Portes et fenêtres

Tout sur... L’amélioration des portes et fenêtres existantes

Avant de changer complètement vos portes et fenêtres, restaurez et améliorez-les!

fenêtre, porte, réparer, rénover, remplacer
Amy, sous licence CC

Vous remarquez que vos fenêtres ne sont clairement pas performantes... Comment savoir s'il faut les remplacer, les réparer, les restaurer ou tout simplement leur ajouter des éléments améliorant leur performance énergétique? Quels sont les coûts et les enjeux?  

Des fenêtres et portes inefficaces ont une influence importante sur les charges en chauffage et refroidissement d’une maison. En fait, même lorsqu'elles sont très très efficaces, il ne faut pas oublier qu'elles demeurent tout de même des ouvertures dans un mur.

FENÊTRES & PORTES

Porte d’entrée du soleil, la fenêtre constitue le point faible des parois extérieures d’une maison. En effet, les fenêtres peuvent entraîner jusqu'au tiers des coûts annuels de chauffage pour une maison québécoise typique. 

Restaurer plutôt que changer
Changer pour du neuf est rarement le choix à privilégier. Cette fiche porte principalement sur la restauration. Par exemple, passer d'une fenêtre R-1,5 à une fenêtre R-3,5 est loin d'équivaloir à s'approcher du R-20 atteignable si on isole convenablement un mur. Changer ses fenêtres n'aura que peu d'influence sur la consommation énergétique. L'important? La pose adéquate, les détails et les ajouts.

La chaleur s’échappe par les fenêtres de nombreuses façons : radiation, conductivité au travers du verre, courant de convection entre les panneaux de verre d’une même fenêtre, conductivité au travers des chassis et du cadre. Les fuites d’air au pourtour des fenêtres et des portes constituent également un problème courant qui peut compromettre l’efficacité de l’ensemble.

De même, des quantités importantes de chaleur peuvent s’échapper des portes, même si elles sont bien fermées. Cela se produit lorsque l’air s’échappe par le pourtour des cadres et lorsque la chaleur se diffuse au travers la porte et son bâti. Différentes caractéristiques sont à considérer lorsque l'on analyse l'efficacité de ses portes et fenêtres :

  • L’ âme (soit la porte elle-même) : bien isolée, en mousse
  • Le cadre : en bois, vinyle ou fibre de verre, ou en métal à rupture thermique, souvent en matériaux ne nécessitant aucun entretien (revêtement en aluminium par exemple)
  • Le coupe-brise : fait de matériaux durables et à haut rendement (mousse ou néoprène)
  • Le taux de fuites d’air : faible (préférez Energy Star)
  • Le vitrage : à haut rendement énergétique, pour les portes vitrées
Note : Afin d'alléger le texte, il sera question de fenêtres dans l'ensemble de la fiche, mais la plupart des principes et éléments peuvent aussi s'appliquer aux portes. 

Comment améliorer l’efficacité des portes et fenêtres existantes? Tout simplement en ajoutant le bon élément qui permet de résoudre chaque problématique. 
 

RAPPEL : UN MOT SUR LES VALEURS U ET RE

La valeur U d’une fenêtre indique la rapidité avec laquelle le transfert de chaleur se fait du chaud vers le froid (coefficient de déperdition thermique ou coefficient de transmission thermique globale). On recherche donc la valeur U la plus faible possible.

Le rendement énergétique (RE) est une valeur qui réunit le U du produit, les pertes par fuite d’air et les gains solaires en chaleur et en luminosité (quantité d’énergie perdue par rapport aux gains solaires). Plus la valeur est élevée, mieux c’est.

Les exigences varient en fonction du type de produit et de la localisation du logement (les zones climatiques). Pour en savoir plus sur les valeurs RE et U dans le neuf, c'est ici : Exigences en efficacité énergétique du Code de construction

 

 

À LIRE AUSSI SUR LE MÊME THÈME

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.