Portes et fenêtres

Les vitrages basse émissivité ou « Low E »

Des vitres font laissent entrer la chaleur du soleil, sans laisser sortir celle de la maison...

Les vitrages basse émissivité ou « Low E »
© Fred Beaupré, licence Creative Commons

Qu'est-ce que l'émissivité ?

Tout objet ou corps terrestre émet de l’énergie par rayonnement. Par exemple, dans une maison, les murs, les meubles, les habitants, le chat… Et cette énergie est émise sous forme de très grandes longueurs d'ondes (infrarouge). Cette aptitude à émettre par radiation se nomme l'émissivité. Plus un objet a une émissivité élevée, plus sa chaleur s’échappe, surtout la nuit et l’hiver. La valeur de l’émissivité est comprise entre 0 et 1, la valeur maximale correspondant au maximum théorique d’énergie radiante pour une température donnée.

Principe de fonctionnement du vitrage basse émissivité

Un vitrage standard a une émissivité de 0,84, ce qui signifie qu'il rayonne 84 % du maximum théorique à sa température. Un vitrage Low E à titre de comparaison a une émissivité de 4 %. Il ne va donc laisser échapper au dehors que 4% de la chaleur qu’il reçoit. Un avantage évident en hiver !

A l'inverse, en été il peut empêcher le rayonnement des objets extérieurs (chaussées, voitures, etc), et donc la chaleur, de pénétrer dans la maison.

Le spectre de la lumière
Le spectre de la lumière. © Énergie + Wallonie, J. Flémal, Architecture et Climat, UCL

Le rayonnement solaire émet dans les courtes longueurs d'onde, d'où l'astuce : il est possible de laisser entrer les apports solaires (chaleur et lumière) tout en empêchant les infrarouges de grande longueur d'onde (chaleur des objets et murs de la pièce) de quitter la maison ! C'est le but des vitrages dits basse émissivité ou Low E en hiver.

Pour arriver à ce résultat, les fabricants déposent une fine couche d'oxyde métallique invisible (or, argent, bismuth) sur la surface intérieure de la vitre côté intérieur. Dans le cas du triple vitrage, il y a deux couches Low E. Les technologies actuelles nous permettent de sélectionner la couche que l'on va déposer en fonction des longueurs d'onde d'infrarouge que l'on veut laisser passer ou non.

Avantages et inconvénients de la basse émissivité (Low E)

Avantages

Inconvénients

  • Meilleure isolation thermique

  • Coût et poids moindres par rapport à un triple vitrage

  • Perte de luminosité

 

Fonctionnement estival et hivernal du vitrage Low E Fonctionnement estival et hivernal du vitrage Low E

Fonctionnement estival et hivernal du vitrage Low E. © Office de l'Efficacité Énergétique

 

Basse émissivité (Low E) : que faire si le châssis et le vitrage arrivent séparément ?

Généralement, la partie comportant la couche basse émissivité est repérée par un autocollant, néanmoins si celui-ci n'est pas présent il est possible de repérer la couche avec un briquet. Si vous allumez un briquet, le reflet sur la couche Low E sera bleuté et orangé sur les 3 autres faces. Cette couche doit être située sur la vitre intérieure.

Vitre basse émissivité : enduit mou versus enduit dur

Il existe deux types de couche basse émissivité : enduit mou et enduit dur. Ce qui différencie les deux, outre le procédé de dépôt de la couche sur le verre (pulvérisation cathodique pour le premier, et pyrolyse pour le second), sont leur pouvoir isolant ainsi que leur durée de vie.

Type

Avantages

Inconvénients

Commentaires

Enduit mou

Résistance thermique plus élevée donc meilleure isolation.

Meilleure transmission lumineuse.

Durée de vie limitée.

Perte par rayonnement infrarouge.

Pour les orientations Nord, Est et Ouest.

Enduit dur

Apport de chaleur par le soleil maximal.

Durée de vie quasi infinie.

Plus de pertes par rayonnement qu’avec l’enduit mou

Pour l'orientation Sud.

 

Le vitrage Low E favorise-t-il la dépression hivernale ?

Environ 5% de la population souffre de dépression saisonnière due au manque de lumière ; le vitrage faible émissivité a été plusieurs fois montré du doigt. En effet, celui-ci a une moins bonne transmission lumineuse qu'un vitrage clair, il filtre une partie de la lumière visible et invisible (5 à 10% plus qu'un vitrage classique). Les médecins traitent ce problème en exposant ces personnes à la lumière du soleil 30-40 minutes par jour.

 

À LIRE AUSSI SUR LE MÊME THÈME

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.