Électricité Éclairage Électroménager

C’est quoi, la « masse thermique »?

C’est la capacité de certains matériaux lourds (béton, brique, terre crue) à retenir puis à libérer la chaleur ou la fraîcheur. Magique !

Murs de briques
Murs de briques, photo Esparta, licence Creative Commons.

Certains murs et sols peuvent être utilisés pour absorber le rayonnement solaire puis le diffuser sur une période prolongée. Ils jouent le rôle de régulateurs thermiques !

« La masse thermique (ou inertie thermique) est le potentiel de stockage thermique d'une maison. Elle peut être composée de divers matériaux lourds (béton, brique, terre crue…) qui, répartis à l'intérieur de l'enveloppe isolante d'une construction, agissent comme accumulateurs de chaleur (l’hiver) ou de fraîcheur (l’été). » Archibio, "La masse thermique".

Précisons que la masse thermique capte l’apport de chaleur le jour et la redistribue lentement la nuit. Il est préférable que les matériaux constituant la masse thermique aient une surface foncée et rugueuse. Par exemple, un objet parfaitement noir capterait toute l’énergie qui parviendrait jusqu’à lui et la réémettrait intégralement.

Capacité des matériaux à retenir la chaleur (chaleur spécifique volumétrique: kJ/m3)

Adobe (terre crue)

1700

Brique

1600

Béton

2100

Caillou

1410

Granite

3800

Bois

1300

Source : Jui Sheng Hsieh, Solar Energy EngineeringEnglewood Cliffs, 1986
 
Capacité des matériaux à absorber le rayonnement solaire
(Indice : fraction de rayonnement solaire incident absorbé)

Ardoise

0,89

Béton

Pâle

0,55

Moyennement pâle

0,70

Foncé

0,80

Plâtre

0,07

Source: Architecture et Climat. M. Le Paige - E. Gratia - A. De Herde, Guide d'aide à la conception bioclimatiqueProgramme National, RD Energie, Services de Programmation de la Politique Scientifique1986
 
Plus les matériaux sont foncés et rugueux, plus ils absorbent le rayonnement solaire.
 

Est-ce qu’il y a des systèmes de chauffage dans une maison passive?

Idéalement, non... Mais au Québec, oui ! Cela dépend des conditions climatiques locales... Un calorifère ou une mini-chaudière électrique sont toujours installés par sécurité. L’idée étant d’y avoir recours le moins possible ! Typiquement, la contribution solaire au chauffage d’une maison conçue selon les principes du solaire passif, mais sans isolation ou étanchéité extrêmes type Passivehaus, est de 10 à 40%. C’est à dire que 10 à 40% de l’énergie nécessaire à son fonctionnement provient du solaire. Mais selon la conception, ce chiffre peut aller jusqu’à 90%.

Murs et planchers radiants qui font circuler la chaleur
Murs et planchers radiants qui font circuler la chaleur
© Écohabitation

On peut aussi opter pour des murs et planchers radiants qui font circuler la chaleur. Les planchers ou murs radiants, constitués d’un matériau ayant une masse thermique à haute capacité et de conduites dans lesquels circule de l’eau, peuvent être une option intéressante. L’eau capte la chaleur et la redistribue dans tout le réseau. Ce système n’est cependant pas « passif » au sens strict puisqu’il exige l’utilisation de composantes actives (pompes).

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.