Chauffage Climatisation Énergies

Choisir son chauffage : quel chauffage pour quel logement ?

Avant de choisir, on analyse sa maison ou son projet d’habitation !

Une maison autonome dans Lanaudière
Une maison autonome dans Lanaudière, avec panneaux solaires et chauffage au bois © Écohabitation.

Voici les questions que vous devez vous poser avant de trancher…

Rénovation ou construction neuve ?

En rénovation, le choix du chauffage est guidé par les moyens existants. Si vous avez la chance de posséder des calorifères, conservez-les ! Ils diffuseront une chaleur douce et diffuse. Si vous pensez installer une chaudière, prévoyez un espace suffisant. En construction neuve, si vous avez les moyens, privilégiez les systèmes de distribution à chaleur radiante type plancher chauffant ou foyer de masse, c’est le nec plus ultra en matière de confort.

Quelle est la surface de votre habitation ?

La surface de votre habitation permet de déterminer la rentabilité des installations. L’installation d’un système géothermique pour votre maison de 90 m² (1000 pi²) ne serait absolument pas rentable, par exemple. De même que l’installation d’un simple foyer ouvert ne couvrira pas les demandes en chauffage d’une habitation de 275 m2 (3000 pi²). Le choix et le dimensionnement des modes de chauffage est donc crucial pour optimiser le rendement : faites appel à des professionnels.

Résidence principale ou résidence secondaire ?

Quel est le taux d’occupation de votre habitation ? Vous l’occupez toute l’année ? Vous y travaillez ? Est-ce un chalet pour vos fins de semaines ? Répondre à ces questions peut vous aider à faire un choix. Dans le cas d’un chalet principalement occupé les fins de semaines, il est préférable de choisir des systèmes « réactifs » qui permettront d’élever rapidement la température seulement quelques heures après votre arrivée. Noter qu’il existe également des appareils programmables à distance. Les foyers de masse et les planchers chauffants hydroniques seront par exemple trop lents à se mettre en température.

Où se situe votre habitation ? Quelles sont les ressources disponibles localement ?

Bois de chauffage
© Écohabitation.

Faire le choix le plus écologique et le plus économique, c’est connaitre les ressources disponibles au niveau local. Choisir un système géothermique puis être condamné à poser des mètres et des mètres de câbles électriques pour se raccorder au réseau peut, à juste titre, être considérer comme un non-sens écologique. Si vous vivez isolé au milieu des bois, il est sûrement plus judicieux de considérer les choix qu’offre la biomasse.

En raison des émissions de particules, l’usage du bois comme chauffage est à proscrire en milieu urbain, sauf si vous installez une chaudière à granules.

Quelles sont vos ressources financières ? Pensez sur le long terme !

Le coût global du chauffage est divisé en deux parties : l’investissement de départ et le coût annuel de fonctionnement dus à l’entretien et à la consommation énergétique. La prise en compte de ces deux aspects détermine la rentabilité d’un système par rapport à un autre. Ainsi, un système plus cher à l’installation peut se révéler plus rentable sur le long terme car les factures énergétiques seront considérablement réduites. Logique ! Et souvent, un système économe est meilleur pour l’environnement …

Climatisation, le dernier recours !

Pour une maison neuve, la climatisation est à proscrire le plus possible. Les connaissances actuelles nous permettent en effet de construire des habitations sans problème de surchauffe estivale. L’utilisation de la climatisation est alors considérée comme un gaspillage énergétique.

Si vous rénovez et que votre maison pose des problèmes de surchauffe, il est judicieux d’essayer de mutualiser la climatisation et le chauffage. Concrètement, on pourra prévoir l’installation d’une thermopompe, à air pulsé ou multi split (application murale) ou encore un système géothermique. Ces systèmes ont l’avantage de chauffer en hiver et de climatiser en été.

Mutualiser les installations de chauffage

Une des façons de réduire les coûts de chauffage est de mutualiser les installations. C’est déjà le cas pour de nombreux condos qui investissent ensemble dans un système de chauffage performant. Les systèmes géothermiques, par exemple, deviennent plus rentables, permettant de tirer profit de leurs avantages environnementaux.

 

À LIRE AUSSI SUR LE MÊME THÈME

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.