Municipalites Écohabitation

Réduction de la quantité de déchets envoyés à l’enfouissement

Grâce aux 3R-V ; le recyclage, le réemploi, la récupération et la valorisation

Réduction de la quantité de déchets envoyés à l’enfouissement
© Reuse_Warehouse_Houston, sous licence CC

DÉFINITION DE LA MESURE

Lorsqu’il est possible de recycler les matériaux utilisés lors de la construction de nouvelles résidences ou lors de travaux de rénovation (restauration des planchers ou des boiseries, transformation d’anciens bâtiments en logement résidentiel ou encore utilisation des matériaux qui pourront être recyclés en fin de vie) la municipalité s’assure ainsi de réduire la quantité de déchets de construction acheminés vers les dépotoirs. Puisque l’enfouissement des déchets crée beaucoup de GES (le transport des déchets, leur enfouissement, les gaz produits par la décomposition, etc.), des mesures prises par la municipalité pour réduire le tonnage des déchets à la source en ciblant le secteur de la construction lui permet de réduire son empreinte écologique tout en désengorgeant les sites d’enfouissement.

À titre d’exemple, la rénovation intégrale d’un triplex à Montréal peut générer près de 55 tonnes de matières résiduelles – béton, bitume, ciment, pierres et briques, métaux ferreux et non ferreux, bois, panneaux de gypse, bardeaux d’asphalte, emballages de plastique, papiers et cartons, etc. En adoptant une bonne gestion des déchets de rénovation, il serait possible de diminuer d’environ 43 tonnes les émissions de GES attribuables aux matières résiduelles d’un tel chantier de rénovation.

Pour le Québec, l’enjeu est également de taille; en 2006, les activités de construction, de rénovation et de démolition (CRD) ont généré 4 569 000 tonnes de débris et matériaux résiduels, ce qui représente près de 35 % du total des matières résiduelles générées dans la province. Le secteur résidentiel a beaucoup de chemin à faire, un constat qui est confirmé par l’omniprésence de grands « conteneurs » à déchets bondés sur des chantiers de rénovation ou de construction. Parmi les objectifs quantitatifs intermédiaires du premier plan d’action de la politique québécoise de gestion des matières résiduelles 2011-2015 : trier à la source 70 % des résidus de construction et rénovation.

Pour de plus amples informations, consultez la fiche Matières résiduelles.

Évènements à suivre

Jeudi, 29 Septembre, 2016 - 08:00
Ne manquez pas l'ExpoHabitation d'Automne!
Jeudi, 20 Octobre, 2016 - 00:00