Certification LEED

Utilisation du gazon en plaques conventionnel (AÉS 2.3)

Comment restreindre l’utilisation du gazon en plaques conventionnel pour obtenir les trois points du crédit ?

© sunshinecity, CC

Aménagement paysager (AÉS Crédit 2)

But 

Concevoir des aménagements paysagers qui évitent les espèces envahissantes et qui réduisent au minimum la demande en eau et en produits chimiques synthétiques.

Crédits

2.3 Restreindre l’utilisation du gazon en plaques conventionnel (max. 3 points)               

Restreindre l’utilisation du gazon en plaques conventionnel (y compris le gazon tolérant à la sécheresse) dans les aménagements paysagers composés d’éléments naturels. 

Tableau 3. Moins de gazon en plaques conventionnel

Pourcentage des aires aménagées d’éléments naturels recouvertes de gazon en plaques conventionnel  Points

41–60 %

1

21–40 %

2

20 % ou moins

3

 

Variétés non-conventionnelles de gazon

 

Les variétés non-conventionnelles de gazon sont soumises aux conditions suivantes [1]  :

  1. Une tierce partie, en l’occurrence un architecte paysagiste, doit vérifier que le type de végétation choisi se mettra en état de dormance lors d’une sécheresse prolongée et survivra sans eau. Cette tierce partie doit donc démontrer un niveau plus élevé qu’une simple tolérance à la sécheresse;
  2. Aucun système d’irrigation n’est installé ou planifié dans la zone gazonnée;
  3. L’information expliquant le phénomène de dormance est incluse dans le manuel et la formation de l’occupant. Elle doit indiquer que même si le gazon bruni durant une sécheresse prolongée il ne nécessitera pas d’eau;
  4. Pour la zone couverte, les variétés non-conventionnelles de gazon doivent exiger moins de coupe et de fertilisants que les variétés conventionnelles.

Pour plus de renseignements sur les couvre-sols écologiques, consultez l'excellent guide SCHL sur les pelouses à faible entretien.

[1] Notez que les 3 premières conditions sont les mêmes pour lesquelles un gazon peut être considéré comme une variété ayant un facteur faible de 0,35 Ks en ce qui a trait à la réduction de la demande en eau. Le facteur Ks correspond au facteur des espèces (Ks) multiplié par le facteur microclimat (Mmc).

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00