Santé Entretien et Qualité de l'air

L’art d’utiliser son VRC

Le fonctionnement d’un ventilateur récupérateur de chaleur est relativement simple mais il est très important de savoir l’utiliser correctement pour maximiser ses bénéfices.

L’art d’utiliser son VRC
© Écohabitation

Un usage adéquat permet de bien contrôler le taux de renouvellement d’air. Une mauvaise utilisation causera plusieurs problèmes dont une sur-ventilation (qui n’aura en fin de compte qu’un surcoût monétaire) ou une sous-ventilation (qui pourrait donner lieu à des problèmes d’ordre sanitaire : mauvaises odeurs, irritations respiratoires, humidité excessive, etc.) C’est pourquoi vous devriez vous laisser un certain temps de familiarisation afin de maîtriser toutes ses fonctions.

Idéalement, le VRC fonctionnera en basse vitesse de manière continue. Il vaut mieux en effet que le système fournisse l’apport en air frais de manière continue à bas régime plutôt que de fonctionner à intervalles réguliers à un régime plus élevé puisque le moteur du ventilateur consomme beaucoup moins d’énergie à une vitesse plus basse (en doublant la vitesse d’entraînement du ventilateur, la puissance requise augmente d’un facteur 8) et que l’échange de chaleur entre l’air vicié et l’air neuf se fait mieux aussi à plus faible régime. Ce mode est donc indiqué pour l’évacuation en continue des polluants dans la plupart des situations du quotidien. Au besoin on actionnera le mode haute vitesse alors que lors de périodes d’absence prolongées on pourra fonctionner en mode très basse vitesse.

La fonction haute vitesse devient nécessaire lorsque le niveau d’activité, et du même coup le taux de polluants, augmente dans la maison. Par exemple si vous effectuez des tâches ménagères qui exigent l’emploi de puissants produits nettoyants, ou si vous recevez plusieurs invités et que certaines personnes fument, si des membres de votre famille ont des maladies respiratoires, si les portes des chambres sont fermées la nuit (ceci empêche une bonne circulation naturelle de l’air), s’il y a présence d’odeurs ou si le taux d’humidité est trop élevé, particulièrement dans la cuisine ou la salle de bain, il est préférable d’augmenter le taux de ventilation pour une période limitée. Le taux recommandé d’humidité relative se situe idéalement entre 40 et 60% afin d’éviter la prolifération de bactéries, de champignons ou de virus, des problèmes de santé des membres de votre famille et même la dégradation de l’enveloppe de la maison. Le contrôle accru du surplus d’humidité que permet la fonction haute vitesse démontre la pertinence de son emploi, au besoin.

Si votre maison est neuve, les matériaux et les nouveaux meubles ont un taux plus élevé de polluants et d’humidité. On recommande durant cette période d’utiliser fréquemment le mode haute vitesse, voire même de façon continue jusqu’à ce que ces taux descendent à un niveau  respectable.

Si vous l’utilisez lors des périodes de grandes chaleurs, votre VRC réduira la consommation d’énergie due à la climatisation car l’air en provenance de l’intérieur refroidira l’air de l’extérieur à travers l’échangeur de chaleur. Il permet également de garder les fenêtres fermées afin de conserver la fraîcheur à l’intérieur, sauf la nuit lorsqu’il est possible de profiter de la climatisation gratuite en ouvrant simplement les fenêtres.

En hiver, c’est la période où les économies d’énergie sont les plus grandes. Utilisez votre VRC de façon continue, comme recommandé ci haut. Lors de périodes de gel, le mode dégivrage est essentiel. Ce mode est habituellement automatique.

Laisser les portes des pièces ouvertes pour maximiser la distribution de l’air à travers toute la maison.

Si des problèmes surviennent, consultez la section « Guide du dépannage du VRC »  de la publication Ventilateurs-récupérateurs de chaleur de Ressources naturelles Canada.

À LIRE AUSSI SUR LE MÊME THÈME

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.