Santé Entretien et Qualité de l'air

6. Les cinq commandements

... et un lexique!

santé, matériaux sains, intérieur sain, lexique
Kelly Sikkema, sous licence CC
Cinq commandemants pour respirer un air intérieur le plus sain possible :
 
1. Dans l’habitat, maintenir :
  • la température entre 18 et 25 °C, et avoir une humidité relative comprise entre 40 et 60 %
  • une bonne ventilation générale dans la maison (environ 25 m3/jour/personne)
  • une bonne aération longtemps après avoir effectué des travaux (semaines) et après avoir utilisé des produits d’entretien (heures)

2. Privilégier les matériaux de finition et les colles à base d’eau ou de type minéral pour la finition des murs.

3. Éviter les matériaux où l’on retrouve des nanoparticules.

4. Privilégier des matériaux certifiés, car ils assurent une garantie sur leurs exigences de certification, et opter pour les meilleures certifications si vous avez le choix des matériaux.

5. Enfin, il est important d’avoir une idée sur les impacts potentiels d’un matériau de construction ou les éventuelles problématiques sanitaires pour telle ou telle catégorie de produit. Notre fiche peut vous aider à faire des meilleurs choix pour améliorer la qualité de l’air intérieur de votre habitat.

 

LEXIQUE

Les mots liés à la santé, rencontrés dans le secteur du bâtiment.

Bioconcentration : concentration d’une substance donnée dans un organisme vivant supérieure à la concentration dans l’environnement

Biodégradation : désigne le processus de dégradation moléculaire de substances organiques par l'action de micro-organismes aérobies ou anaérobies. Ce mécanisme peut être appliqué à la dégradation de polluants.

Bio-persistante : désigne la capacité à résister à la dégradation moléculaire face aux micro-organismes

Cardio-vasculaire : relatif au cœur et aux vaisseaux sanguins

Céphalées : ce qui définit classiquement des douleurs de la tête, quelle que soit leur cause

Convulsions : contractions involontaires et violentes des muscles

Dépression du système nerveux central : une dépression du système nerveux central, d'origine toxique ou non, est responsable :
  • d'un syndrome ébrieux : vertiges, ataxie, maux de tête, agitation
  • de troubles de la conscience plus ou moins profonds pouvant aller jusqu'au coma
Ces signes peuvent s'accompagner :
  • de convulsions,
  • d'une dépression respiratoire,
  • d'une défaillance cardio-respiratoire

Emphysème : l'emphysème est un gonflement ou une distension du tissu pulmonaire provoqué par la présence d’air piégé dans les interstices du tissu conjonctif ou du tissu inter-alvéolaire.

Enzyme : une enzyme est une protéine accélérant une réaction biochimique.

Eutrophisation : apport en excès de substances nutritives (nitrates et phosphates) dans un milieu aquatique pouvant entraîner la prolifération des végétaux aquatiques (parfois toxiques)

Hépatiques : qui se rapporte au foie

Immunologique : relatif à l'immunologie

Lymphome : cancer du système lymphatique

Métabolisme : terme général désignant toutes les réactions par lesquelles les cellules d'un organisme produisent et utilisent l'énergie, maintiennent leur identité et se reproduisent.

Muqueuses : une muqueuse est une membrane qui tapisse les cavités ouvertes vers le milieu extérieur. Par exemple : le tube digestif, les voies respiratoires, urinaires et génitales. Autrement dit, il s'agit d'une couche de cellules tapissant l'intérieur des organes, en contact avec l'air.

Narcose : sommeil provoqué artificiellement par un narcotique.

Neuro-comportementaux : perturbations cognitives et émotionnelles et désordres de la personnalité dus à certaines lésions au cerveau, organe autorisant la pensée et la conscience.

Neurologique : relatif au système nerveux

Neuropathie : caractérisant, au sens large, l’ensemble des affections du système nerveux périphérique, c'est-à-dire des nerfs moteurs et sensitifs et des membres, mais également des nerfs du système nerveux autonome qui commandent nos organes.

Œdème pulmonaire : Envahissement des alvéoles pulmonaires par du plasma sanguin ayant traversé la paroi des capillaires (petits vaisseaux).

Perturbateur endocrinien : molécule qui mime, bloque ou modifie l’action d’une hormone

Évènements à suivre

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.