Chauffage Climatisation Énergies

Se chauffer à l’électricité : les planchers chauffants électriques

Le nec plus ultra en matière de confort thermique !

Plancher radiant électrique
Plancher chauffant et thermostat électronique. Photos Sander van der Heide et Sean Dreilinger, Creative Commons. Montage Paola Duchaine pour Écohabitation.

Comment ça marche ?

Les planchers chauffants électriques à chaleur radiante fonctionnent par rayonnement. Les ondes infrarouges émises par la source chaude (= le plancher chauffant) permettent de chauffer les corps et les parois environnantes.

Le plancher chauffant est le système à chaleur radiante le plus répandu. On peut aussi appliquer ce système dans les murs… et même au plafond !

L’installation est réalisée en plusieurs étapes. La première consiste à poser une épaisseur d’isolant sur le sol (afin de ne pas « chauffer la terre »). L’électricien vient ensuite poser les résistances sur une trame. La dernière étape consiste à couler une chape (épaisseur d’environ 2 pouces), qui va venir recouvrir ces résistances afin de maximiser la surface de rayonnement. Cette chape permet également d’apporter une « masse » thermique qui va amortir les changements brutaux de température.

Avantages du plancher radiant

  • Système très confortable, pas de bruit, d’odeur, ni de déplacements de poussière.
  • La chaleur est très bien répartie dans la pièce.
  • Pas de système visible : grande flexibilité pour la répartition du mobilier.

Inconvénients

  • Le prix d’installation est important.
  • Les résistances ne doivent pas créer de champs magnétiques (à exiger du chauffagiste).

Prix indicatifs

  • Prix de l’installation : 350 à 450$ / 100pi² soit 8000 à 11 000 $ pour une maison de 2400pi².
  • Coût de la main d’œuvre : 1000 à 2000 $
  • Surcoût éventuel : changement de l’installation électrique (changement d’ampérage) dans le cas d’une installation trop ancienne : 1000 à 2000 $ (voir + de 3000 $ si l’installation est loin de la chaudière)
  • Coûts de chauffage annuels : 1473 $ (80 GJ), selon Ressources naturelles Canada pour une maison de taille moyenne construite après 1990 (moyenne pour tous les systèmes 100% électrique).

Conseils pratiques : ni moquette, ni matelas par terre

Afin de ne pas provoquer un blocage thermique, qui empêcherait la chaleur de circuler, il faut conserver un espace de 3 cm entre le sol et les éléments de mobilier. Par exemple, la pose d’un matelas à même le sol est déconseillée.

Par mesure de sécurité, éviter les planchers en bois et les revêtements plastiques et privilégier les matériaux d’origine minérale ayant une bonne inertie (capacité à garder la chaleur) comme la céramique, la terre cuite ou l’ardoise. La pose de moquette est déconseillée car elle restitue mal la chaleur du plancher.

L’avis d’Écohabitation

Le plancher radiant est un système très confortable. Néanmoins son installation est dispendieuse et le coefficient de performance, comme tous les systèmes 100% électrique, n’est que de 1 ! Une telle installation peut donc se révéler coûteuse en énergie. Pour les constructions neuves, on privilégiera les planchers hydroniques (plancher chauffant avec liquide caloporteur), ils sont encore plus confortables.

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.