Toitures

Mise à jour pour les bardeaux solaires “Solar Roof” de Tesla: beaucoup d’engouement médiatique… mais quoi de neuf réellement?

Quand on pense à Tesla, on imagine des voitures électriques rapides, des fusées, des trains grande vitesse... Et maintenant aussi des toits résidentiels! La compagnie a fait beaucoup de bruit avec ce nouveau produit, mais on en sait en réalité bien peu.

Bardeaux solaires “Solar Roof” de Tesla: encore peu de substance
Bardeaux solaires "Solar Roof" de Tesla © Tesla

Mise à jour (25 novembre 2016)

Tesla vient tout juste d’annoncer l’acquisition de Solar City, pour une valeur de 2,2 milliards de dollars. Elon Musk a profité du blitz médiatique pour mentionner que le prix du toit solaire, à l’origine sensé être comparable à celui d’un toit conventionnel, sera en fait moins cher! Et ça, sans compter les économies d’électricité!  

La compagnie américaine affirme que les coûts lié au transport des bardeaux solaires seront substantiellement réduits, ces derniers étant beaucoup plus légers que les autres revêtements de toit traditionnels. Et parce qu’ils sont très résistants, il y aurait beaucoup moins de bris subis lors du transport.  

Le sceptique en moi se dit que, bien sûr, ils peuvent être plus légers et se briser moins que l’ardoise ou la terre cuite, mais les toits métalliques sont probablement plus légers par pied carré, et je n’ai jamais vu de la tôle arriver cassée! 

Mais bon, qui s’en soucie vraiment? Même si le bardeau solaire coûtait trois fois plus cher que le bardeau d’asphalte, ce serait toujours un solide investissement. Et même s’il n’y avait pas réellement de bardeaux solaires sur le marché au final, et que tout ceci n’était qu’un canular élaboré afin de vendre plus de voitures électriques, ça resterait un gain environnemental et social ; plus de gens penseront à l’option solaire pour leurs prochains achats. 

Il est fort possible, voir même « probable » que les bardeaux se révèleront aussi bon qu’ils le disent, mais quoi qu’il en soit, merci Tesla! Parce que peu importe ce que vous faites, une fois de plus, vous définissez le sujet de la journée: la production d’énergie solaire abordable.

 

 


Tesla est une marque puissante. La renommée obtenue grâce à ses performances dans le domaine de l'automobile électrique lui permet aujourd’hui d’être accueillie à bras ouverts dans de nouveaux marchés. Une part de cette réputation est bien méritée, mais la vague médiatique sur laquelle surfent les bardeaux de toit solaires depuis quelques semaines n’expose que bien peu de faits solides.

Afin de positionner ses bardeaux “Solar Roof” sur le marché, Tesla a établi un partenariat avec Solar City, un acteur dominant dans l’industrie énergétique solaire américaine: la compagnie possède des franchises partout aux États-Unis. Mais leur produit deux-en-un (des panneaux solaires qui jouent aussi le rôle de bardeaux de toiture), ne présente en fait rien de nouveau. La technologie photovoltaïque intégrée au bâtiment (BIPV) existe depuis plus d’une décennie!

C'est une idée ingénieuse sur papier, mais comme chaque bardeau doit être connecté individuellement, l’installation peut vite devenir un vrai casse-tête. On espère donc que Tesla ne tente pas simplement de reconditionner l’ancienne technologie qui n’a jamais dépassé le stade du gadget, mais qu’elle a quelque chose de nouveau à offrir. Si un nouveau système se cache derrière la technologie, c’est formidable! Mais, comme très peu de détails ont été donnés à ce jour, nous retenons pour le moment notre souffle... et nos applaudissements.

À LIRE AUSSI SUR LE MÊME THÈME

Rappelez-vous que lorsque Tesla a mis ses batteries Powerwall sur le marché, l’engouement a été similaire. Mais le produit n’est jamais passé proche de répondre aux attentes du marché. Il ne correspondait en fait même pas aux performances de batteries existantes! Le produit a tranquillement été discontinué pour être remplacé par la batterie Powerwall 2 de capacité supérieure.

Revenons au toit solaire “Solar Roof”...

Ce qu’on aime du toit solaire de Tesla:

  • Presque tous les panneaux solaires sur le marché sont à base de silice. Les bardeaux “Solar Roof” sont à base de quartz, ce qui les rend plus efficaces et plus durables.

