Isolation Insonorisation Étanchéité

Les isolants passés à la loupe

Nous voici au cœur du sujet. Commet choisir l’isolant qui vous convient ? Quelles sont les qualités que vous en attendez et quelles sont vos priorités ? Lisez notre banc d’essai.

Les isolants passés à la loupe
© Céline Lecomte pour Écohabitation.

Nous avons choisi d’appliquer aux isolants étudiés une série de critères incontournables (valeur thermique, disponibilité, facilité d’installation…), mais nous y avons ajouté un critère de type « cycle de vie ». C'est-à-dire que nous prenons en compte l’ensemble du processus de fabrication et d’utilisation, depuis l’extraction de la matière première jusqu’à la fin de vie utile. Vous pourrez donc aborder le sujet avec des informations précises et acheter en fonction de vos convictions et de vos priorités.

Les trois grandes familles d’isolants

Nous allons passer en revue trois grandes familles d’isolants : les isolants synthétiques (polystyrènes extrudé ou expansé, polyuréthane …), les isolants minéraux (laines de roche, fibre de verre) et les isolants naturels (cellulose, chanvre, paille…)

Avant toute chose, il faut rappeler que l'isolant idéal n'existe pas.

Les isolants synthétiques sont issus d’une chaîne de fabrication nocive pour l'environnement et ont une forte énergie grise ; les isolants minéraux présentent des risques pour la santé des occupants avec une énergie grise conséquente également ; et enfin les isolants naturels ne sont pas adaptés à toutes les applications et sont parfois plus onéreux.

Néanmoins, au vu du nombre des solutions proposées il sera toujours possible de trouver un produit répondant aussi bien à vos besoins qu'à vos convictions.

Conductivité thermique et énergie grise des isolants

Le graphique suivant présente la conductivité thermique des isolants, appelée λ, c'est-à-dire la capacité qu’a un isolant à transporter la chaleur. Plus cette valeur est petite mieux c’est, pour obtenir la même performance d’un isolant à un autre ayant une conductivité différente il faudra jouer sur l’épaisseur à poser et par voie de conséquence sur le prix et l’encombrement. Attention, le graphique comprend un isolant qui n'existe pas encore au Québec, la laine de bois. 

Écohabitation

Le graphique suivant concerne l'énergie grise, soit l'énergie dépensée pendant tout le cycle de vie du matériau.

(en kWh / m³)    Écohabitation

Attention, le graphique comprend un isolant q(en kWhui n'existe pas encore au Québec, la laine de bois. 

Qu'est-ce que l'énergie grise ?

L'énergie grise est l'énergie mise en œuvre tout le long du cycle de vie du matériau, c'est-à-dire de l'extraction de la matière première (ex : minerai d'aluminium) jusqu'à son recyclage ou sa destruction, en passant par son transport et sa transformation … en châssis ! On peut assimiler cette notion à un coût écologique.

 

Petite précision sur les pages qui suivent! Dans les descriptifs d’isolants qui suivent (menu en bas à droite), la performance thermique est donnée en RSI/cm, c'est-à-dire la résistance thermique que procure 1 cm d’épaisseur d’isolant en unité du Système International (SI). Nous l'avons ensuite convertie en R par pouce. 

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.