Structures et Fondations

Quelle structure choisir ?

Structure en bois, coffrage à béton... Vous allez devoir choisir entre plusieurs types de structures. Vous trouverez ci-dessous quelques exemples et leurs caractéristiques. Nous attirons votre attention sur le mur à double-ossature, un excellent choix écologique et économique !

Mur à double-ossature
Mur à double-ossature © Mélodie Desmarais et Daphnée St-Pierre, Archibio

Nous conseillons vivement aux autoconstructeurs la visite des pages Novoclimat 2.0  qui leur sont spécialement dédiées sur le site Efficacité Énergétique du Ministère des Ressourcs Naturelles. Novoclimat est le label attribué aux maisons économes en énergie à hauteur de 25% minimum. Vous y trouverez notamment des dessins techniques très détaillés qui vous intéresseront. Ces documents vous renseignent sur une maison à ossature bois classique, mais qui a pour avantage d’être mieux isolée et plus étanche que les maisons conventionnelles de ce type.

Voici maintenant quelques exemples de structures.

Mise en place de la structure.
Mise en place de la structure. © Écohabitation

Ossature bois

Le bois n’est pas en soi un matériau isolant, l’air s’y infiltre facilement . Il faut donc s’assurer de l’isolation et de l’étanchéité de la structure. Pour éviter le gaspillage, faites appel aux principes de « conception avancée de charpente », pour planifier les commandes et éviter le gâchis.

 

 

 

Panneaux préfabriqués, une option intéressante.
Panneaux préfabriqués, une option intéressante.
© Céline Lecomte

Panneaux bois préfabriqués en usine (maisons usinées)

Les structures sont fabriquées en usine et génèrent peu de gaspillages (tout est calibré). Elles sont pré-isolées. Attention : une fois livrées, elles doivent être impérativement protégées de la pluie, qui pourrait rendre l’isolant inefficace !

 

 

Le mur double-ossature
 

Le mur à double-ossature

 

Il est constitué de deux murs et isolé à la cellulose. La largeur entre les deux rangées de colombages (studs) n’est pas fixe, ce qui permet de faire varier l’épaisseur de l’isolant et donc la résistance thermique. Ce très bon système réduit les risques d’infiltration d’air et les « ponts thermiques » (zones de déperdition de chaleur, et où l’humidité peut se stocker). Ecohabitation conseille vivement l’usage de ce type de murs, également avantageux économiquement.

 

 

 

Le coffrage à béton isolé.
Coffrage à béton isolé. Photo Écohabitation

 

Coffrage à béton isolé (CBI)

Du béton avec armature est coulé dans un coffrage isolé à base de polystyrène. Ce système peut être utilisé pour les fondations comme pour l’ensemble de la structure et offre de bonnes performances énergétiques. Mais n’oubliez pas que... l’empreinte écologique du béton est très grande ! Utilisez de préférence du béton à contenu recyclé... 

 

Des panneaux PSI.
Des panneaux PSI. © Céline Lecomte

Panneaux structuraux isolés (PSI) + structure en bois massif

Ils sont constitués d’un panneau en polystyrène ou uréthane pris en sandwich entre deux panneaux de copeaux orientés (OSB ou Aspenite). Ils sont souvent associés à une structure en bois massif. Si vous choisissez ce matériau, veillez à la qualité des joints d’étanchéité entre chaque panneau.

 

Pensez-y

Le bois idéal, c’est le bois d’ingénierie (poutrelles ajourées, poutrelles en I, bois jointé), conçu pour la construction, aux gros morceaux de bois dimensionnel de préférence issu de forêts certifiés FSC. Cela permet d’utiliser des arbres plus petits, et de valoriser les retailles (bois récupéré).

Évènements à suivre

Samedi, 24 Septembre, 2016 - 10:00
Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.