Chauffage Climatisation Énergies

Se chauffer à l’électricité : la fournaise à air pulsé

Un système bruyant et à faible rendement énergétique, mais qui se justifie dans certains cas

Fournaise à air pulsé
Photos Advanced Telemetry et Nwarhvac, Creative Commons. Montage Paola Duchaine pour Écohabitation.

Comment ca marche ?

La fournaise à air pulsé est un générateur de chaleur qui réchauffe l’air grâce à des résistances électrique. L’air est ensuite insufflé dans l’habitation grâce à un ventilateur et à un réseau de conduits, dissimulé dans les cloisons et les plafonds.

La fournaise à air pulsé peut également être équipée d'accessoires: filtre à air, humidificateur ou ventilateur d'air frais, ou les deux.

Avantages

  • L’investissement de départ est peu important.
  • Possibilité de se servir du réseau pour climatiser. Attention toutefois aux consommations d’énergie!

Inconvénients

  • L'air qui est expulsé peut créer une impression de courants d'air.
  • Elle peut faire lever la poussière, et répandre les allergènes.
  • Les conduits peuvent transmettre le bruit de la fournaise et de la soufflerie à travers la maison.
  • Un coefficient de performance peu élevé, égal à 1. C'est-à-dire que pour une unité d’énergie électrique utilisée on diffuse une unité d’énergie de chauffage, il n’y a donc pas de valorisation énergétique.
  • Si l’appareil est situé dans un lieu non-chauffé, il peut y avoir des pertes significatives par les gaines.

Prix indicatifs

  • Coût de l’appareil : 2000 à 3000 $.
  • Coût des accessoires (conduits): 1000 à 10 000 $.
  • Coût de la main d’œuvre : 1000 à 2000 $.
  • Surcoût éventuel : changement de l’installation électrique (changement d’ampérage) dans le cas d’une installation trop ancienne : 1000 à 2000 $ (voir + de 3000 $ si l’installation est loin de la fournaise).
  • Coûts de chauffage annuels : 1473 $ (80 GJ), selon Ressources naturelles Canada pour une maison de taille moyenne construite après 1990 (moyenne pour tous les systèmes 100% électrique).

Conseil pratique : le moteur

Privilégier les moteurs ECM (moteur à commutation électronique) : ils contrôlent les fonctions du ventilateur et permettent une gestion précise (consommation, performance).

L’avis d’Écohabitation

Écohabitation conseille son utilisation dans le cas d’un changement d’installation dans une habitation déjà équipée d’un réseau de distribution à air pulsé, dans le cas d’une fournaise au mazout par exemple. Cependant, si la configuration le permet, il serait plus judicieux d’un point de vue environnemental d’installer une thermopompe à air (meilleur rendement).

La fournaise peut également convenir à une habitation soumise à d’importantes surchauffes estivales et qui nécessite un système de climatisation... bien qu’il soit encore plus indiqué de régler les causes de surchauffe ou bien d’installer une thermopompe.

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.