Chauffage Climatisation Énergies

Quel est le prix d’un RCEG et combien peut-on espérer économiser ?

Quel est le prix d’un RCEG et combien peut-on espérer économiser ?
© Coffeego, CC

Combien coûte un récupérateur?

Le prix du récupérateur varie entre 500$ et 1200$ selon la longueur et le diamètre de l’appareil. Par exemple, un Power-Pipe R3-60 –ce qui représente un modèle ayant un diamètre de 7,6 cm (3 pouces) et une longueur de 150 cm (60 pouces) –coûte 784$ alors qu’un modèle R4-72 sera bien plus cher, 1130$. Par contre, ce dernier procurera une meilleure efficacité sur la récupération de chaleur, donc de plus grandes économies sur les factures d’électricité. Ce peut être une option avantageuse si vous utilisez le même RCEG pour plusieurs logements.

Si vous choisissez un modèle de cette marque, cliquez ici pour connaître les prix des différents modèles et les taux de récupération de chaleur estimés par le fabriquant.

En général, une famille de 4 personnes devrait prévoir 800$ plus les taxes pour l’appareil seulement. Ajoutez à cela le prix de l’installation, qui tourne aux alentours de 300$.

Combien peut-on espérer économiser chaque année avec un RCEG? Et quel sera le temps de retour sur l’investissement?

L’efficacité du RCEG varie selon:

  • Le diamètre et la longueur de l’appareil : plus les dimensions du récupérateur sont grandes, plus la surface de contact est élevée et plus il y aura de chaleur transférée de l’eau chaude évacuée par le drain à l’eau froide du réseau.
  • La différence de température entre l’eau de l’aqueduc et l’eau à la sortie du pommeau de douche : plus cette différence est grande, plus il est cohérent d’installer un RCEG chez soi.
  • La configuration du raccordement du récupérateur à la tuyauterie.
  • Le nombre et la durée des douches : si vous avez l’habitude de prendre des douches de 20 minutes (ce que l’on déconseille!), le RCEG vous fera épargner deux fois plus que quelqu’un qui prend des douches de 10 minutes et qui a fait installer le même modèle. Mais attention, le récupérateur ne sauve que de l’énergie. Il ne solutionne en rien le gaspillage d’eau !

Une famille de quatre personnes dont les membres prennent chacun et chaque jour une douche de dix minutes sauvera 1800 kWh par année, soit environ 155$, avec un Power Pipe R3-60. Les économies peuvent aller jusqu’à 40% de la facture du chauffage de l’eau, l’équivalent de 8% de la facture totale d’électricité annuelle.

Le retour sur l’investissement se fera entre 6 et 8 ans. Le récupérateur de chaleur des eaux grises devient alors un choix rentable sachant qu’il devrait normalement durer aussi longtemps que votre bâtiment !

Soyez à l’affut des aides financières offertes (Hydro-Québec, Gaz Métro, Ressources naturelles Canada). Elles peuvent réduire de moitié la période de retour sur l’investissement. Au moment de la mise en ligne de cette fiche (février 2013), certaines étaient hélas suspendues. Vous pouvez cependant consulter ce site.

N’oubliez pas non plus que les prix de l’électricité et du gaz augmenteront dans les prochaines années, rendant le système d’autant plus attrayant : plus le coût de l’énergie est élevé, plus le système est rentable.

Pour de plus grandes économies, combinez votre RCEG à un chauffe-eau éco-énergétique qui pourra être de plus petite taille et un pommeau de douche économe. On maximise ainsi les économies d’eau, d’énergie et d’argent sur les factures d’électricité !

Le centre CEATI International a développé ce calculateur. Vous aurez une bonne idée des économies que vous ferez sur une année pour quelques modèles des manufacturiers Power Pipe, GFX et Retherm, selon vos habitudes de consommation d’eau chaude.

N’oubliez pas qu’en optant pour un appareil qui vous permet d’économiser à l’utilisation, vous posez un geste écologique qui aura des répercussions sur les générations futures. Si la perspective de réduire votre consommation énergétique vous donne l’impression que vous pouvez désormais augmenter votre consommation d’eau chaude en toute quiétude, vous pourriez plus qu’annuler les bienfaits de l’achat de ce dispositif et augmenter votre empreinte environnementale. Les comportements sont les premiers éléments à modifier pour restreindre votre impact global sur l’environnement.

À LIRE AUSSI SUR LE MÊME THÈME

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.