Chauffage Climatisation Énergies

Chauffage au bois : les chaufferies collectives

Écologique et économique, l’avenir des éco-quartiers urbains !

Chaufferies collectives
© The Wild Center, Creative Commons

Le principe de la chaufferie collective au bois est de plus en plus répandu, mais reste trop rare. Les enjeux écologiques et économiques ne sont pas négligeables et les aides financières se débloquent. Le principe est de fusionner les installations de chauffages de plusieurs bâtiments en une seule, plus puissante, et automatisée.

Le fonctionnement

Une chaufferie est constituée d'une chaudière de forte puissance (ou de plusieurs chaudières moins puissantes), d'un système d'alimentation et d'un réseau de distribution. L'ensemble est automatisé pour l'alimentation en combustible par le biais d'une vis sans fin en fonction des besoins. Le tout est dans un bâtiment séparé (sécurité, bruit, place) et nécessite un silo pour entreposer le produit de biomasse à brûler (granules, bois déchiqueté en copeaux). La combustion est forcée par un ventilateur pour augmenter son rendement. La chaleur est distribuée par de l'eau ou de la vapeur dans le réseau vers les bâtiments bénéficiaires.

Catégories

Les chaufferies à biomasse peuvent en général brûler plusieurs types de combustible (bois franc, granules, copeaux, bois déchiqueté, écorce). La seule condition à respecter est le degré d'humidité indiqué par le constructeur. Les résidus de scieries avoisinantes font un combustible de premier choix. Plusieurs puissances sont disponibles en fonction du nombre de bâtiments à chauffer. Attention, les chaufferies à bois franc ne sont pas automatisées et nécessitent une alimentation manuelle.

Efficacité énergétique

Le combustible est amené au fur et à mesure des besoins, donc la combustion est toujours la plus complète possible. On peut alors atteindre un rendement de combustion de 80 à 90%. L'efficacité globale est d'autant plus importante que le réseau de distribution est bien isolé.

Prix et subventions

Le procédé est intéressant à partir d'une certaine superficie. Si vous êtes propriétaire d’un multilogement , pour les éco-quartiers ou pour chauffer un complexe de plusieurs salles (sport, usine, …), lancez-vous. Une chaudière capable de chauffer 10 000 pi2 (930 m²) coûte dans les 16000 $ sans le réseau de chauffage.

Pour des projets municipaux, le gouvernement propose des aides financières.

L’avis d’Écohabitation

L'utilisation de ce système est particulièrement judicieuse pour les bâtiments municipaux (multilogement, église, école, mairie,…) et permet d’avoir recours à des aides.

Avantages de la chaufferie collective au bois

Inconvénients de la chaufferie collective au bois

  • Installation groupée
  • Utilisation de ressources locales
  • Système de distribution imposant
  • Nécessite un local spécial 

 

Vous pouvez consulter ce rapport sur l’installation d’une chaufferie dans la commune de Mont-Carmel. Elle permet de chauffer l’école, la mairie et l’église avec une seule chaudière à granules.

À LIRE AUSSI SUR LE MÊME THÈME

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.