Électricité Éclairage Électroménager

Aspects environnementaux, légaux et économiques de la micro-hydroélectricité

Un projet hydroélectrique, ce n’est pas que de la technique ! Voici un bon aperçu des à-côtés que vous allez rencontrer.

Aspects environnementaux, légaux et économiques de la micro-hydroélectricité
Au Québec. © Martin Cathrae, CC

Environnement

La micro-hydroélectricité est une énergie renouvelable très propre. Elle bénéficie des qualités environnementales de l’hydroélectricité sans avoir les inconvénients qui sont liés à la grande taille des barrages et à l’inondation de réservoirs importants d’eau (libération de mercure, émissions de gaz à effet de serre, destruction d’habitats naturels terrestres et aquatiques, etc.) Les centrales micro-hydroélectriques ne provoquant pas d’inondations, les impacts seront limités à la possible accentuation de phénomènes naturels : sécheresse, inondations naturelles, sédimentation. En effet, le vrai problème provient de la perturbation des variations naturelles du débit du cours d'eau qui sont utiles à beaucoup de phénomènes écologiques (transport des sédiments, hydratation cyclique des sols, apport en nutriments, zones d'habitat fauniques, etc.). C'est pourquoi il est important de ne prélever qu'une partie raisonnable du débit du cours d'eau, afin de ne pas prélever plus à l'environnement que ce qu'il peut subir sans perturbation. Il faudra également s’assurer que les poissons ne peuvent pas s’infiltrer dans la prise d’eau, et qu’ils peuvent passer la centrale micro-hydroélectrique facilement et sans danger.

Au Canada, l’eau est une ressource qui appartient à l’État et qui est gérée par les ministères provinciaux. Ainsi, il faut obtenir un permis d’utilisation de cette ressource auprès du gouvernement du Québec pour pouvoir détourner l’eau de surface d’un cours d’eau vers un système micro-hydroélectrique. Certaines obligations réglementaires pouvant s’appliquer à son terrain, il est conseillé d’étudier toutes ces questions avant la conception du système. En effet, des restrictions réglementaires sur la quantité d’eau qu’il est permis d’utiliser à certaines périodes de l’année pourront avoir un effet sur la conception du système. Également, l’obtention d’un permis peut prendre du temps, mieux vaut donc s’y prendre à l’avance.

Coûts du système

Une centrale micro-hydroélectrique a un coût élevé à l’installation par rapport aux génératrices diesel ou à essence, mais son exploitation ne génère presque pas de dépenses et ne consomme aucun carburant. Le coût d’installation d’un système micro-hydro est très variable, car il dépend à près de 75 % du site et du relief, alors que 25 % correspond à des coûts fixes (équipement électromécanique). En général, le coût total d’un gros système varie de 1 500 à 2 500 $ par kW installé. Plus le système est petit, plus il coûtera cher par rapport à sa puissance installée, un potentiel hydraulique minimum est donc à prendre en compte si l’on veut avoir un système économiquement viable. On peut considérer que les estimations de coûts suivantes sont des bonnes approximations :

Coûts approximatifs d'un microsystème à accumulateurs

Coûts approximatifs d'un microsystème à courant alternatif

Les coûts annuels sont ceux de l’exploitation et de l’entretien, ainsi que ceux d’administration (taxes foncières, redevance d’utilisation d’eau, etc.). Une analyse financière plus détaillée est conseillée afin d’évaluer la rentabilité d’un système micro-hydroélectrique sur votre terrain (ex : méthode de la VAN qui prend en compte l’inflation). Une excellente initiative pour mieux analyser les performances de son système est de le modéliser sur le logiciel RETScreen, un logiciel gratuit « pour évaluer la production et les économies d'énergies, le coût, les réductions des émissions, la viabilité financière et le risque de différentes technologies d'énergies renouvelables et d'efficacité énergétique ». Ce logiciel comprend d’ailleurs un modèle d’une étude de cas d’un système micro-hydroélectrique de 4 kW pour alimenter une résidence hors réseau au Canada.

Sécurité

En raison des risques sérieux d’accident (tomber dans la prise d’eau, être fauché par l’axe en rotation ou être électrocuté), il faudra suivre scrupuleusement les mises en garde du fabricant lors de la manipulation d’équipement et prendre des dispositions adéquates.

À LIRE AUSSI SUR LE MÊME THÈME

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.