Électricité Éclairage Électroménager

La ventilation dans une maison passive

Hyper isolée, hyper étanche, la maison passive a besoin d’être très bien ventilée. Voici pourquoi et comment.

Fenêtre ouverte ventilation
© Josh Semans, Creative Commons

La climatisation naturelle : « l’effet cheminée ».

L’air chaud a tendance à stagner en haut et l’air froid en bas : c’est la stratification de l’air. Dans les maisons à plusieurs niveaux, on a intérêt, les nuits d’été, à ouvrir les fenêtres au rez-de-chaussée et au premier étage. L’air chaud aura tendance à monter et à sortir par les fenêtres du haut pendant que l’air froid rentrera par les fenêtres du bas. L’air frais va circuler dans l’ensemble du bâtiment.

Le ventilateur récupérateur de chaleur est un incontournable des maisons passives.

Le principe est très intéressant : l’air frais entrant dans la maison est chauffé par la chaleur de l’air vicié qui en sort! Le VRC peut renouveler tout l’air d’une maison en trois heures, sans que le confort thermique s’en ressente. Le tout a un coût énergétique très modéré.

Ce système est particulièrement pertinent dans le climat québécois.

Effet cheminée
© Brendan Kernaleguen pour Écohabitation

 

Évènements à suivre

Samedi, 24 Septembre, 2016 - 10:00
Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.