Installer 3 bacs distincts dans un espace de 8 p3 minimum créé afin de faciliter le recyclage et le compostage des matières résiduelles.

En prévoyant un espace de 8 p3 dans les armoires, le vestiaire ou tout autre lieu adjacent à la cuisine qui permettra de réaliser aisément le tri des matières résiduelles dans 3 bacs différents (déchets, recyclage, compost), vous détournerez des matières pouvant être valorisées des sites d’enfouissement.

Ce geste permet d’éviter 1,38 tonnes de GES, soit 131 heures en voiture (6 571 km).

Il existe des bacs à diverses sections (bacs à tri sélectif) pour faciliter le tri et des rails à plusieurs compartiments dans la plupart des magasins, mais vous pouvez également utiliser n’importe quelle sorte de bac. Assurez-vous toutefois que nulle plomberie, élément électrique ou autre n’obstrue l’accès du poste de récupération/compostage.

POURQUOI

Recycler ou composter permet de limiter la quantité de déchets acheminée aux sites d’enfouissement et donc, de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES). Cela permet également de développer un marché de produits recyclés, qui engendre une réduction de l’utilisation des ressources.

La matière organique équivaut à plus de 40 % des déchets domestiques. Or, saviez-vous que l’enfouissement d’une matière organique contribue aux changements climatiques? En effet, la décomposition de la matière organique en compost est très différente de sa décomposition dans un site d’enfouissement. Le manque d’oxygène qui caractérise ce milieu encourage une décomposition dite anaérobique (sans oxygène) ce qui résulte en une forte émission de méthane. Or, le méthane engendre un impact sur le réchauffement climatique qui est quarante fois supérieur à celui du dioxyde de carbone (CO2). En les compostant, cela permet de réduire les GES liés au transport et à l’enfouissement d’une matière riche – fertilisation gratuite et naturelle du jardin, des plates-bandes ou des jardinières.

En parallèle, il est possible de recycler, revaloriser ses matières résiduelles et l’impact de ces gestes est peu négligeable. Par exemple, recycler une seule canette d’aluminium réduit la pollution de 75 % (comparativement à si elle était acheminée à un site d’enfouissement) et économise suffisamment d’énergie pour faire marcher une télé pendant trois heures.

Statistiques intéressantes

Les Québécois se classent parmi les plus gros producteurs de déchets au monde. Même plus, le Québec est le producteur de déchets par excellence au Canada: à 466 kg de déchets par habitant, il dépasse toutes les provinces, incluant l'Ontario (363 kg) et l'Alberta (372 kg).

Selon les données du Bilan 2008 de la gestion des matières résiduelles au Québec, des quantités impressionnantes de déchets sont générées : près de 25 tonnes à la minute, un peu plus de 13 millions de tonnes annuellement, une moyenne de 1,69 tonne par habitant…et cela ne cesse d’augmenter, année après année.

Selon un rapport de l’Agence américaine de protection de l’environnement, une hausse du taux de recyclage de 32,5 % à 50 % équivaudrait à une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 70 à 80 mégatonnes (Mt) équivalent CO2. 

RESSOURCES

ÉCOHABITATION

      Autres liens utiles