Électricité Éclairage Électroménager

L’onduleur dans une maison autonome, c’est quoi ?

AC/DC n’est pas seulement un groupe de musique.... L'ondulateur permet au courant continu produit par la maison autonome de se transformer en courant alternatif. Indispensable.

Onduleur, AC, DC
© aneye4apicture, Creative Commons

L’onduleur est un dispositif permettant de faire passer le courant continu de 12, 24 ou 48 volts provenant du régulateur, des accumulateurs ou de la génératrice en du courant alternatif de 120 volts. Le réseau d’Hydro-Québec fournit du courant alternatif à une tension de 120 volts ; ainsi, la plupart des appareils que nous utilisons couramment requièrent ce type de courant. Il n’est cependant pas nécessaire de convertir tout le courant produit pour la maison autonome en courant alternatif car certains appareils fonctionnent en courant continu. Par contre, ceux-ci sont souvent plus dispendieux que leurs homologues fonctionnant en courant alternatif.

Ondulateur dans la maison autonome des Jardins de l’Écoumène
Ondulateur dans la maison autonome des Jardins de l’Écoumène. © Écohabitation

Quelle est la différence entre courant continu et courant alternatif ? Le courant électrique, de manière simplifiée, consiste en la circulation d’une grande quantité d’électrons d’un point à un autre à travers un matériau conducteur. La principale différence entre les deux types de courant se situe donc au niveau de la circulation des électrons.

  • Courant continu (CC en français et DC pour « Direct Current » en anglais). Avec le courant continu, le déplacement des électrons dans le matériau conducteur se fait toujours dans le même sens du pôle négatif vers le pôle positif. Ce type de courant est produit notamment par les panneaux photovoltaïques, des accumulateurs, des génératrices, des dynamos.
  • Courant alternatif (CA – AC alternative current)

Il consiste en un déplacement périodique des électrons dans le matériau conducteur de façon à changer deux fois de sens par période. Les électrons vont dans un sens et puis dans l’autre, en alternance, de manière répétée. La fréquence (en Hz) du courant alternatif correspond au nombre de changements de direction ayant lieu au cours d’une seconde. La forme du courant alternatif peut prendre différentes allures : celle d’une onde sinusoïdale, rectangulaire, triangulaire, en dents de scie.

Courant alternatif, Courant continu

Sur le graphique, on voit effectivement que le courant peut prendre plusieurs formes. La ligne verte représente le courant continu. Pour le courant alternatif, le graphique présente deux formes d’onde typiques : la forme rectangulaire représentée par la couleur jaune et la forme sinusoïdale par la couleur rouge.

 

La transformation du courant continu en courant alternatif occasionne une perte en puissance. Généralement, les onduleurs ont un rendement de conversion du courant variant entre 85 et 95 %, et il est donc bien important de choisir un bon onduleur afin de réduire le gaspillage de l’énergie produite. Également, il est préférable d’avoir une option « allumé/éteint » afin de ne pas vider les réserves lors de longues périodes sans consommation d’électricité puisque les onduleurs consomment de l’énergie même en période d’attente (voir la fiche sur les charges fantômes pour plus d’information sur le sujet).

Afin de choisir le type d’onduleur requis pour votre installation, certaines informations doivent être connues sur le système en question : la tension d’opération, la puissance totale de consommation, la qualité de l’onde et du couplage. De là, on peut déterminer les exigences auxquelles l’onduleur doit répondre soit : sa puissance nominale, sa puissance maximale et la forme du signal. La puissance nominale à choisir pour l’onduleur correspond à une puissance légèrement supérieure à la somme des puissances de tous les appareils électrique qui fonctionne normalement simultanément. La puissance maximale quant à elle correspond à une puissance que l’onduleur peut fournir sur une courte période ; par exemple, lorsque le compresseur du réfrigérateur démarre, la puissance nécessaire peut quadrupler par rapport à la consommation normale du même compresseur ! La forme du signal peut varier selon le type d’onduleur. L’onde la plus versatile est la forme sinusoïdale pure, cependant ce type d’onduleur est le plus coûteux.

À LIRE AUSSI SUR LE MÊME THÈME

Évènements à suivre

Samedi, 24 Septembre, 2016 - 10:00
Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.