Aménagement extérieur Agriculture urbaine

Avant de commencer l'aménagement

Choisir ses plantes en fonction de leurs caractéristiques, du sol et du niveau d'ensoleillement.

aménagement paysager
© pixabay.com

Chaque plante possède des exigences variées. Les choisir adéquatement vous permettra de réduire votre empreinte écologique.

Sélectionnez-les en fonction de leurs caractéristiques :

  • Cette plante a-t-elle besoin d'une terre plutôt sèche ou humide?
  • Doit-elle bénéficier du soleil ou se développera-t-elle mieux dans des zones ombragées?
  • Qu'en est-il du pH du sol?
  • Peut-elle se développer sans engrais chimique?

Autant de questions à se poser avant de passer à l’action. Il convient donc de faire un plan du lot, de recenser la nature du sol (argileux, sablonneux,…), le pH et le niveau d’ensoleillement. Vous pourrez ensuite composer un aménagement paysager optimal.

A. La nature du sol

Pour se développer, les plantes ont besoin de puiser des éléments nutritifs dans le sol. Certaines préfèrent un sol argileux, riche en éléments nutritifs, tandis que d’autres affectionnent plutôt un sol sablonneux qui retient moins l’eau.

Votre sol a l’air hostile? Pas de problème, il existe des solutions…

Sol Difficultés Solutions
Très argileux

. sol compact, lourd et difficile à manœuvrer

. drainage insuffisant

. formation d'une croûte par temps sec

. difficulté pour les plantes à s'enraciner, s'établir et croître

. choisir des plantes adaptées au sol argileux

. incorporer de la matière

organique au sol (fumier, compost, feuilles, brindilles…)

. aérer le sol

. recouvrir avec de l'engrais vert*

Très sableux

. sol généralement faible en matières organiques et peu fertile

. bon drainage, faible capacité à retenir l'eau

. choisir des plantes adaptées aux sols sableux

. incorporer de la matière organique

Structure médiocre

. difficulté à travailler le sol

. drainage médiocre

. incapacité à retenir les nutriments

. manque de fertilité et d'aération

. les plantes ont de la difficulté à croître

. choisir des plantes adaptées aux sols médiocres

. remanier le sol pour l'ameublir

. ajouter de la matière organique

. aérer le sol

. recouvrir avec de l'engrais vert*

Piètre humidité . les plantes ont de la difficulté à croître

. choisir des plantes adaptées à un sol sec

. incorporer de la matière

organique

Peu fertile

. peu de matière organique et de micro-organismes

. drainage et structure médiocres, difficile à travailler, incapacité à retenir les nutriments

. difficulté pour les plantes de croître

. choisir des plantes adaptées à un sol peu fertile

. incorporer de la matière organique

. recouvrir avec de l'engrais vert*

Faible en azote

. les plantes ont de la difficulté à croître

. feuillage vert pâle ou jaune

. ajouter de la matière organique

. recouvrir avec de l'engrais vert* ou planter des espèces fixatrices d'azote

Faible en potassium

. les plantes ont de la difficulté à croître

. peu de vigueur des tiges

. bord des feuilles écorché

. moins de résistance aux maladies et au froid hivernal

. ajouter de la potasse (poussière de granite), de la cendre de bois, du compost, des feuilles ou du foin
Faible en phosphore . les plantes ont de la difficulté à croître

. maturité tardive

. feuilles violacées

. ajouter du phosphate naturel
Trop alcalin

. moins de nutriments dans le sol

. les plantes ont de la difficulté à croître

. choisir des plantes adaptées aux sols alcalins

. incorporer des aiguilles de conifères, des copeaux de bois compostés ou de la sciure

Trop acide

. moins de nutriments dans le sol

. les plantes ont de la difficulté à croître

. choisir des plantes adaptées aux sols acides

. à l'occasion, appliquer de la

chaux, de la cendre de bois, pour élever le pH

*L’engrais vert désigne habituellement des plantes rustiques qui améliorent la composition du sol pour les plantes subséquentes. Il s'agit généralement de plantes herbacées qui sont cultivées sur place temporairement, puis taillées et incorporées dans la couche supérieure de 15 cm (6 po) du sol avant de fleurir et de monter en graine. Entre autres avantages, bien des espèces convenant à l'engrais vert, comme le trèfle rampant, fixent l’azote dans le sol.

B. Le pH

Un sol dont le pH se situe entre 5,5 et 6,5 (légèrement acide) sera plus riche en bactéries et éléments nutritifs. Certaines plantes demandent cependant des conditions plus acides, ou au contraire plus alcalines. Pour connaître le pH du sol, on peut le faire analyser en laboratoire (faire une recherche sur internet, il y en a plusieurs), utiliser un pH-mètre, se procurer une trousse d'analyse de sol dans les magasins d'horticulture ou plus simplement, effectuer un test avec du papier pH.

C. Le niveau d’ensoleillement

Puisque toutes les variétés de plantes ne sont pas également sensibles à la lumière, il faudra localiser les zones ombragées, ensoleillées, les plus humides ou les plus sèches. Par exemple, de nombreuses plantes sont adaptées aux régions boisées et s'adapteront donc parfaitement à l'ombre des arbres.

Notez également les zones qui sont exposées aux vents; il faudra peut-être envisager de planter une haie pour protéger les plantations dans ces zones.

Lors des travaux, la terre arable retournée risque d'être emportée par la pluie vers les fossés et les cours d'eau. Afin d'éviter le transport des sédiments, on peut éloigner la terre des fossés, des routes et des cours d'eau, puis la protéger par des bâches (membranes géotextiles).

 

Évènements à suivre

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.