Portes et fenêtres

Choisir les vitrages et le châssis

Il existe plusieurs types de vitrages et châssis ayant chacun leurs caractéristiques propres quant à la consommation d'énergie qu'ils induisent, l'isolation acoustique qu'ils procurent… Sachez les choisir !

Vitrages, châssis, New York
New York. © Artan, Creative Commons

Une fenêtre est composée d’un vitrage, maintenu en place par un châssis qui est lui-même placé dans un cadre. Le cadre est la partie de la fenêtre fixée au gros œuvre. L'intercalaire a pour fonction de maintenir l'espace entre les deux vitrages, en cas de double ou triple vitrage.

Composition d'une fenêtre
Composition d'une fenêtre. © Andersen Windows, Creative Commons

Choisir le bon type d'intercalaire : demandez du plastique.

Les intercalaires peuvent être en plastique, en fibre de verre, en acier ou en aluminium. L'aluminium ayant une conductivité thermique élevée, il crée un pont thermique important entre l'extérieur et l'intérieur de la maison, c'est-à-dire une fuite de chaleur considérable. Pour cette raison, il faut préférer les intercalaires en plastique afin de diminuer de 20 % à 30% les pertes d’une fenêtre.

Il existe également des intercalaires dites améliorés, avec un ajout d’isolant (polyuréthane) et parfois un ajout de mousse déshydratante afin de prévenir les infiltrations.

Différents types d’intercalaires disponibles sur le marché

Intercalaire
© CNRC

Différents types d’intercalaire
Différents types d’intercalaire. © CNRC

Résultat de l’étude sur les intercalaires
Résultat de l’étude sur les intercalaires. © CNRC On remarquera donc que les intercalaires en métal (V7 par exemple) ne sont pas efficaces.

Des études menées par le Conseil National de Recherches Canada ont montré les performances thermiques de ces intercalaires en analysant la température de la bordure du vitrage. Évidemment, plus celle-ci est élevée, plus l’intercalaire est performant. En voici les résultats.

Les intercalaires (V8, etc) sont ceux cités plus haut :

Produits de fenêtrage et santé

Quelques informations concernant les matériaux utilisés pour les produits de fenêtrage et leurs effets sur notre santé.

  • Les colles à bois utilisés émettent des formaldéhydes, reconnu être irritant pour les yeux et voies respiratoires à court terme et avoir des effets variés à long terme (entre autres : allergisant);

  • Le PVC n'émet pas de COV mais du bisphénol A qui est un perturbateur endocrinien;

  • L'aluminium, placé sur des produits de fenêtrage n'a aucune toxicité prouvée à ce jour (mais sa transformation a des effets néfastes sur l’environnement).

À LIRE AUSSI SUR LE MÊME THÈME

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.