Électricité Éclairage Électroménager

Trop d’électroménagers, ça alourdit la facture !

Les statistiques le montrent : nous accumulons de plus en plus d’appareils électroniques. Quand ils sont en veille, ils consomment encore… Voici les conséquences pour l’économie et l’environnement.

Évolution du nombre d’appareils en veille dans une maison canadienne depuis 1970
Évolution du nombre d’appareils en veille dans une maison canadienne depuis 1970. © Efficacité Nouveau Brunswick
http://www.efficacitenb.ca/centrederessources/appareils-electroniques-et-equipement-de-bureau.html

Le premier constat est simple : la technologie évolue sans cesse et les produits électroniques de grande consommation se font de plus en plus nombreux. Les foyers canadiens ont ainsi vu leur nombre moyen d’appareils électroménagers augmenter de 15 appareils en 1990 à 21 appareils en 2009[1].

Des électroménagers de toutes les couleurs!

En marketing, on classe les électroménagers (tout appareil domestique qui fonctionne à l’électricité) par couleurs associées :

  • Les produits blancs : électroménagers nécessaires au nettoyage (lave-linge, lave-vaisselle), à la cuisine, la cuisson ou la production de froid. Ces produits ont souvent un habillage « blanc ».

  • Les produits bruns : électroménagers de loisir (téléviseur, lecteur DVD, chaine hi-fi). Le « brun » vient de leurs anciens habillages essentiellement en bois, mais le noir prédomine aujourd’hui.

  • Les produits gris : électroménagers du rayon micro-informatique (ordinateurs, téléphonie). A l’origine, l’habillage de ces produits était essentiellement gris.

 

Source : « L’encyclopédie du marketing » de Jean-Marc Lehu. Éditions d’Organisation, 2004. Glossaire des définitions disponible ici

Est-ce que l’augmentation du nombre de ces appareils amène une consommation plus importante? Il est facile de s’y perdre lorsque l’on apprend que pour cette même période la consommation électrique par ménage canadien a baissé de 18.6 % et que la consommation totale d’électricité des appareils ménagers du secteur résidentiel a augmenté de 10.4 %2. Comment est-il possible que l’on consomme moins par ménage mais en même temps plus à l’échelle du pays? Il faut simplement prendre en compte que le nombre total de ménages a aussi augmenté de 35.6 % depuis 19902.

L’efficacité énergétique de nos appareils augmente sans cesse, mais leur utilisation se fait de plus en plus massive et contrebalance partiellement cet effet positif. Les plus gros électroménagers (réfrigérateur, congélateur, lave-vaisselle, laveuse, sécheuse, cuisinière) ne participent pas vraiment à l’augmentation de la consommation totale d’électricité grâce à de gros progrès effectués sur leur efficacité énergétique. En revanche, l’augmentation rapide du nombre des autres appareils électroménagers (télévision, lecteur DVD, chaine hi-fi, ordinateur, etc.) contrecarre cet effet positif. Par ménage canadien, ce sont 5 de ces appareils supplémentaires en moyenne qui sont apparus de 1990 à 20092. Cette augmentation amène un problème de taille, car la consommation des plus petits électroménagers a augmenté de près de 160 %2 !

Évolution des foyers et équipements électroménagers de 1990 à 2009 Canada
Évolution des foyers et de leurs équipements électroménagers de 1990 à 2009 au Canada. © Office de l’Efficacité Énergétique
http://oee.nrcan.gc.ca/publications/statistiques/evolution11/feuilletderenseignements/feuilletderenseignements.pdf

On découvre ainsi l’intérêt de lutter contre les charges fantômes, ces consommations électriques des appareils qui ont lieu lorsqu’on ne les utilise pas. En accumulant tous ces appareils, les charges fantômes s’accumulent aussi, et atteignent des proportions non négligeables de notre consommation électrique totale. Pourquoi alors produire une énergie qu’on ne consomme pas? Les effets négatifs sont bien là : exploitation de ressources naturelles, émissions de gaz à effet de serre, dépenses économiques ; et tout ça pour quelque chose dont on ne se sert même pas...

L’Office de l’Efficacité Énergétique (OEE) du Canada estime ainsi qu’au niveau national, 5,09 à 5,80 TWh sont consommés en mode veille chaque année, ce qui équivaut à plus de la moitié de la consommation électrique des ménages du Manitoba et de la Saskatchewan réunis[2]. Cette consommation pourrait être réduite de 75 % en utilisant simplement des technologies plus efficaces offertes sur le marché. Ce qui engendrerait des économies de 341 à 392 millions de dollars sur la facture d’électricité, et permettrait ainsi d’éviter l’émission de 1,73 à 1,99 mégatonnes d’émissions de CO2. Il est donc temps d’agir !

[1] « Guide de données sur la consommation d’énergie  - 1990 à 2009». Par Ressources naturelles Canada. Publication Janvier 2012.
Version pdf (cf. p. 36). Version html
 
[2] Source : « Enquête sur l’utilisation de l’énergie par les ménages – 2007 ». Ressources naturelles Canada.

À LIRE AUSSI SUR LE MÊME THÈME

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.