    Solar Roof © Tesla

  • Les bardeaux sont offerts dans une large gamme, imitant l’apparence de la terre cuite, de l’ardoise, de la vitre ou encore de bardeaux classiques. Ces diverses possibilités esthétiques permet aux bardeaux de bien s’intégrer dans les quartiers existants. Attention toutefois: certaines options ne sont pas conseillées au Canada! Par exemple, la fausse ardoise pourrait retenir la neige, qui sur une surface de verre aurait glissé d'elle-même ; si votre toit est recouvert de neige, vous n’obtiendrez aucune puissance...
  • Elon Musk, le PDG de Tesla, mentionne que ses bardeaux durent de 2 à 3 fois plus longtemps que ceux d’un toit conventionnel. Les bardeaux d’asphalte étant les couvre-toits les plus couramment utilisés (durée de vie d’environ 20 ans), nous supposons par simple calcul que les “Solar Roof” dureront entre 40 et 60 ans. Et vous le savez bien, comme ils sont les matériaux de construction qui ont le plus grand impact environnemental dans tout le cycle de vie d’une maison, nous applaudissons tout ce qui tient le marché à l’écart des bardeaux d’asphalte.
  • Un système de toiture solaire rentable (s'il l'est vraiment) et attrayant comme celui-ci pourrait potentiellement créer une grande croissance dans le marché privé de la micro-production électrique et enlever une partie du fardeau qui revient présentement en presque totalité au gouvernement d'ouvrir la voie aux énergies renouvelables.
  • Les bardeaux solaires de Tesla sont beaucoup plus résistants aux chocs que les revêtements de toit conventionnels, comme illustré ci-dessous.

 

Tests d'impact sur le "Solar Roof" de Tesla © Tesla

Nos craintes :

Pour le moment, notre retenue vient principalement du manque d’informations. Au travers tout le “buzz” médiatique, il n’y a eu aucune mention de prix, ce qui n’est jamais une bonne nouvelle pour le consommateur lors d'un lancement de produit. Est-ce que les bardeaux solaires seront à l’image de la Tesla Modèle S, très populaires auprès des gens fortunés? Ou plutôt comme le Modèle 3, plus accessible pour le reste d’entre nous?

"En ce qui concerne le coût de la toiture solaire, Musk a refusé de donner un prix spécifique, parlant seulement d'un coût concurrentiel avec celui des toitures traditionnelles." - Popular Mechanics

De même, une recherche assez approfondie ne nous a fourni que très peu d’informations sur la composition matérielle du “Solar Roof” et rien sur sa performance, son installation ou la maintenance requise.

En outre, alors que le partenariat de Tesla avec Solar City pourrait fournir l'installation et l'entretien, nous ne savons si le financement pourrait également découler de ce partenariat. Finalement, à notre connaissance, Solar City n'est pas disponible au Canada. A priori donc, le toit solaire ne le serait pas non plus!

Parlant encore de manque d’information...

Les panneaux photovoltaïques changent la lumière en courant électrique ; leur taux de conversion varie de 6 % à 20 % (une bien grande fourchette). Ce qui signifie que seulement 6 à 20 % de toute la lumière qui frappe un panneau sera converti en électricité. Pour le “Solar Roof”, aucune information n’est encore disponible quant à ce niveau de performance.

Les panneaux monocristallins sont ceux qui démontrent les meilleures performances ; leur taux de conversion varie entre 15 et 20 %. Mais nous n’avons aucune idée de la composition des bardeaux solaires de Tesla. 

Nous ne savons pas non plus si Tesla a sélectionné les cellules en couche mince (modèle qui réduit les coûts, mais aussi les performances). Composés soit de cadmium (un métal lourd très toxique) ou des métaux rares provenant de la famille du cuivre, les panneaux à couche mince ont d’énormes impacts environnementaux dûs à l'extraction de ces métaux. Le prix pour le consommateur est moins cher, mais celui pour l'environnement est bien plus élevé.  

Les panneaux solaires standards à cellules monocristallines ou polycristallines sont les meilleures options pour le moment ; peut-être que Tesla a mis en marché un nouveau produit plus performant, mais seul le temps le dira.

Il est vraiment intéressant de voir que l’industrie solaire domestique dans son ensemble attire presque autant d’attention que celle des voitures électriques. Nous aurions simplement aimé que la compagnie américaine Tesla expose ses données techniques lors du lancement. À ce jour, tout ce que nous savons avec certitude c’est que Tesla est un champion des médias, de l’image et de la marque. Nous espérons que les données techniques, une fois rendues publiques, répondrons aux attentes!

Le Modèle 3 de Tesla et les bardeaux Solar Roof Toscane © Tesla
Solar Roof © Tesla

 

Évènements à suivre

Pour poser une question technique, adressez-vous à nos experts.