Électricité Éclairage Électroménager

Maison autosuffisante: la génératrice

Si le soleil vient à manquer et ne recharge plus mes batteries, sur quoi puis-je compter ?

La génératrice
© nurpax, Creative Commons

Lors de la conception du système électrique d’une maison autonome il est très important de prévoir une solution d’urgence pour palier à l’éventualité, presqu’inévitable, de ne plus pouvoir générer son électricité pour cause de météo, de bris technique, d’une surconsommation ou tout autre situation. La solution à ces problèmes reste donc de connecter une génératrice au système qui peut s’activer de façon automatique lorsque la production et les réserves sont à plats ou s’activer de façon manuelle. Cette génératrice sera par ailleurs nécessaire lorsqu’on prévoit tirer une grande puissance pour un besoin ponctuel (le cycle d’essorage de la machine à laver, l’utilisation d’un outil, etc.)

Conseils pratiques

  • Prévoir un panneau de distribution. Le panneau de distribution permet, comme son nom l’indique, de distribuer l’électricité aux divers circuits. Il a aussi une fonction de protection. C’est au niveau du panneau de distribution que l’on peut agir afin de limiter l’alimentation par la génératrice de certains circuits seulement.
  • Prévoir un équipement de protection. Les fusibles et disjoncteurs protègent les circuits et les appareils. Il est nécessaire d’en installer dans le panneau de distribution pour chaque circuit. Également, un disjoncteur principal de sécurité est nécessaire entre la génératrice et le panneau de distribution afin d’éviter les courts-circuits. Il faut également un fusible ou disjoncteur entre le régulateur de charge et l’accumulateur de même qu’entre l’accumulateur et la consommation CC ou l’onduleur. Il est d’usage de choisir un fusible d’une capacité 25% plus élevée que la puissance de l’onduleur. Par exemple, pour un système de 24 V et un onduleur de 3000 W, l’onduleur est conçu pour un courant de 125 A. Il faudrait donc choisir un fusible pouvant supporter 3000W · 1,25 / 24 V = 156 A.
  • Prévoir aussi un suppresseur de tension (aussi appelé « protecteur d’éclair »), particulièrement pour les panneaux PV.
  • Savoir quand faire appel à un électricien. Si des doutes se posent quant au système électrique d’une résidence en particulier, les conseils d’un spécialiste pourraient être plus que précieux. Il ne faut pas hésiter!

Le choix d’opter pour une génératrice alimentée par un vélo semble être un choix bien écologique…. mais peu approprié dans le cas d’une résidence familiale autonome ! Ainsi les génératrices à essence, au propane, au gaz naturel ou au diesel sont à prioriser. Il est important de mentionner qu’en plus de polluer énormément, puisqu’alimentées aux hydrocarbures, les génératrices sont extrêmement bruyantes. Toutefois, compte tenu des émanations de gaz de combustion, cet appareil doit être installé à l’extérieur de la résidence et il est donc possible de construire un abri autour pour en réduire le bruit. Les modèles comprenant un alternateur à 4 pôles et tournant à 1800 rpm sont moins bruyants et offrent une plus grande durée de vie. Il semblerait que les génératrices ayant un moteur diesel quatre temps soient un choix plus économique en raison de leur longévité accrue, des coûts de carburant plus faibles par kW produit, des coûts d’entretien réduits et de bruits moins importants.

Les génératrices sont disponibles sous plusieurs formats. Afin de faire un choix avisé pour son achat, il est essentiel de connaître la puissance de nos appareils en marche et au démarrage pour déterminer la capacité nécessaire. D’autres éléments clés à considérer lors de la sélection de cet appareil sont le système de refroidissement, le collecteur des gaz d’échappement, le système de lubrification et la fiabilité. Pour le système de refroidissement, celui à l’air est plus simple, plus bruyant et nécessite d’énormes quantités d’air. Pour le collecteur des gaz d’échappement, certains modèles ayant leur système de refroidissement à air possèdent déjà un collecteur, pour les autres, il faudra prévoir installer un pot d’échappement. Pour le système de lubrification, il est important que le filtre à l’huile soit plein débit et qu’il y ait un tube de dégagement. En ce qui a trait à la fiabilité, il est préférable de prendre des modèles de marques réputées et dont les pièces de rechange seront facilement accessibles afin de réduire les coûts d’entretien.

À LIRE AUSSI SUR LE MÊME THÈME

Évènements à suivre

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.